Élections législatives de 2012 en Serbie

Des élections législatives ont eu lieu hier en Serbie pour renouveler les 250 sièges du parlement unicaméral. Les nationalistes du Parti progressiste serbe de Tomislav Nikolic, un parti né en cours de législature d’une scission du Parti radical serbe, est arrivé en tête de l’élection. Le Parti radical serbe fait les frais de la scission est disparaît purement et simplement du parlement. Les trois partis de la coalition gouvernementale sortante – le Parti démocratique de Boris Tadic, le Parti socialiste de Serbie et les Régions unies de Serbie (anciennement G17+) – restent toutefois majoritaires au parlement et pourraient donc rester au pouvoir si la coalition est maintenue.

Le Parti socialiste de Serbie – l’ancien parti de Slobodan Milosevic – détient donc les clés du futur gouvernement: il vient d’ailleurs de demander au Parti démocratique le poste de Premier ministre pour son chef, Ivica Dacic, en échange de son soutien. Ce soutien est notamment vital pour le Parti démocratique en vue du deuxième tour de l’élection présidentielle qui se tiendra le 20 mai prochain et qui verra s’opposer Boris Tadic à Tomislav Nikolic. A l’issue du premier tour qui s’est également tenu dimanche, les deux candidats se sont retrouvés dans un mouchoir de poche.

Résultats détaillés des élections législatives serbes de 2012:

  • Coalition « Faisons bouger la Serbie »:
    • Parti progressiste serbe (SNS, nationaliste), 55 sièges.
    • Nouvelle Serbie (NS, conservateur), 8 sièges.
    • Mouvement Force de la Serbie, 2 sièges.
    • Mouvement des socialistes, 1 siège.
    • Parti populaire bosniaque (minorité bosniaque), 1 siège.
    • Parti national paysan (NSS, agrarien), 1 siège.
    • Parti des Roms (minorité rom), 1 siège.
    • Parti démocratique des Macédoniens (minorité macédonienne), 1 siège.
    • Coalition des associations de réfugiés de la République de Serbie, 1 siège.
    • Mouvement pour le renouveau économique de la Serbie, 1 siège.
    • Association pour les PME et les entrepreneurs serbes, 1 siège.
  • Coalition « Choix pour une vie meilleure »:
    • Parti démocratique (DS, social-démocrate), 48 sièges.
    • Parti social-démocrate de Serbie (SDPS, social-démocrate), 9 sièges.
    • Liste des sociaux-démocrates de Voïjvodine (LSV, régionaliste, social-démocrate), 5 sièges.
    • Verts de Serbie, 1 siège.
    • Alliance démocratique des Croates de Voïjvodine (DSHV, minorité croate), 1 siège.
    • Parti démocrate-chrétien de Serbie (démocrate-chrétien), 1 siège.
  • Parti socialiste de Serbie (SPS, social-démocrate, nationaliste), 24 sièges.
  • Parti démocratique de Serbie (DSS, conservateur), 21 sièges.
  • Coalition « Renouvellement »:
    • Parti libéral-démocrate (LDP, social-libéral), 11 sièges.
    • Mouvement serbe du renouveau (SPO, monarchite, conservateur), 5 sièges.
    • Union sociale-démocrate (SDU, social-démocrate), 1 siège.
    • Serbie riche, 1 siège.
  • Régions unies de Serbie (URS, conservateur):
    • G17 Plus (G17+, conservateur), 10 sièges.
    • Ensemble pour la Šumadija (régionaliste), 2 sièges.
    • Parti populaire (démocrate-chrétien), 2 sièges.
    • Coalition pour Pirot (régionaliste), 1 siège.
    • Mouvement « je vis pour la Krajina (régionaliste), 1 siège.
    • Indépendant, 1 siège.
  • Parti des retraités unis de Serbie (PUPS), 12 sièges.
  • Serbie unie (JS, régionaliste), 7 sièges.
  • Alliance des Hongrois de Voïvodine (VMSZ, minorité hongroise, conservateurs), 5 sièges.
  • Mouvement des vétérans de Serbie (PVS, anciens combattants), 1 siège.
  • Union démocratique bosniaque (minorité bosniaque), 1 siège.
  • Coalition albanaise de la vallée de Preševo (minorité albanaise), 1 siège.
  • Divers, 1 siège.
  • Parti radical serbe (SRS, ultranationaliste), 0 siège.

Taux de participation: 57.8%.

Système électoral:

Les élections législatives serbes ont lieu au suffrage universel direct, selon un système électoral proportionnel. Le parlement serbe est monocaméral et compte 250 députés élus dans une circonscription unique. Un parti politique doit obtenir 5% des voix pour être représenté au parlement, mais cette clause ne vaut pas pour les partis représentant des minorités nationales. Pour pouvoir présenter des listes aux élections, les partis politiques serbes doivent fournir une liste de 10’000 signatures (3’000 s’il s’agit de partis représentant des minorités).

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *