David Cameron est l’actuel Premier ministre anglais et le président du Parti conservateur britannique. Il est devenu Premier ministre le 11 mai 2010, succédant à Gordon Brown et mettant fin à treize ans de règne travailliste.

Jeunesse et études

David Cameron, fils d’un agent de change et d’une juge de paix, est né le 9 octobre 1966 à Londres. Après avoir été scolarisé dans des écoles privées, il entre à l’âge de treize ans au prestigieux Collège d’Eton, comme dix-huit de ses prédécesseurs au poste de Premier ministre. David Cameron entre ensuite à l’Université d’Oxford, et plus précisément au Collège de Brasenose, où il étudie la philosophie, la politique et l’économie, l’une des filières classiques des futurs politiciens anglais.

Débuts en politique de David Cameron

En 1988, après avoir obtenu sa licence, David Cameron entre au Conservative Research Department (CRD), un organisme du Parti conservateur britannique fournissant des études pour les politiciens du parti. En 1991, il devient chef de la section politique du CRD. Il sera ensuite secrétaire politique du Premier Ministre John Major, pendant quelques mois, puis prendra un rôle actif dans la campagne électoral de John Major en 1992.

Les conservateurs ayant remporté contre toute attente les élections législatives de 1992, David Cameron est promu et devient conseiller spécial auprès du Chancelier de l’Échiquier, le Ministre britannique des finances, Norman Lamont. Après le renvoi de Norman Lamont à la fin du mois de mai 1993, il est engagé par Michael Howard, le Ministre britannique de l’intérieur.
Carlton Communications

En 1994, David Cameron quitte le Ministère britannique de l’Intérieur pour rejoindre l’entreprise Carlton Communications, active dans le domaine des médias, où il occupe un poste de cadre. Il restera à ce poste jusqu’en 2001.
Cette fonction ne l’empêche pas de se présenter aux élections législatives de 1997, dans la circonscription de Strafford. David Cameron perd l’élection face au candidat travailliste David Kidney alors que la circonscription était aux mains des conservateurs depuis 1950.

Pas vraiment de sa faute: les élections de 1997 sont celles de la très nette victoire du travailliste Tony Blair et de son New Labour.

David Cameron entre à Westminster

La deuxième tentative sera toutefois la bonne: David Cameron est élu à Westminster en juin 2001, dans la circonscription de Witney, près d’Oxford. Il y bat largement ses concurrents travailliste et libéral et sera réélu dans cette circonscription en 2005 et 2010.
Après plusieurs interventions remarquées au Parlement ou dans les médias, David Cameron entre en 2003 dans le Cabinet fantôme de l’opposition conservatrice. Il accède la même année à la vice-présidence du Parti conservateur.
Leader de l’opposition

Après la troisième victoire consécutive des travaillistes lors d’élections législatives, en 2005, le président du Parti conservateur Michael Howard démissionne. David Cameron se porte candidate et remporte largement la consultation qui est organisée auprès des membres du parti. Il devient ainsi chef de l’opposition.

Il promet notamment durant la campagne que le Parti conservateur britannique quittera le Parti populaire européen, formation qui réunit tant l’UMP de Nicolas Sarkozy, que la CDU d’Angela Merkel ou le Peuple de la Liberté de Silvio Berlusconi. Ce sera chose faite après les élections européennes de 2009 et les conservateurs britanniques créeront un nouveau groupe avec, entre autres, la formation ultra-conservatrice polonaise Droit et Justice et un petit parti protestant néerlandais. Ce geste vaudra à David Cameron l’accusation de réduire l’influence et la crédibilité de la Grande-Bretagne en Europe.

Arrivée au pouvoir

En mai 2010, David Cameron conduit les conservateurs à la victoire lors des élections législatives. Les conservateurs mettent ainsi fin à 13 ans de règne travailliste et réalisent leur meilleur score depuis 1992, mais manquent toutefois la majorité absolue de près de 20 sièges.

David Cameron forme alors une coalition avec les libéraux-démocrates de Nick Clegg et devient Premier ministre le 11 mai 2010. Il s’agit du premier gouvernement de coalition en Angleterre depuis la Seconde guerre mondiale.

Perspectives

Les sondages ne sont guère rassurants pour David Cameron. Si les conservateurs sont restés plus ou moins stables depuis les élections britanniques de mai 2010, les travaillistes ont fait un spectaculaire bon en avant et sont passés devant les conservateurs depuis décembre 2010. Les libéraux-démocrates ont vu, eux, leur soutien baisser de plus de moitié et ne récolteraient aujourd’hui plus que 10% des voix environ, contre 24% il y a moins d’une année. David Cameron sera-t-il encore Premier ministre après les élections de 2015? C’est un peu tôt pour le dire, mais les sondages actuels ne poussent pas vers un excès d’optimisme…