Elections présidentielle de 2012 en Moldavie

La Moldavie a enfin un nouveau un nouveau président, après 917 jours de vacance. Nicolae Timofti, un ancien juge sans appartenance politique, a été élu hier président de la République de Moldavie par le parlement moldave. Timofti succède ainsi au communiste Vladimir Voronin, dont le mandat s’était terminé en septembre 2009.

La Moldavie a connu depuis 2009 une crise politique sans précédent, puisque la Constitution moldave prévoit qu’une majorité des deux tiers au parlement est nécessaire pour l’élection du président. La coalition gouvernementale pro-occidentale et l’opposition communiste n’avaient pas réussi jusqu’à lors à ce mettre d’accord sur un candidat.
En septembre 2010, une réforme constitutionnelle visant à introduire l’élection du président par le peuple a échoué dans les urnes, faute d’électeurs en nombre suffisant: les communistes avaient appelé au boycott du référendum. Deux mois plus tard toutefois, la population renouvelait sa confiance dans la coalition pro-occidentale au pouvoir, puisque celle-ci a remporté les élections législatives anticipées du 28 novembre 2010. Depuis lors, la situation était bloquée.
Nicolae Timofti a été élu grâce au soutien de la coalition pro-occidentale au pouvoir et à trois voix communistes qui lui ont permis d’atteindre la majorité des deux-tiers. Les autres députés communistes se sont abstenus.
Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *