Partis politiques du Liechtenstein

Le Liechtenstein est une principauté de 36’000 habitants située entre la Suisse et l’Autriche. Le paysage politique du Liechtenstein est extrêmement stable: deux partis politiques conservateurs se partagent la quasi-totalité des sièges, et ce au moins depuis 1945. Une petite formation de gauche est également représentée au parlement depuis 1989, de même que Les Indépendants depuis les élections législatives de février 2013. Il n’y a pas eu d’autres partis présents au parlement depuis la seconde guerre mondiale. Nous vous proposons dans cet article une brève description de ces quatre partis, ainsi que de quelques partis politiques aujourd’hui disparus.

Mis à jour le 19.07.2015

Parti progressiste des citoyens (FBP)

Le Parti progressiste des citoyens (FBP, Fortschrittliche Bürgerpartei) est un parti politique conservateur du Liechtenstein. Fondé en 1918 en réaction au Parti populaire chrétien-social (l’ancêtre plus libéral de l’Union patriotique), le Parti progressiste des citoyens a notamment dominé la vie politique de la principauté entre 1928 et 1970. Il forme actuellement une coalition gouvernementale avec l’Union patriotique où il est le junior partner. Le programme actuel du FBP est celui d’un parti conservateur classique, mettant l’accent sur les petites et moyennes entreprises, l’accès à la propriété des classes moyennes et la politique familiale.

Union patriotique (VU)

L’Union patriotique (VU, Vaterländische Union) est un parti politique libéral-conservateur fondé en 1936 après la fusion du Parti populaire du Liechtenstein, plutôt libéral, et deux petits partis conservateurs. Bien que classé elle aussi sur la droite de l’échiquier politique, l’Union patriotique s’est distinguée par une politique plus libérale que celle du Parti progressiste des citoyens, allant jusqu’à se présenter comme le parti des employés. L’Union patriotique a exercé une domination relative sur la vie politique du Liechtenstein depuis le début des années 1970 et dirige actuellement le gouvernement du Liechtenstein en coalition avec le FBP.

Les Indépendants (DU)

Les Indépendants (DU) est un parti politique du Liechtenstein, fondé peu avant les élections législatives de 2013 par un dissident de l’Union patriotique (VU). Les Indépendants est, comme son nom l’indique, un groupement de personnes indépendantes et n’a pas de programme politique. Il a obtenu plus de 15% des voix et quatre sièges lors de sa première participation à des élections législatives, en février 2013.

Liste libre (FL)

La Liste libre (FL, Freie Liste) est un parti politique de tendance sociale-démocrate et écologiste fondé en 1985. Seul parti de gauche de la principauté, la Liste libre a dû attendre 1993 pour franchir le quorum fixé à 8%. Il est depuis lors représenté au parlement par un à trois députés sur 25 et joue donc un rôle qui reste marginal.

Anciens partis politiques du Liechtenstein

Liste non-partisane du Liechtenstein (ÜLL)

La Liste non-partisane du Liechtenstein (ÜLL) était un groupement électoral qui s’est présenté aux élections législatives de 1989. Le but de la Liste non-partisane du Liechtenstein était d’empêcher l’un des deux grands partis d’obtenir la majorité absolue des sièges au parlement. Le groupement ne recueillit toutefois qu’à peine plus de 3% des voix, loin du score nécessaire pour franchir le quorum et obtenir des sièges.

Liste des employés et des petits paysans

La Liste des employés et des petits paysans est une liste électorale qui a été constituée pour les élections législatives de février 1953. Cette liste a été mise sur pied par l’Organisation des travailleurs de la Principauté du Liechtenstein en réaction au fait qu’aucun employé ne siégeait au parlement du pays. La Liste des employés et des petits paysans obtint près de 7% des voix, un score largement inférieur au quorum de 18% alors en vigueur. Une telle liste ne s’est plus présentée aux élections par la suite.

Parti chrétien-social du Liechtenstein (CSP)

Le Parti chrétien-social du Liechtenstein (CSP) était un parti politique du Liechtenstein, fondé en 1961 pour créer une opposition aux deux partis politiques traditionnels – l’Union patriotique et le Parti progressiste des citoyens – qui gouvernaient en coalition depuis plusieurs décennies. Le Parti chrétien-social du Liechtenstein obtint 10% des voix lors des élections législatives de 1962, mais aucun élu, car le quorum était alors fixé à 18%. Le CSP déposa une plainte contre ce quorum et obtint gain de cause sur le fond puisque le quorum fut abaissé. Le CSP obtint toutefois un score plus faible aux élections suivantes, manquant à nouveau le quorum, pourtant abaissé. Le parti se présenta aux élections jusqu’en 1974, sans jamais obtenir de mandat.

Parti populaire chrétien-social

Le Parti populaire chrétien-social, appelé souvent simplement Parti populaire, était un parti politique du Liechtenstein, fondé en 1918 par Wilhelm Beck. Le Parti populaire chrétien-social est le premier parti à avoir été fondé au Liechtenstein. Il suivait une ligne politique libérale-conservatrice et demandait une démocratisation accrue du Liechtenstein, contrairement au Parti progressiste des citoyens, plus conservateur. Il domina la vie politique du Liechtenstein de 1922 à 1938, avant d’être dépassé par le Parti progressiste des citoyens. En 1936, le Parti populaire chrétien-social fusionna avec deux petits partis conservateurs pour former l’Union patriotique (VU, voir ci-dessus).

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *