Élections législatives de 2009 en Bulgarie

Des élections législatives se sont tenues hier en Bulgarie. Ces élections ont été marquées par le triomphe de Boïko Borissov et de son parti politique conservateur GERB. Borissov, un ancien fonctionnaire du Ministère de l’Intérieur devenu maire de Sofia, a fondé le GERB en 2006. Ce parti a remporté les élections européennes de 2007, celles de 2009 et a obtenu 116 sièges d’un coup au parlement bulgare, ne ratant la majorité absolue que de quatre sièges. Les deux autres partis politiques qui ont dominé la scène politique bulgare au cours des huit dernières années font les frais de cette progression. Le Parti socialiste perd la moitié de ses députés, tandis que le Mouvement national pour la liberté et le progrès (libéral) n’obtient même pas le quorum. Les démocrates-chrétiens de la Coalition bleue perdent également plus de la moitié de leurs sièges.

Outre le GERB, d’autres partis politiques ont des raisons d’avoir le sourire. Le parti Ordre, droit et justice (RZS, conservateur) obtient de justesse le quorum pour sa première participation à des élections et envoie dix députés au parlement. Le Mouvement des droits et des libertés, un parti qui représente essentiellement les intérêts de l’importante minorité turque vivant en Bulgarie, gagne quelques sièges, tandis que les nationalistes d’ATAKA progressent en voix sinon en sièges.

Résultats détaillés des élections législatives bulgares de 2009:

  • Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB, conservateur), 39.7% des voix (+39.7%), 116 sièges (+116).
  • Parti socialiste bulgare (PSB, social-démocrate) et alliés, 17.7% des voix (-13.3%), 40 sièges (-42).
  • Mouvement des droits et des libertés (libéral, minorité turque), 14.5% des voix (+1.7%), 38 sièges (+4).
  • ATAKA (nationaliste), 9.4% des voix (+1.2%), 21 sièges (-).
  • Coalition bleue, 6.8% des voix (-7.3%):
    • Union des forces démocratiques (UDF, démocrate-chrétien), 10 sièges (-10).
    • Démocrates pour une Bulgarie forte (DSB, conservateur), 5 sièges (-12).
  • Ordre, droit et justice (RZS, conservateur), 4.1% des voix (+4.1%), 10 sièges (+10).
  • LIDER (conservateur), 3.3% des voix (+3.3%), 0 siège (-).
  • Mouvement national pour la stabilité et le progrès (NDS, libéral), 3.0% des voix (-16.9%), 0 siège (-53).
  • Les Verts, 0.5% des voix (+0.5%), 0 siège (-).

Taux de participation: 60.2%.

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *