Élections sénatoriales de 2012 en République tchèque

Les élections qui se sont tenues hier pour le renouvellement d’un tiers des sièges du Sénat de la République tchèque ont été marquées, comme celles de 2010, par une progression des sociaux-démocrates du CSSD qui ont ainsi conforté leur majorité absolue. Le Parti démocratique civique (ODS, conservateur eurosceptique) au pouvoir a été très lourdement sanctionné, tandis que les Verts et le Parti Pirate font leur entrée au Sénat. Les communistes n’ont pas réussi à concrétiser au Sénat le succès recueilli lors des élections régionales du week-end passé.

Résultats détaillés des élections sénatoriales en République tchèque:

  • Parti social-démocrate tchèque (CSSD), 46 sièges (+5).
  • Parti démocratique civique (ODS, conservateurs eurosceptiques), 15 sièges (-10).
  • TOP 09 (conservateurs pro-européens), 6 sièges (+1).
  • Union chrétienne et démocrate (KDU), 3 sièges (-2).
  • Bohèmiens du Nord.cz (régionalistes), 2 sièges (-).
  • Parti communiste de Bohême et Moravie, 2 sièges (-).
  • Les Verts, 1 siège (+1).
  • Parti pirate tchèque, 1 siège (+1).
  • Mouvement d’Ostrava, 1 siège (+1).
  • Indépendants, 3 sièges (+2).
Les pouvoirs du Sénat sont beaucoup plus faibles que ceux de la Chambre des députés. Les sénateurs peuvent certes mettre leur veto à une loi promulguée à la Chambre, mais il peut être levée si la majorité absolue des députés approuvent à nouveau le texte. Les sénateurs prennent part à l’élection des juges de la Cour constitutionnelle.
Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *