Élections régionales de 2011 en Saxe-Anhalt

Statu quo hier lors des élections législatives dans le Land de Saxe-Anhalt. Les démocrates-chrétiens de la CDU restent clairement le premier parti du Land, et ce malgré des pertes marquées. La coalition qui les unit aux sociaux-démocrates, dont le score reste inchangé, devrait être reconduite.

Ces élections ont avant tout été marquées par les résultats des petits partis: les Verts ont réalisé les meilleurs résultats de leur histoire en Saxe-Anhalt et font leur retour au Parlement régional après treize ans d’absence. Les libéraux du FDP connaissent un sort inverse puisqu’ils n’atteignent pas le quorum, fixé à 5%, et sont éjectés du parlement. Le score des néo-nazis du NPD enfin, qui constituait en fait le grand enjeu de ces élections, est inférieur de peu aux 5% nécessaires pour entrer au parlement. De nombreux observateurs craignaient que le NPD entre au Parlement.

La gauche est désormais largement majoritaire au Parlement régional. Les sociaux-démocrates ayant toutefois refusé par avance une coalition avec les communistes où ils joueraient le rôle de junior partner, un gouvernement de gauche ne verra pas le jour. La situation aurait été différent si les sociaux-démocrates avaient devancé les communistes.

Les résultats des élections en Saxe-Anhalt:

  • Union chrétienne-démocrate (CDU), 32.5% des voix (-3.7%), 41 sièges.
  • La Gauche (Die Linke), 23.7% des voix (-0.4%), 29 sièges.
  • Parti social-démocrate (SPD), 21.5% des voix (+0.1%), 26 sièges.
  • Les Verts, 7.1% des voix (+3.5%), 9 sièges.
  • Parti national démocratique (NPD, néo-nazis), 4.6% des voix (+1.6%), 0 siège.
  • Parti libéral-démocrate (FDP), 3.8% des voix (-1.2%), 0 siège.
  • Freie Wähler (groupe d’indépendants de centre-droite), 2.8% (+2.8%), 0 siège.
  • Parti de protection des animaux, 1.6% des voix (+1.6%), 0 siège.
  • Parti Pirate, 1.4% des voix (+1.4%), 0 siège.
  • Parti des Parents, 0.0% des voix (-1.6%), 0 siège.

Le taux de participation, qui a atteint 51.2%, est en augmentation de 6.7% par rapport à 2006.

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *