Élections législatives de 2006 en Suède

Des élections législatives ont eu lieu hier en Suède. Les sociaux-démocrates du Premier ministre Göran Persson ont perdu ces élections, après douze ans passés au pouvoir grâce au soutien des Verts et des communistes au parlement. Fredrik Reinfeldt, le président des Modérés, un parti politique conservateur, devrait devenir le prochain Premier ministre avec le soutien de trois autres partis politiques de centre-droite. Le taux de participation s’est élevé à 82%.

Résultats détaillés des élections législatives suédoises de 2006:

  • Parti social-démocrate suédois, 35.0% des voix (-4.9%), 130 sièges (-14).
  • Parti modéré (M, conservateur), 26.2% des voix (+11%), 97 sièges (+42).
  • Parti du Centre (agrarien), 7.9% des voix (+1.7%), 29 sièges (+7).
  • Parti libéral populaire, 7.5% des voix (-5.9%), 28 sièges (-20).
  • Démocrates-chrétiens, 6.6% des voix (-2.6%), 24 sièges (-9).
  • Parti de gauche (communiste), 5.9% des voix (-2.5%), 22 sièges (-8).
  • Parti Vert (écologiste), 5.2% des voix (+0.6%), 19 sièges (+2).
  • Démocrates suédois (nationalistes), 2.9% des voix (+1.5%), 0 siège (-).

Système électoral

Les élections législatives ont lieu normalement tous les quatre ans en Suède, même s’il arrive que des élections anticipées soient convoquées. Les Suédois élisent les 349 députés de leur parlement unicaméral (Riksdag) au système proportionnel (méthode de Sainte-Laguë). 310 sièges sont attribués dans 29 circonscriptions électorales, tandis que les 39 sièges restant sont des sièges d’ajustement servant à assurer la meilleure proportionnalité possible à la répartition des sièges. Un quorum a été fixé à 4%.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *