Elections législatives de 2013 en Norvège

Des élections législatives se sont tenues hier en Norvège. Les partis de l’opposition de centre-droite ont clairement remporté ces élections, devançant largement la coalition de centre-gauche du Premier ministre travailliste Jens Stoltenberg, au pouvoir depuis huit ans. Erna Solberg, la présidente du Parti conservateur, devrait être la prochaine cheffe du gouvernement. Reste à savoir avec qui: les démocrates-chrétiens et les libéraux sont très réticents à gouverner avec le Parti du progrès (droite populiste) de Siv Jensen. Erna Solberg a toutefois besoin de l’accord de trois des quatre partis de l’opposition, dont le Parti du progrès, pour disposer d’une majorité. Un gouvernement minoritaire n’est toutefois pas exclus, et ce ne serait pas une première en Norvège…

Si on regarde les scores des partis dans le détail, c’est clairement une mauvaise journée pour la gauche norvégienne, puisque tant le Parti travailliste que le Parti socialiste de gauche et le Parti rouge (extra-parlementaire) perdent des plumes. Certes, les Verts progressent et obtiennent le premier siège de leur histoire, mais leur progression est loin de compenser le recul des partis de la gauche traditionnelle.

Au centre et à droite, les résultats sont plus contrastés. Le Parti du progrès baisse fortement, obtenant un score 30% inférieur à celui d’il y a quatre ans. Cela ne devrait toutefois pas l’empêcher de participer à une coalition gouvernementale pour la première fois de son histoire. Le Parti du Centre, qui participait au gouvernement de Stoltenberg, baisse également, mais de manière très légère. Stagnation chez les démocrates-chrétiens, tandis que les libéraux et, surtout, les conservateurs, sont les vrais vainqueurs du scrutin! Les conservateurs reprennent leur statut de premier parti de droite et distancent même largement le Parti du progrès.

Résultats détaillés des élections législatives norvégiennes de 2013:

  • Parti travailliste (social-démocrate), 30.8% des voix (-4.5%), 55 sièges (-9).
  • Parti conservateur, 26.8% des voix (+9.6%), 48 sièges (+18).
  • Parti du progrès (droite populiste), 16.3% des voix (-6.6%), 29 sièges (-12).
  • Parti démocrate-chrétien, 5.6% des voix (-), 10 sièges (-).
  • Parti du centre (agrarien), 5.5% des voix (-0.7%), 10 sièges (-1).
  • Parti libéral, 5.2% des voix (+1.4%), 9 sièges (+7).
  • Parti socialiste de gauche, 4.1% des voix (-2.1%), 7 sièges (-4).
  • Parti de l’environnement – Les Verts, 2.8% des voix (+2.4%), 1 siège (+1).
  • Parti rouge (gauche de la gauche), 1.1% des voix (-0.3%), 0 siège (-).

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *