Élections européennes

Les élections du Parlement européen, plus souvent nommées élections européennes, ont lieu tous les cinq ans et visent à renouveler les 751 sièges du Parlement européen. Elles se déroulent au suffrage universel depuis 1979. Les élections européennes ont lieu simultanément dans les vingt-sept États membres de l’Union européenne. Les dernières élections européennes ont eu lieu du 22 au 25 mai 2014 et les prochaines auront lieu en 2019.

Mis à jour le 3 juillet 2016

Système électoral lors des élections européennes

Les élections européennes se déroulent obligatoirement au système proportionnel – par liste de partis ou au scrutin à vote unique transférable – et ce quel que soit le mode de scrutin utilisé par ailleurs pour les autres élections dans les différents pays.

Les États européens bénéficient toutefois d’une certaine marge de manœuvre puisqu’ils peuvent décider eux-même de:

  • La mise en place ou non de circonscriptions électorales.
  • L’établissement d’un quorum (seuil minimum pour être représenté au parlement). Il ne doit toutefois pas dépasser 5%.
  • La méthode de répartition des sièges (plus fort reste ou plus forte moyenne).

Droit de vote aux élections européennes

Le droit de vote des citoyens européens prévaut dans l’ensemble des États de l’Union européenne lors des élections européennes, à l’image des élections locales. Les citoyens européens votent, lors des élections européennes, dans le pays dans lequel ils résident, et non dans le pays d’où ils viennent. Un citoyen allemand résidant en France a donc le droit de vote en France pour les élections européennes.

Répartition des sièges entre les pays européens

La répartition des sièges du Parlement européen a fait l’objet d’intenses négociations entre les États et a souvent varié, que ce soit lors des différents élargissements de l’Union européenne ou lors de l’entrée en vigueur de nouveaux Traités. Depuis le Traité de Lisbonne, le nombre de sièges est limité à 751. Les sièges sont répartis en fonction de la population des États, mais un pays ne peut pas compter moins de 6 sièges et pas plus de 96 sièges, ce qui favorise les pays les moins peuplés.

Actuellement, les sièges sont répartis de la manière suivante entre les différents États:

  • Allemagne: 96
  • Belgique: 21
  • Bulgarie: 17
  • Chypre
  • Croatie: 11
  • Danemark: 13
  • Espagne: 54
  • Estonie: 6
  • Finlande: 13
  • France: 74
  • Grèce: 21
  • Hongrie: 21
  • Irlande. 11
  • Italie: 73
  • Lettonie: 8
  • Lituanie: 11
  • Luxembourg: 6
  • Malte: 6
  • Pays-Bas: 26
  • Autriche: 18
  • Pologne: 51
  • Portugal: 21
  • République tchèque: 21
  • Roumanie: 32
  • Royaume-Uni: 73
  • Suède: 20
  • Slovaquie: 13
  • Slovénie: 8

Cette répartition devrait être modifiée pour les élections européennes de 2019 puisque le Royaume-Uni a décidé de sortir de l’Union européenne (BREXIT) et que cette décision devrait être effective d’ici-là. La répartition des sièges pour les élections de 2019 n’est toutefois pas encore connue.

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *