Klaus Wowereit, le maire socialiste de Berlin, a été reconduit hier dans ses fonctions. Les sociaux-démocrates du SPD sont en effet arrivés en tête des élections berlinoises. La coalition gouvernementale avec La Gauche ne pourra toutefois pas être reconduite telle quelle puisqu’elle ne bénéficie plus d’une majorité au parlement: les deux partis ont subi quelques pertes.

Klaus Wowereit devra chercher un nouveau partenaire du côté des vainqueurs. Il disposerait d’une large majorité en formant une grande coalition avec la CDU (démocrate-chrétienne), qui progresse de deux sièges, mais peut aussi former une coalition plus petite avec les Verts, qui progressent fortement, sans toutefois atteindre les sommets que leur promettaient les sondages en début d’année (ils y ont même dépassé les sociaux-démocrates pendant une période).

La vraie surprise de ce scrutin provient, toutefois, de l’arrivée du Parti pirate au parlement de Berlin. En obtenant près de 9% des suffrages, il dépasse largement le quorum fixé à 5% et entre pour la première fois de son histoire dans un parlement régional allemand. A notre connaissance, il s’agit d’ailleurs de la première fois en Europe que des représentants d’un Parti pirate sont élus dans un parlement régional.

Enfin, notons que les libéraux-démocrates (FDP) disparaissent du parlement: avec 1.8% des voix, le partenaire de coalition d’Angela Merkel au niveau fédéral est arrivé très loin du quorum et n’est plus que le septième parti de la capitale. La rhétorique anti-européenne utilisée ces dernières semaines ne lui a visiblement pas été d’une grande utilité…

Résultats détaillés des élections à Berlin:

  • Parti social-démocrate (SPD), 28.3% des voix (-2.5%), 47 sièges (-6).
  • Union chrétienne-démocrate (CDU), 23.4% des voix (+2.1%), 39 sièges (+2).
  • Les Verts, 17.6% des voix (+4.5%), 29 sièges (+6).
  • La Gauche (communiste), 11.7% des voix (-1.7%), 19 sièges (-4).
  • Parti pirate, 8.9% des voix (+8.9%), 15 sièges (+15).
  • Parti national démocratique (NPD, extrême-droite), 2.1% des voix (-0.5%), 0 siège (-).
  • Parti libéral-démocrate (FDP), 1.8% des voix (-5.8%), 0 siège (-13).
  • Parti de la protection des animaux, 1.5% des voix (+0.7%), 0 siège (-).
  • Pour l’Allemagne (extrême-droite), 1.2% des voix (+1.2%), 0 siège (-).
  • La Liberté (populiste de droite), 1.0% des voix (+1.0%), 0 siège (-).