Parti pirate européen

Le Parti pirate européen a été fondé en mars 2014, peu avant les Élections européennes, par des partis actifs dans différents pays. Le Parti pirate européen soutient notamment le droit à l’information, une réforme du droit d’auteur, la transparence, le respect de la sphère privée ou, encore, la neutralité d’Internet. Les Partis pirates ne comptent actuellement que peu d’élus. Parmi ces derniers, on peut relever un député européen du Parti pirate allemand, siégeant dans le groupe des Verts, et trois députés au parlement islandais.

Mis à jour le 08.09.2015

Le Parti pirate européen souhaite se voir reconnaître le statut de parti politique européen qui lui donnerait le droit, notamment, à des fonds communautaires. La demande est encore en cours d’examen.

Liste des partis politiques membres du Parti pirate européen

  • Allemagne – Parti pirate d’Allemagne.
  • Autriche – Parti pirate d’Autriche.
  • Belgique – Parti pirate.
  • Croatie – Parti pirate.
  • Espagne – Confédération pirate.
  • Espagne – Pirates de Catalogne.
  • Estonie – Parti pirate d’Estonie.
  • Finlande – Parti pirate.
  • France – Parti pirate.
  • Grèce – Parti pirate de Grèce.
  • Islande – Parti pirate.
  • Luxembourg – Parti pirate du Luxembourg.
  • Norvège – Parti pirate.
  • Pays-Bas – Parti pirate.
  • Pologne – Parti pirate de Pologne.
  • République tchèque – Parti pirate.
  • Roumanie – Parti pirate.
  • Slovénie – Parti pirate de Slovénie.
  • Suède – Parti pirate.
  • Suisse – Parti pirate suisse.

Voir aussi