Elections législatives de 2012 aux Pays-Bas

Le Parti populaire libéral et démocrate (VVD) du Premier ministre sortant Mark Rutte a remporté les élections législatives anticipées qui se sont tenues hier aux Pays-Bas, devançant de peu le Parti travailliste (PvdA, social-démocrate). Le Parti socialiste (SP, gauche de la gauche), longtemps donné en tête dans les sondages, obtient finalement exactement le même nombre de sièges qu’en 2010, tandis que le Parti pour la liberté (PVV, droite populiste) de Geert Wilders subit un important recul. Geert Wilders, qui avait provoqué ces élections anticipées en retirant son soutien au gouvernement de centre-droite de Mark Rutte, semble donc avoir fait un mauvais calcul. Les Néerlandais ont marqué hier leur soutien aux deux principales forces politiques pro-européennes, le VVD et le PvdA, au détriment des discours eurosceptiques du Parti socialiste et du Parti pour la liberté.

Parmi les plus petites formations, il faut noter le fort recul de l’Appel démocrate-chrétien (CDA), qui n’est plus que la cinquième force politique du pays après avoir longtemps été l’un des deux principaux partis du pays avec les sociaux-démocrates du PvdA. A gauche, les Verts s’effondrent, perdant sept de leurs 10 sièges, tandis que les sociaux-libéraux de Démocrates 66 (D66) progressent légèrement.

Une coalition gouvernementale entre les libéraux du VVD et les sociaux-démocrates du PvdA semble probable. Elle disposerait d’une assez confortable majorité, contrairement à la coalition sortante qui unissait le VVD et la CDA et qui avait besoin des voix du parti de Geert Wilders au parlement.

Résultats détaillés des élections législatives de 2012 aux Pays-Bas

  • Parti populaire et libéral (VVD, libéral), 26.6% des voix (+6.2%), 41 sièges (+10).
  • Parti travailliste (PvdA, social-démocrate), 24.8% des voix (+5.2%), 39 sièges (+9).
  • Parti pour la liberté (PVV, droite populiste), 10.1% des voix (-4.4%), 15 sièges (-9).
  • Parti socialiste (SP, gauche de la gauche), 9.7% des voix (-0.2%), 15 sièges (-).
  • Appel démocrate-chrétien (CDA, démocrate-chrétien), 8.5% des voix (-5.2%), 13 sièges (-8).
  • Démocrates 66 (D66, social-libéral), 7.9% des voix (+1.0%), 12 sièges (+2).
  • Union chrétienne (CU, centre-droite protestant), 3.1% des voix (-0.2%), 5 sièges (-).
  • Gauche verte (GL, écologiste), 2.3% des voix (-4.3%), 3 sièges (-7).
  • Parti politique réformé (SGP, droite dure protestante), 2.1% des voix (+0.4%), 3 sièges (+1).
  • 50+ (défense des retraités), 1.9% des voix (+1.9%), 2 sièges (+2).
  • Parti pour les animaux (PvdD), 1.9% des voix (+0.6%), 2 sièges (-).

Voir aussi:

Une réflexion au sujet de « Elections législatives de 2012 aux Pays-Bas »

  1. Ping : Les élections néerlandaises et nous | Blog de Jean-Marie Meilland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *