Elections au Danemark

Cet article présente dans les grandes lignes les différents types d’élections qui sont organisées au Danemark. Le système électoral danois comprend quatre types d’élections différentes: les élections européennes, législatives, régionales et communales.

Mis à jour le 08.03.2015

Élections européennes au Danemark

Le Danemark est membre de l’Union européenne depuis 1972 et a donc participé à toutes les élections du Parlement européen qui ont eu lieu au suffrage universel. Les élections européennes ont évidemment lieu tous les cinq ans au système proportionnel, comme dans tous les pays de l’Union européenne. Le Danemark compte actuellement treize députés européens et n’a pas mis en place de circonscriptions électorales. Les Iles Féroé et le Groenland n’étant pas membres de l’Union européenne, leurs habitants ne participent pas aux élections européennes. L’âge d’éligibilité est fixé à 18 ans.

Élections législatives danoises

Les élections législatives ont lieu normalement tous les quatre ans au Danemark, même s’il n’est pas rare que des élections anticipées soient convoquées. Les Danois élisent leurs 175 députés de leur parlement unicaméral (le Folketing) au système proportionnel (méthode d’Hondt). 135 d’entre eux sont élus dans dix circonscriptions électorales, tandis que les 40 derniers sièges sont répartis de manière à assurer la meilleure proportionnalité possible au niveau national. Un quorum a été fixé à 2% pour obtenir l’un de ces quarante sièges. Le Groenland et les Iles Féroé, qui dépendent du Danemark mais qui bénéficient d’une large autonomie, élisent par ailleurs chacun deux députés dans des circonscriptions électorales distinctes. Le droit de vote et d’éligibilité est fixé à 18 ans.

La chambre haute du parlement a été supprimée dans les années 1950.

Élections régionales danoises

Le Danemark est divisé depuis 2007 en cinq régions qui élisent chacune un conseil (regionsråd) de 41 membres au système proportionnel. Le président du conseil régional (regionsrådsformand) est élu par les membres du conseil. Les élections régionales ont lieu tous les quatre ans, en même temps que les élections municipales. Les régions danoises n’ont que peu de pouvoirs et sont essentiellement en charge des questions de santé publique. Elles ne peuvent pas lever d’impôts ou de taxes.

L’État danois dispose par ailleurs d’une administration dans chaque région (statsforvaltning) qui dépend du Ministère de l’Intérieur et supervise le travail des régions et des municipalités. Un directeur de l’administration d’État (forvaltningsdirektør) est à la tête de chacune de ces administrations.

Le Groenland et les Iles Féroé sont des dépendances danoises, mais bénéficient d’une très large autonomie. Les élections des parlements de ces deux territoires n’ont pas lieu en même temps que les élections régionales.

  • Le Parlement du Groenland compte 31 membres élus pour quatre ans selon le système proportionnel (méthode d’Hondt). Vingt-six députés sont élus dans huit circonscriptions électorales comptant entre un et neuf sièges, tandis que les cinq derniers sièges sont attribués au niveau de l’ensemble du territoire pour rendre la répartition des sièges la plus proportionnelle possible.
  • Le Parlement des Iles Féroé (Løgting) compte 33 membres élus pour quatre ans selon le système proportionnel (méthode d’Hondt). Depuis 2007, il n’y a plus qu’une seule circonscription électorale et donc un quorum naturel équivalent à un trente-troisième des voix exprimées. Auparavant, le système était semblable à celui en vigueur au Groenland : sept circonscriptions et cinq sièges répartis au niveau de l’archipel pour respecter la représentation proportionnelle des partis.

Élections municipales au Danemark

Suite à une réforme de 2007, le Danemark ne compte plus que 98 communes, dont la plupart ont plus de 20’000 habitants. Chaque commune élit un conseil comptant entre 5 et 55 membres selon sa population. Les 98 conseils communaux danois comptent 2’444 élus au total. Les élections communales danoises ont lieu tous les quatre ans, en même temps que les élections régionales.

L’archipel d’Ertholmene, près de l’île de Bornholm, ne fait pas partie d’une municipalité. Son territoire est administré par le ministère de la défense.

Le Groenland et les Iles Féroé disposent de leur propre organisation municipale :

  • Le Groenland compte quatre municipalités dotées d’un conseil communal de quinze à vingt-et-un membres élus pour quatre ans selon le système proportionnel (méthode d’Hondt). Les maires sont élus par les conseils communaux. Les conseils communaux peuvent par ailleurs décider d’établir des conseils de villages élus pour quatre ans au suffrage universel dans certaines parties de leur territoire.
  • Les Iles Féroé comptent trente municipalités dotées d’un conseil communal élu pour quatre ans au suffrage universel. Les maires sont élus par les conseils communaux. En dehors de la capitale, les partis politiques ne jouent souvent aucun rôle dans la vie politique locale.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *