Élections communales de 2010 en Suède

Les élections communales se sont tenues avant-hier en Suède, tout comme les élections nationales et les élections provinciales. Les équilibres gauche-droite n’ont été que peu modifiés, mais des changements conséquents ont eu dans les deux camps. A gauche, les Verts ont progressé, parfois fortement, alors que les Sociaux-démocrates sont en recul. Le Parti de gauche (communiste) stagne. Dans la droite gouvernementale, les Modérés (conservateurs) progressent, tandis que les Libéraux populaires (libéral), les Démocrates-chrétiens et le Parti du centre (agrariens) sont plutôt en recul. Les Démocrates suédois (nationalistes) progressent assez fortement. Cet article présente les résultats des villes de plus de 100’000 habitants du pays.

Borås

La droite a conservé sa majorité absolue au parlement communal de Borås, une ville située non loin de Göteborg.

Composition du parlement communal de Borås:

24 Sociaux-démocrates (-2), 19 Modérés (-), 6 Démocrates suédois (+5), 6 Libéraux populaires (-), 5 Parti de gauche (-1), 5 Verts (+2), 4 Parti du centre (-), 3 Démocrates-chrétiens (-2), 1 liste locale (-2).

Göteborg

A Göteborg, la gauche a bien failli perdre sa majorité suite aux lourdes pertes des sociaux-démocrates (25 sièges, -6) que la progression des Verts (+2) n’a pas su compenser. Outre les Verts, les grands gagnants de ce scrutin sont les opposants à l’introduction péage urbain dont la liste a obtenu 5 sièges au parlement communal pour leur première participation à des élections et l’extrême-droite qui obtient 3 sièges contre un seul en 2006, si bien que les quatre partis de centre-droite qui gouverne la Suède au niveau national ressort globalement affaiblie de ce scrutin, les pertes des libéraux, des démocrates-chrétiens et des agrariens excédant les gains des conservateurs.

Composition du parlement communal de Göteborg:

25 Sociaux-démocrates (-6), 23 Modérés (+3), 9 Verts (+2), 7 Parti de gauche (-), 7 Libéraux populaires (-2), 5 Opposants au péage (+5), 3 Démocrates suédois (+2), 2 démocrates-chrétiens (-3), 0 Parti du Centre (-1).

Voir les résultats détaillés des élections communales à Göteborg.

Helsingborg

La droite a conservé sa majorité à Helsingborg, une ville du sud de la Suède, malgré une légère progression de la gauche. L’extrême-droite y  a dépassé les 10%, comme dans la ville voisine de Malmö.

Composition du parlement communal de Helsingborg:

23 Modérés (+4), 20 Sociaux-démocrates (-2), 8 Démocrates suédois (+2), 6 Verts (+3), 5 Libéraux populaires (-1), 2 Démocrates-chrétiens (-1), 1 Parti de gauche (-), 0 Parti des retraités suédois (-3), 0 Parti du centre (-2).

Jönköping

La droite a conservé sa majorité absolue à Jönköping, ville du centre de la Suède où les Démocrates-chrétiens obtiennent traditionnellement de particulièrement bons résultats. L’extrême-droite fait son entrée au parlement de la ville et décroche trois sièges d’un coup.

Composition du parlement communal de Jönköping:

27 Sociaux-démocrates (-3), 21 Modérés (+4), 13 Démocrates-chrétiens (-4), 5 Libéraux populaires (-), 5 Parti du centre (-2), 4 Verts (+2), 3 Parti de gauche (-), 3 Démocrates suédois (+3).

Linköping

La gauche a légèrement reculé à Linköping et reste minoritaire au parlement. L’extrême-droite y fait son entrée et obtient trois sièges d’un coup.

Composition du parlement communal de Linköping:

25 Modérés (+4), 24 Sociaux-démocrates (-5), 8 Verts (+2), 7 Libéraux populaires (-), 6 Parti du centre (-), 3 Parti de gauche (-1), 3 Démocrates suédois (+3), 3 démocrates-chrétiens (-3).

Lund

La droite a conservé sa majorité au parlement communal de Lund, une ville universitaire du sud de la Suède.

Composition du parlement communal de Lund:

18 Modérés (+1), 15 Sociaux-démocrates (-3), 10 Libéraux populaires (-), 9 Verts (+3), 4 Parti de gauche (-), 3 Démocrates suédois (+1), 3 Parti du centre (-2), 2 Démocrates-chrétiens (-), 1 Gauche démocratique de Lund (-).

Malmö

L’extrême-droite passe la barre des 10% à Malmö et obtient 7 sièges (+2), devenant ainsi le troisième parti de la ville. La gauche perd un siège, mais reste majoritaire de justesse, tandis que le centre-droite perd lui aussi un siège, les démocrates-chrétiens disparaissant complètement du législatif.

Composition du parlement communal de Malmö:

22 Sociaux-démocrates (-2), 17 Modérés (+1), 7 Démocrates suédois (+2), 5 Verts (+1), 4 Parti de gauche (-), 4 Libéraux populaires (-1), 2 Parti des retraités suédois (+2), 0 démocrates-chrétiens (-1).

Norrköping

La gauche est désormais majoritaire au parlement communal de Norrköping, une ville située au sud de Stockholm.

Composition du parlement communal de Norrköping:

31 Sociaux-démocrates (-1), 24 Modérés (+1), 7 Verts (+2), 6 Libéraux populaires (+1), 5 Parti de gauche (-), 4 Démocrates suédois (+2), 4 Démocrates-chrétiens (-2), 4 Parti du centre (-1), 0 Parti des retraités suédois (-2).

Örebro

La gauche conforte la majorité absolue qu’elle détenait au parlement communal d’Örebro, dans le centre de la Suède.

Composition du parlement communal d’Örebro:

27 Sociaux-démocrates (+2), 15 Modérés (+2), 5 Libéraux populaires (-3), 4 Parti de gauche (-), 4 Démocrates suédois (+3), 4 Verts (-), 4 démocrates-chrétiens (-2), 2 Parti du centre (-2).

Stockholm

A Stockholm, la gauche a progressé, mais n’a pas réussi à reconquérir la majorité perdue en 2006. Les écologistes ont enregistré la plus forte progression et ont atteint près de 14% des voix (+4.6%), gagnant 16 sièges contre 10 en 2006. Le parti du centre, marginal dans cette ville, a obtenu trois sièges, triplant ainsi sa représentation précédente. Les autres partis ont tous connu de légères pertes. Les quatre partis de centre-droite gouverneront très probablement la ville pendant les quatre prochaines années. L’extrême-droite n’a pas atteint le quorum.

Composition du parlement communal de Stockholm:

38 Modérés (-3), 25 Sociaux-démocrates (-2), 16 Verts (+6), 10 Libéraux populaires (-), 8 Parti de gauche (-1), 3 Parti du centre (+2), 1 démocrate-chrétien (-2).

Voir les résultats détaillés des élections communales à Stockholm.

Umeå

La gauche a conservé sa majorité au parlement d’Umeå, une ville située au nord de Stockholm sur les côtes de la Baltique.

Composition du parlement communal d’Umeå:

25 Sociaux-démocrates (-1), 13 Modérés (+4), 7 Parti de gauche (+1), 6 Verts (+1), 5 Libéraux populaires (-), 4 Démocrates-chrétiens (-), 4 Parti du centre (-3), 1 socialiste (-2).

Uppsala

A Uppsala, ville universitaire située au nord de Stockholm, la gauche progresse grâce au gain de trois sièges enregistré par les Verts, mais reste minoritaire.

Composition du parlement communal d’Uppsala:

23 Modérés (+1), 21 Sociaux-démocrates (-), 11 Verts (+5), 8 Libéraux populaires (-3), 6 Parti de gauche (-), 6 Parti du centre (-2), 4 démocrates-chrétiens (-2), 2 Démocrates suédois (+1).

Västerås

La gauche a perdu la majorité absolue qu’elle détenait à Västerås. Les deux camps sont désormais à égalité parfaite. L’extrême-droite a fait son entrée au parlement de la ville en obtenant trois sièges d’un coup.

Composition du parlement communal de Västerås:

22 Sociaux-démocrates (-1), 17 Modérés (+3), 7 Libéraux populaires (-1), 4 Parti de gauche (-), 4 Verts (-), 3 Démocrates suédois (+3), 2 démocrates-chrétiens (-2), 2 Parti du centre (-2).

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *