Élections législatives de 2005 en Allemagne

Des élections législatives anticipées ont eu lieu hier en Allemagne. La convocation de ces élections anticipées a fait suite à la défaite de la gauche aux élections régionales de Rhénanie-du-Nord-Palatinat en mai dernier. Comme attendu, la coalition entre le SPD (social-démocrate) du chancelier Gerhard Schröder et les Verts du Ministre des affaires étrangères Joschka Fischer a vécu. Le SPD est certes arrivé en tête des élections, mais les pertes cumulées des sociaux-démocrates et des Verts les privent d’une majorité absolue au Bundestag, la chambre basse du parlement allemand. Une coalition de centre-droite entre la CDU (démocrate-chrétien), la CSU (démocrate-chrétien bavarois) et le FDP (libéral) n’est toutefois pas possible non plus, faute de majorité.

Il est encore trop tôt pour savoir qui dirigera l’Allemagne au cours des quatre prochaines années. Les options possibles sont les suivantes: les démocrates-chrétiens et les socialistes pourraient former ce que les Allemands appellent une « grande coalition », disposant alors de la majorité des deux-tiers au parlement; les sociaux-démocrates, les Verts et les libéraux pourraient former une coalition dite « coalition en feu tricolore » (Ampelkoalition); les démocrates-chrétiens et les Verts pourraient former une coalition dite « jamaïcaine »; enfin, les sociaux-démocrates et les Verts pourraient s’allier aux communistes de La Gauche pour maintenir un gouvernement de gauche. Cette dernière option est toutefois politiquement très contestée, La Gauche réunissant notamment nombre d’héritiers des communistes de la dictature est-allemande.

Résultats détaillés des élections législatives allemandes de 2005:

  • Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD), 34.2% des voix (-4.3%), 222 sièges (-29).
  • Union chrétienne-démocrate (CDU, démocrate-chrétien), 27.8% des voix (-1.7%), 180 sièges (-10).
  • Parti libéral-démocrate (FDP, libéral), 9.8% des voix (+2.4%), 61 sièges (+14).
  • La Gauche (gauche de la gauche), 8.7% des voix (+4.4%), 54 sièges (+52).
  • Les Verts, 8.1% des voix (-0.5%), 51 sièges (-4).
  • Union chrétienne-sociale (CSU, démocrate-chrétien, régionaliste), 7.4% des voix (-1.6%), 46 sièges (-12).
  • Parti national-démocrate d’Allemagne (NPD, néo-nazi), 1.6% des voix (+1.2%), 0 siège (-).
  • Les Républicains (REP, droite populiste), 0.6% des voix (-), 0 siège (-).

Taux de participation: 77.7%.

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *