Élections provinciales de 2011 en Italie

Des élections provinciales ont eu lieu en Italie dimanche et lundi, en plus des élections communales dont nous avons déjà parlé. Ces élections ont concerné une dizaine de provinces italiennes seulement sur les 110 que compte le pays. La droite conserve les provinces de Trévise et Vercelli et conquière celles de Campobasso et Reggio de Calabre. La gauche se maintient, elle, à Gorizia, Lucques, Mantoue, Ravenne et Trieste, et prend Macerata et Pavie à la droite. Au final, les deux camps se retrouvent avec le même nombre de provinces qu’au départ.

Principaux partis politiques italiens:

Si les alliances entre partis politiques ont pu varier d’une province à l’autre, il y avait généralement trois blocs principaux:
  • Un bloc de gauche composé du Parti démocrate (PD, social-démocrate), de l’alliance Gauche, écologie et liberté (SEL, écologistes et communistes), de l’Italie des Valeurs (IdV, libéral), du Parti socialiste italien (PSI, social-démocrate) et du Parti de la Refondation Communiste (PRC).
  • Un bloc de droite composé du Peuple de la Liberté de Silvio Berlusconi (PdL, conservateur) et de la Ligue du Nord d’Umberto Bossi (LN, formation régionaliste et xénophobe). Il est parfois rejoint par le Parti républicain italien (PRI, libéral) et par les Populaires libéraux (PL, démocrates-chrétiens).
  • Un bloc centriste emmené par l’Union du centre (UDC, démocrates-chrétiens).

Résultats des élections provinciales italiennes

Province de Campobasso, dans la région de Molise:

La droite remporte une victoire dans cette province où elle obtient la majorité dès le premier tour et ravit la province à la gauche. Rosario De Matteis (PdL) en devient le président. La gauche partait divisée.

Province de Gorizia, en Frioul-Vénétie julienne

La gauche obtient la majorité absolue dès le premier tour dans la province de Gorizia et Enrico Gherghetta (PD) est reconduit à la présidence de la province pour un nouveau mandat de cinq ans.

Province de Lucques, en Toscane:

La gauche a obtenu la majorité absolue dès le premier tour et le président Stefano Baccelli (PD) est réélu pour cinq ans.

Province de Macerata, dans les Marches:

La gauche ravit la province de Macerata, dans les Marches, à la droite, au terme du second tour. Antonio Pettinari devient président de la province à la place de Franco Capponi, qui se représentait pourtant.

Province de Mantoue, en Lombardie:

Il aura fallu deux tours à la gauche pour être sûre de conserver la province de Mantoue, dans le sud de la Lombardie. Alessandro Pastacci succède ainsi à Maurizio Fontanili.


Province de Pavie, en Lombardie:

La province de Pavie passe à gauche! Ce n’est qu’au terme du deuxième tour, et après avoir été nettement distanciée au premier tour, que la gauche a pu célébrer sa victoire à Pavie. Daniele Bosone (PD) est le nouveau président de la province.

Province de Ravenne, en Emilie-Romagne:

La gauche a obtenu la majorité absolue dès le premier tour et conserve donc cette province. Claudio Casadio (PD) en devient le président.

Province de Reggio de Calabre, en Calabre:

La province de Reggio de Calabre passe à droite au terme du second tour. Giuseppe Raffa (PdL) sera ainsi le nouveau président de cette province.

Province de Trévise, en Vénétie:

Leonardo Muraro, membre de la Ligue du Nord et président de la province de Trévise, a été réélu dès le premier tour des élections.

Province de Trieste, en Frioul-Vénétie julienne:

Il aura fallu un second tour à la présidente sortante de la province de Trieste, Maria Teresa Bassa Poropat (gauche), pour l’emporter, mais la victoire au second tour, avec près de 59% des voix, est large.

Province de Vercelli, au Piémont:

Il aura fallu un deuxième tour à la droite pour s’imposer dans une province qu’elle avait déjà remportée en 2006.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *