Parti populaire européen (PPE)

Le Parti populaire européen (PPE) est un parti politique européen regroupant environ 70 partis politiques nationaux de tendance conservatrice ou démocrate-chrétienne. Le Parti populaire européen suit une ligne politique généralement pro-européenne. Des membres du Parti populaire européens sont actuellement à la tête des gouvernements de 10 pays de l’Union européenne sur 28 et de quatre États non membres de l’UE. Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, ainsi que treize autres membres de la Commission, et Donald Tusk, le président du Conseil européen, sont également tous les deux membres du PPE. Le Parti populaire européen forme également le plus grand groupe parlementaire au Parlement européen depuis 1999. Le PPE est présidé depuis novembre 2013 par le conservateur français Joseph Daul.

Mis à jour le 14.08.2015

Le Parti populaire européen a été fondé en 1976 déjà par des partis démocrates-chrétiens, et ne s’est élargi que plus tard aux partis conservateurs. La création de ce parti s’est faite à l’initiative du député français Jean Seitlinger et du Premier ministre belge Leo Tindemans, ce dernier en devenant le premier président. En 1979, le Parti populaire européen a publié un premier programme commun en vue des premières élections européennes au suffrage universel. En 2002, le Parti populaire européen a absorbé l’Union démocratique européenne, qui était la seconde organisation conservatrice pan-européenne, beaucoup de partis politiques nationaux appartenant aux deux organisations.

En plus du groupe qu’il forme au Parlement européen, le Parti populaire européen a constitué des groupes parlementaires au Comité des Régions de l’Union européenne, dans l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, dans celle de l’Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe (OSCE), ainsi que dans celle de l’OTAN. Au niveau mondial, le Parti populaire européen est membre tant de l’Union démocrate internationale (conservatrice) que de l’Internationale démocrate centriste (démocrate-chrétienne).

Liste des partis politiques membres du Parti populaire européen:

Cette liste comprend l’ensemble des partis politiques nationaux qui sont membres ou observateurs du Parti populaire européen. La date mentionnée est la date d’adhésion du parti au Parti populaire européen.

  • Albanie – Parti démocratique (PD) – 2003.
  • Allemagne – Union chrétienne-démocrate (CDU) – 1976.
  • Allemagne – Union chrétienne-sociale (CSU) – 1976.
  • Arménie – Etat de droit – 2012.
  • Arménie – Parti républicain d’Arménie (HHK) – 2012.
  • Arménie – Patrimoine – 2012.
  • Autriche – Parti populaire autrichien (ÖVP) – 1991.
  • Bélarus – Front populaire biélorusse (BFP) – 2006.
  • Bélarus – Parti civique uni de Biélorussie (UCP) – 2006.
  • Belgique – Centre démocrate humaniste (CdH) – 1976.
  • Belgique – Démocrate chrétien & flamand (CD&V) – 1976.
  • Bosnie-Herzégovine – Parti d’action démocratique (SDA) – 2004.
  • Bosnie-Herzégovine – Parti du progrès démocratique (PDP) – 2004.
  • Bosnie-Herzégovine – Union démocrate croate de Bosnie-Herzégovine (HDZ) – 2004.
  • Bosnie-Herzégovine – Union démocrate croate de Bosnie-Herzégovine 1990 (HDZ 1990) – 2014.
  • Bulgarie – Bulgarie des mouvements citoyens (DGB) – 2015.
  • Bulgarie – Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB) – 2007.
  • Bulgarie – Démocrates pour une Bulgarie forte (DSB) – 2006.
  • Bulgarie – Parti démocrate (DP) – 1998.
  • Bulgarie – Union des forces démocratiques (UDF) – 1998.
  • Chypre – Ralliement démocratique (DISY) – 1994.
  • Croatie – Parti paysan croate (HSS) – 2002.
  • Croatie – Union démocrate croate (HDZ) – 2002.
  • Danemark – Démocrates-chrétiens – 1993.
  • Danemark – Parti conservateur populaire (KF) – 1993.
  • Espagne – Parti populaire (PP) – 1991.
  • Espagne – Union démocratique de Catalogne (UDC) – 1986.
  • Estonie – Pro Patria et Res Publica (IRL) – 2004.
  • Finlande – Démocrates-chrétiens (KD) – 2001.
  • Finlande – Parti de la Coalition nationale (KOK) – 1995.
  • France – Les Républicains – 2002.
  • Grèce – Nouvelle Démocratie – 1983.
  • Hongrie – Parti populaire démocrate-chrétien (KDNP) – 2007.
  • Hongrie – Union civique hongroise (FIDESZ) – 1996.
  • Irlande – Fine Gael – 1976.
  • Italie – Parti populaire du Tyrol du Sud (SVP) – 1993.
  • Italie – Forza Italia – 2008.
  • Italie – Nouveau centre droit – 2014.
  • Italie – Popolari per il Sud (UDEUR) – 2001.
  • Italie – Populaires pour l’Italie (PpI) – 2014.
  • Italie – Union du Centre (UDC) – 2002.
  • Lettonie – Unité – 2003.
  • Lituanie – Union patriotique – Chrétiens-démocrates (TS-LKD) – 1996.
  • Luxembourg – Parti populaire chrétien-social (CSV) – 1976.
  • Macédoine – VMRO-DPMNE – 2007.
  • Malte – Parti nationaliste – 2004.
  • Moldavie – Parti libéral-démocrate de Moldavie (PLDM) – 2011.
  • Norvège – Parti conservateur (H) – 1995.
  • Norvège – Parti démocrate-chrétien (Krf) – 1999.
  • Pays-Bas – Appel démocrate-chrétien (CDA) – 1976.
  • Pologne – Parti paysan polonais (PSL) – 2004.
  • Pologne – Plateforme civique (PO) – 2003.
  • Portugal – Centre démocratique et social – Parti populaire (CDS-PP) – 2009.
  • Portugal – Parti social-démocrate (PSD) – 1996.
  • République tchèque – TOP 09 – 2011.
  • République tchèque – Union chrétienne et démocrate (KDU) – 1996.
  • Roumanie – Parti du mouvement du peuple (PMP) – 2014.
  • Roumanie – Parti national libéral (PNL) – 2005.
  • Roumanie – Parti national paysan démocratique (PNTCD) – 1996.
  • Roumanie – Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) – 1998.
  • Saint-Marin – Parti démocrate-chrétien de Saint-Marin – 1993.
  • Serbie – Alliance des Hongrois de Voïvodine (VMSZ) – 2007.
  • Slovaquie – Most-Híd – 2013.
  • Slovaquie – Mouvement chrétien-démocrate – 2002.
  • Slovaquie – Parti de la coalition hongroise (SMK-MKP) – 2000.
  • Slovaquie – Union démocratique et chrétienne slovaque – 2003.
  • Slovénie – Nouvelle Slovénie (NSi) – 2001.
  • Slovénie – Parti démocratique slovène (SDS) – 2001.
  • Slovénie – Parti populaire slovène (SLS) – 2001.
  • Suède – Démocrates-chrétiens – 1995.
  • Suède – Parti modéré (M) – 1995.
  • Suisse – Parti démocrate-chrétien (PDC) – 1994.
  • Ukraine – Alliance démocratique ukrainienne pour la réforme (UDAR) – 2013.
  • Ukraine – Mouvement populaire d’Ukraine (NRU) – 2005.
  • Ukraine – Parti panukrainien “Patrie” – 2008.

Autres partis politiques siégeant avec le PPE au Parlement européen:

Quelques partis politiques siègent au Parlement européen dans le groupe du Parti populaire européen sans toutefois être membres de ce parti.

  • Belgique – Parti social-chrétien (CSP).
  • Italie – Nouveau Centre-Droite (NCD).
  • Italie – Futur et Liberté pour l’Italie (FLI).
  • Roumanie – Mouvement populaire (PMP).
  • Roumanie – Parti National Libéral (PNL).

Un certain nombre de partis eurosceptiques, dont le Parti conservateur britannique, le Parti unioniste d’Ulster et le Parti démocratique civique (ODS) de République tchèque ont toutefois quitté ce groupe après les élections européennes de 2009 pour former les Conservateurs et Réformistes européens.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *