Elections cantonales de 2009 en Argovie

Les citoyens du canton d’Argovie, en Suisse, étaient appelés aux urnes hier pour renouveler les 140 sièges de leur parlement cantonal, nommé Grand Conseil. Le scrutin a été marqué par la progression des écologistes, qu’ils soient de gauche (Les Verts) ou de droite (Verts libéraux), qui gagnent onze sièges supplémentaires entre les deux. Ils ne sont pas les seuls à progresser, puisque, outre les Verts libéraux, trois autres nouveaux partis font leur entrée au parlement: le Parti bourgeois démocrate, issu d’une scission sur l’aile gauche de l’UDC, l’Union démocratique fédérale, qui regroupe la droite protestante, et les Démocrates suisses, un petit parti d’extrême-droite.

Les partis traditionnels sont les grands perdants de ces élections. Le Parti socialiste a perdu environ 20% de ses suffrages par rapport aux élections de 2005 et perd huit sièges. Démocrates-chrétiens et libéraux-radicaux reculent également, tandis que l’UDC (droite populiste) progresse en pourcentage de voix, mais recule en nombre de sièges.

Les Argoviens ont par ailleurs déjà élu leur gouvernement le 30 novembre 2008 (premier tour) et le 8 février 2009 (second tour). La gauche qui n’y était plus du tout représentée y a effectué un retour en force: les socialistes et les verts y ont en effet gagné chacun un siège. Le Parti démocrate-chrétien ne conserve plus qu’un siège, ce qui le place désormais au même niveau que les autres partis, dont l’UDC et le Parti libéral-radical qui ont conservé leurs élus. Il n’y aura en revanche plus d’indépendants au gouvernement argovien.

Résultats détaillés des élections au Grand Conseil argovien:

  • Union démocratique du centre (UDC, droite populiste), 31.9% des voix (+1.6%), 45 sièges (-1).
  • Parti socialiste suisse (PSS, social-démocrate), 15.7% des voix (-4.0%), 22 sièges (-8).
  • Parti démocrate-chrétien (PDC), 15.0% des voix (-2.5%), 21 sièges (-1).
  • Parti libéral-radical (PLR, libéral), 14.3% des voix (-2.6%), 20 sièges (-4).
  • Les Verts, 8.9% des voix (+2.1%), 13 sièges (+6).
  • Parti évangélique suisse (PEV, centre protestant), 4.5% des voix (-1.2%), 6 sièges (-1).
  • Verts libéraux (PVL, écologistes de droite), 3.5% des voix (+3.5%), 5 sièges (+5).
  • Parti bourgeois démocrate (PBD, conservateur), 3.1% des voix (+3.1%), 4 sièges (+4).
  • Union démocratique fédérale (UDF, droite protestante), 1.8% des voix (+1.1%), 2 sièges (+2).
  • Démocrates suisses (DS, extrême-droite), 1.2% des voix (-0.1%), 2 sièges (+2).

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *