Elections provinciales de 2015 au Pays basque

Contrairement à la situation en vigueur dans les autres communautés autonomes espagnoles, les provinces du Pays basque disposent d’un parlement élu au suffrage universel direct. Ces parlements, qui s’appellent Juntes generales, sont au nombre de trois. Le Pays basque espagnol compte en effet trois provinces: Alava, Biscaye et Guipuscoa.

Les élections provinciales de 2015, qui ont eu lieu le 24 mai, ont notamment été marquées par le fort recul du Parti populaire (PP, conservateur) et, dans une moindre mesure, du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, social-démocrate), ainsi que par l’arrivée sur la scène politique locale de Podemos (gauche de la gauche). Le Parti nationaliste basque (PNV, régionaliste, centriste) progresse fortement en Guipuscoa, redevenant la première force de la province, tout en conservant ce statut dans les deux autres provinces. Bildu (indépendantiste, gauche), dont l’irruption sur la scène politique avait constitué l’événement des élections de 2011, recule nettement en Guipuscoa et campe sur ses positions ailleurs.

Alava

Le Parti nationaliste basque (PNV, régionaliste, centriste) prend la présidence de la province au Parti populaire (PP, conservateur).

13 Parti nationaliste basque (-), 12 Parti populaire (-4), 11 Bildu (-), 8 Podemos (+8), 5 Parti socialiste ouvrier espagnol (-4), 1 La Gauche (-1), 1 Citoyens (+1).

Biscaye

Le Parti nationaliste basque (PNV, régionaliste, centriste) conserve la présidence de la province de Biscaye, son fief historique qu’il dirige sans interruption depuis le retour de la démocratie dans les années 1970.

23 Parti nationaliste basque (+1), 11 Bildu (-1), 7 Parti socialiste ouvrier espagnol (-2), 6 Podemos (+6), 4 Parti populaire (-4).

Guipuscoa

Le Parti nationaliste basque (PNV, régionaliste, centriste) reprend la présidence de la province à Bildu.

18 Parti nationaliste basque (+4), 17 Bildu (-6), 9 Parti socialiste ouvrier espagnol (-1), 6 Podemos (+6), 1 Parti populaire (-3), 0 Aralar (-1).

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *