Elections en Islande

Cet article présente dans les grandes lignes les différents types d’élections qui sont organisées en Islande. Le système électoral islandais comprend trois types d’élections différentes: les élections présidentielle, législatives et communales.

Mis à jour le 19.09.2014

Élection présidentielle en Islande

Le président islandais est élu au suffrage universel pour une période de quatre ans, selon un système majoritaire à un tour. Le candidat ayant obtenu le plus de voix est donc élu. Contrairement à de nombreux autres pays européens, le nombre de mandats n’est pas limité. Les candidats doivent d’être âgés d’au moins 35 ans et leur candidature doit être soutenue par au moins 1500 signatures de citoyens islandais. S’il n’y a qu’un seul candidat, comme en 2000 ou en 2008, l’élection est tacite.

Élections législatives en Islande

Les élections législatives ont normalement lieu tous les quatre ans en Islande, même s’il arrive que des élections législatives anticipées soient organisées. Les Islandais élisent les 63 députés de l’Althing, le parlement unicaméral islandais, au système proportionnel. Cinquante-quatre sièges sont répartis dans six circonscriptions de neuf sièges chacune, tandis que les huit sièges restant sont répartis entre les différents partis politiques pour assurer la représentation la plus proportionnelle possible. Un quorum est fixé à 5% au niveau national.

Élections communales en Islande

L’Islande compte actuellement 75 communes, qui sont toutes dotées d’un conseil municipal. Les membres de ces conseils municipaux, dont le nombre va de cinq à quinze en fonction de la population de la commune, sont élus tous les quatre ans au suffrage proportionnel. Les maires, ou plutôt les managers, sont engagés par les conseils municipaux, parmi leurs membres ou en dehors.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *