Élections législatives de 2009 en Allemagne

Des élections législatives ont eu lieu hier en Allemagne. Ces élections ont été marquées par la déroute du SPD (social-démocrate) de Frank-Walter Steinmeier a réalisé son plus mauvais score de tous les temps, en perdant environ un tiers de ses voix par rapport en 2005. Les sociaux-démocrates, au gouvernement depuis la victoire de Gerhard Schröder en 1998, ont d’abord été partenaires majoritaires d’une coalition rouge-verte jusqu’en 2005, puis partenaires minoritaires d’une grande coalition sous la direction de la chancelière démocrate-chrétienne Angela Merkel.

Les démocrates-chrétiens de la CDU et de la CSU ont eux aussi reculé, réalisant leur plus mauvais score depuis 1949, mais seront en mesure de former une coalition gouvernementale de droite avec les libéraux du FDP qui réalisent, eux, le meilleur résultat de leur histoire. La chancelière Angela Merkel a donc toutes les raisons d’avoir le sourire puisqu’elle obtient ce qu’elle souhaitait, à savoir une coalition de centre-droite avec les libéraux.

Les Verts et La Gauche réalisent eux aussi le meilleur score de leur histoire, mais n’ont pas de perspective de retourner ou d’entrer au gouvernement. La Gauche a dépassé les 5% dans l’ensemble des Länder allemands, y compris à l’ouest du pays, ce qui annonce des perspectives intéressantes pour les élections régionales de ces dernières années, le quorum étant fixé à 5%.

Si l’on ajoute au succès du FDP, des Verts et de la Gauche – les trois partis de l’opposition parlementaire depuis 2005 – l’abstention record depuis les premières élections en République fédérale d’Allemagne en 1949, on peut avoir une idée du mécontentement d’une large partie de l’électorat allemand.

Résultats détaillés des élections législatives allemandes de 2009:

  • Union chrétienne-démocrate (CDU, démocrate-chrétien), 27.3% des voix (-0.5%), 194 sièges (+14).
  • Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD), 23.0% des voix (-11.2%), 146 sièges (-76).
  • Parti libéral-démocrate (FDP, libéral), 14.6% des voix (+4.8%), 93 sièges (+32).
  • La Gauche (gauche de la gauche), 11.9% des voix (+3.2%), 76 sièges (+22).
  • Les Verts, 10.7% des voix (+2.6%), 68 sièges (+17).
  • Union chrétienne-sociale (CSU, démocrate-chrétien, régionaliste), 6.5% des voix (-0.9%), 45 sièges (-1).
  • Parti pirate, 2.0% des voix (+2.0%), 0 siège (-).
  • Parti national-démocrate d’Allemagne (NPD, néo-nazi), 1.5% des voix (-0.1%), 0 siège (-).
  • Parti de protection des animaux, 0.5% des voix (+0.3%), 0 siège (-).
  • Les Républicains (REP, droite populiste), 0.4% des voix (-0.1%), 0 siège (-).
  • Parti écologiste-démocrate (ÖDP, écologiste de centre-droite), 0.3% des voix (+0.3%), 0 siège (-).
  • Parti des familles (conservateur), 0.3% des voix (-0.1%), 0 siège (-).

Taux de participation: 70.8%.

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *