Parlement de Chypre

Le parlement de Chypre est unicaméral, sa seule chambre se nommant Chambre des représentants. Les députés au parlement chypriote sont élus au suffrage universel pour une période de cinq ans, au système proportionnel. Les dernières élections législatives à Chypre ont eu lieu le 22 mai 2011 et ont vu la victoire des conservateurs du Ralliement démocratique (DISY).

Histoire du Parlement chypriote

Le parlement chypriote a été créé en 1960, lors de l’indépendance du pays qui était auparavant une colonie britannique. Il comptait à l’époque cinquante députés, 35 représentants de la communauté grecque et 15 de la communauté turque. En 1979, le système électoral, qui était jusque-là majoritaire, a été changé et est depuis lors proportionnel. Le nombre de députés a été porté en 1985 à 80 pour lui permettre un meilleur fonctionnement et répondre notamment à la participation croissante des députés chypriotes à des assemblées parlementaires internationales.

Composition du Parlement chypriote

En théorie, le parlement chypriote compte 80 députés, 56 d’entre eux devant être élus par la communauté grecque et 24 par la communauté turque. Dans les faits, il n’y a plus eu d’élections des représentants de la communauté turque depuis les violences communautaires de 1963. Les sièges de la communauté turque n’ont toutefois jamais été supprimés et pourraient à nouveau être occupés en cas de réunification de Chypre. Le Parlement chypriote compte par ailleurs trois observateurs, représentants les minorités religieuses: un pour les catholiques, un pour les Arméniens et un pour les Maronites.

Mode d’élection du Parlement de Chypre

Les députés au Parlement chypriote sont élus au suffrage universel et obligatoire pour une durée de cinq ans, selon le système proportionnel. Les districts chypriotes forment les circonscriptions électorales, chaque district ayant un nombre de sièges proportionnel à sa population:

  • District de Nicosie: 21.
  • District de Limassol: 12.
  • District de Famagouste: 11.
  • District de Larnaca: 5.
  • District de Paphos: 4.
  • District de Kyrenia: 3.

Depuis 1996, il n’est plus nécessaire de procéder à une élection complémentaire lorsque un député démissionne: le candidat non-élu du même parti politique ayant obtenu le plus de suffrages (premier viennent-ensuite) lui succède automatiquement.
Si l’âge de droit de vote est fixé à 18 ans depuis 1996 (21 ans auparavant), il faut avoir 25 ans pour devenir député au Parlement de Chypre. La fonction de député est par ailleurs incompatible avec un mandat politique au niveau communal, avec un mandat ministériel ou avec un emploi au sein des forces armées ou de sécurité. Les fonctionnaires, communaux ou nationaux, ne peuvent pas non plus devenir députés.

Les trois représentants des minorités religieuses sont élus par les électeurs de leurs groupes respectifs, selon une procédure fixée dans la loi électorale chypriote.

Dissolution du Parlement de Chypre

Le Parlement de Chypre peut être dissout si la majorité absolue de ses membres vote la dissolution. Des élections législatives anticipées sont alors organisées dans un délai de 30 à 40 jours, mais le parlement nouvellement élu ne l’est que pour la fin de la législature en cours, et pas pour un nouveau mandat de cinq ans.

Liste des présidents du Parlement de Chypre

Le président du Parlement est élu par ses pairs lors de la première session d’une législature. Il est alors élu pour toute la durée de la législature. En plus de la direction de la Chambre des représentants, le président du parlement chypriote remplace le Président de la République en cas d’absence de ce dernier.

  • Glafcos Clerides, 1960-1976, DISY (conservateur).
  • Tassos Papadopoulous, 1976, DIKO (centriste).
  • Spyros Kyprianou, 1976-1977, DIKO.
  • Alekos Michaelides, 1977-1981, DIKO.
  • Georgios Ladas, 1981-1986, DIKO.
  • Vassos Lyssarides, 1986-1991, EDEK (social-démocrate).
  • Alexis Galanos, 1991-1996, DIKO.
  • Spyros Kyprianou, 1996-2000, DIKO.
  • Dimitris Christofias, 2001-2008, AKEL (communiste).
  • Marios Garoyian, 2008-2011, DIKO.
  • Yiannakis Omirou, 2011 – en fonction, EDEK.

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *