Élections législatives de janvier 2015 en Grèce

Les élections législatives qui ont eu lieu le 25 janvier 2015 en Grèce ont vu la victoire du parti d’extrême-gauche SYRIZA. Le parti d’Alexis Tsipras a obtenu 36.3% des voix et presque la majorité des sièges grâce à la prime de cinquante sièges accordée au vainqueur dans le système électoral grec. Alexis Tsipras a annoncé la formation d’un gouvernement de coalition avec les Grecs Indépendants, une formation de droite populiste, dès le lendemain des élections. Les deux partis qui étaient au pouvoir jusqu’ici – Nouvelle Démocratie (conservateur) et le Mouvement socialiste panhellénique (PASOK, social-démocrate) – subissent des pertes. Les élections législatives précédentes avaient eu lieu en juin 2012.

Résultats détaillés des élections législatives grecques de 2015

  • SYRIZA (gauche de la gauche), 36.3% des voix (+9.4%), 149 sièges (+78).
  • Nouvelle Démocratie (ND, conservateur), 27.8% des voix (-1.9%), 76 sièges (-53).
  • Aube dorée (néo-nazi), 6.3% des voix (-0.6%), 17 sièges (-1).
  • La Rivière (centriste), 6.1% des voix (+6.1%), 17 sièges (+17).
  • Parti communiste de Grèce (KKE), 5.5% des voix (+1.0%), 15 sièges (+3).
  • Grecs indépendants (ANEL, droite populiste), 4.8% des voix (-2.7%), 13 sièges (-7).
  • Mouvement socialiste panhellénique (PASOK, social-démocrate), 4.7% des voix (-7.6%), 13 sièges (-20).
  • Gauche démocratique (DIMAR, socialiste), 0.5% des voix (-5.8%), 0 siège (-17).
  • Mouvement des socialistes démocrates (KIDISO, social-démocrate), 2.5% des voix (+1.5%), 0 siège (-).
  • Union des centristes (EK), 1.8% des voix (+1.5%), 0 siège (-).
  • Teleia, 1.8% des voix (+1.8%), 0 siège (-).
  • Rassemblement populaire orthodoxe (LAOS, droite populiste), 1.0% des voix (-0.6%), 0 siège (-).

Taux de participation: 63.9% des voix (+1.4%).

Système électoral

Les élections législatives ont lieu normalement tous les quatre ans en Grèce, même s’il n’est pas rare que des élections anticipées soient convoquées comme cela a été le cas cette fois. Les Grecs élisent les 300 députés de leur parlement unicaméral (l’Assemblée hellénique) au système proportionnel dans 56 circonscriptions, 48 comptant plusieurs sièges et 8 un seul siège. Le système proportionnel grec est dit “renforcé”, car le parti arrivé en tête de l’élection remporte automatiquement un bonus de 50 sièges. Un quorum est fixé à 3%. Un candidat doit être âgé d’au moins 25 ans pour pouvoir se présenter.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *