Élections législatives de 2011 en Pologne

Le Premier ministre conservateur polonais Donald Tusk a remporté les élections législatives qui se sont tenues dimanche en Pologne et devient le premier chef de gouvernement polonais à être reconduit pour un second mandat depuis la chute du communisme. Ne disposant pas de la majorité absolue au parlement, il reconduira probablement sa coalition gouvernementale avec les agrariens du Parti paysan polonais. Le parti de droite populiste Droit et Justice de Jaroslaw Kaczynski a terminé en deuxième position, à près de 10 points du vainqueur, alors même que les sondages les donnait parfois au coude à coude.

C’est toutefois à gauche qu’a eu lieu le plus grand bouleversement de ce scrutin avec l’arrivée du Mouvement de Palikot, un parti fondé au mois de juin par l’entrepreneur Janusz Palikot. Parti de centre-gauche, le Mouvement de Palikot est avant tout un parti laïc, anti-clérical, à gauche sur les questions de société. Les 10% engrangés par le Mouvement de Palikot le sont aux dépends de tous les autres partis représentés au parlement, puisqu’ils sont les seuls à progresser. Ce sont toutefois les sociaux-démocrates de l’Alliance de la gauche démocratique qui enregistrent les plus fortes pertes.

Globalement, le paysage politique polonais reste fortement marqué à droite, les deux partis de gauche totalisant à eux deux moins de 20% des voix.

Résultats détaillés des élections de la chambre basse (Sejm):

  • Plateforme civique (PO, conservateur), 39.2% des voix (-2.3%), 206 sièges (-3).
  • Droit et justice (PiS, droite populiste), 29.9% des voix (-2.3%), 158 sièges (-8).
  • Mouvement de Palikot (RP, centre gauche anti-clérical), 10.0% des voix (+10.0%), 40 sièges (+40).
  • Parti paysan polonais (PSL, agrarien), 8.4% des voix (-0.5%), 28 sièges (-3).
  • Alliance de la gauche démocratique (SLD, social-démocrate), 8.2% des voix (-5.0%), 27 sièges (-6).
  • La Pologne est le plus important (PJN, droite populiste), 2.2% des voix (+2.2%), 0 siège (-).
  • Congrès de la nouvelle droite (PW, conservateur), 1.1% des voix (+1.1%), 0 siège (-).
  • Minorité germanophone, 0.2% des voix (-), 1 siège (-).

Résultats détaillés des élections de la chambre haute (Sénat):

  • Plateforme civique (PO, conservateur), 63 sièges (+3).
  • Droit et justice (PiS, droite populiste), 31 sièges (-8).
  • Parti paysan polonais (PSL, agrarien), 2 sièges (+2).
  • Indépendants, 4 sièges (+3).

Système électoral:

Les élections législatives ont lieu normalement tous les quatre ans en Pologne, même s’il n’est pas rare que des élections anticipées soient convoquées.

Les Polonais élisent les 460 sièges de la Sejm, la chambre basse du Parlement, au système proportionnel (méthode d’Hondt). Les sièges sont répartis au sein d’une série de circonscriptions comptant entre sept et dix-neuf sièges, en fonction de la population de la circonscription. Un quorum a par ailleurs été fixé à 5% au niveau national, les partis représentant des minorités ethniques en étant exempté. Les dernières élections ont eu lieu le 9 octobre 2011.

Les Polonais élisent également les 100 sièges du Sénat, la chambre haute du Parlement, de manière directe. Les 100 sièges sont attribués, depuis 2011, au système majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions uninominales. Ils étaient auparavant attribués selon un système majoritaire plurinominal.

Voir aussi:
  • Tous nos articles consacrés à la politique polonaise.
  • Description des principaux partis politiques polonais.

2 réflexions au sujet de « Élections législatives de 2011 en Pologne »

  1. Ce mouvement Palikot n'a guère l'air d'être une référence… Dommage que le PIJ n'ait pas remporté ces élections, dans l'intérêt de la Pologne et de son indépendance.

  2. Les changements intervenus en Pologne (inspirés par l'Europe de l'Ouest bien entendu) de ces dernières années ont déjà fait suffisamment de ravages (malbouffe et donc obésité, comportements égoïstes, pertes des valeurs, fainéantise chez les jeunes, etc…) pour que l'on espère un début de prise de conscience dés que possible… mais cela va être compliqué quand on voit les gens en action sur place. Triste évolution !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *