Partis politiques français

Le paysage politique de la France est marqué par la domination marquée de deux partis politiques, les Républicains et le Parti socialiste. Si le système électoral majoritaire à deux tours en vigueur au niveau national restreint par nature le nombre de partis politiques représentés à l’Assemblée nationale, ce quasi bipartisme est plus récent. Un système à quatre partis politiques a été longtemps en vigueur: aux Gaullistes, dont les Républicains sont les héritiers, et au Parti socialiste s’ajoutaient les communistes du PCF, qui se sont progressivement affaiblis depuis le début des années 1980, et les centristes de l’UDF, qui ont été en grande partie absorbés par les Républicains.

De nombreux autres partis politiques existent toutefois également et enregistrent des résultats parfois notables lors des élections européennes ou régionales, qui se déroulent, elles, au système proportionnel. Nous vous présentons dans cet article quelques-uns des partis politiques français les plus importants.

Vous trouverez également, sur une page séparée, une description des principaux partis politiques français disparus.

Mis à jour le 15.08.2015

Parti socialiste (PS)

Le Parti socialiste (PS) est un parti politique français fondé en 1969 par la fusion de la Section française de l’internationale ouvrière (SFIO), l’Union des groupes et clubs socialistes (UGCS) et l’Union des clubs pour le renouveau de la gauche (UCRG). Le Parti socialiste français est un parti politique social-démocrate traditionnel, membre du Parti socialiste européen comme la plupart des partis sociaux-démocrates du continent. Il est souvent réputé un peu plus à gauche que ses homologues allemand ou britannique. Au niveau national, le Parti socialiste a subi une cure d’opposition prolongée jusqu’aux victoires lors des élections présidentielle et législatives de 2012. Il n’avait plus occupé la présidence de la République depuis la fin du mandat de François Mitterrand en 1995, ni le poste de Premier ministre depuis la chute du gouvernement de Lionel Jospin en 2002. En 2012, la victoire de François Hollande à l’élection présidentielle et l’arrivée de Jean-Marc Ayrault au poste de Premier ministre ont fait du Parti socialiste français, qui contrôlait déjà la quasi-totalité des régions, la majorité des départements et la plupart des grandes villes, l’un des partis politiques les plus puissants d’Europe. La rapide baisse de popularité du chef de l’État et les défaites électorales qui ont suivi lors des élections municipales de 2014, des élections européennes de la même année et des élections départementales de 2015 ont toutefois rapidement érodé cette puissance politique.

Les Républicains

Les Républicains sont un parti politique français fondé en 2002 sous le nom d’Union pour un mouvement populaire (UMP) par la fusion du Rassemblement pour la République (RPR, gaulliste), de Démocratie libérale (DL, libéral) et d’une partie importante de l’Union pour la démocratie française (UDF, centriste). L’UMP a pris son nom actuel le 30 mai 2015. Fondé par Jacques Chirac pour rassembler les forces de la droite française, les Républicains sont un parti politique conservateur, membre du Parti populaire européen comme la CDU allemande ou le Parti populaire espagnol. Les Républicains sont le parti de l’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy et, depuis les élections législatives de juin 2012, le premier parti d’opposition.

Alliance centriste (AC)

L’Alliance centriste (AC) est un parti politique français fondé en 2009 par le sénateur de la Mayenne Jean Arthuis. Créée dans le but de rassembler les centristes, l’Alliance centriste (AC) a rassemblé d’anciens membres du Mouvement Démocrate (MoDem) de François Bayrou et du Nouveau Centre d’Hervé Morin. L’Alliance centriste compte actuellement un député, huit sénateurs, une quinzaine de conseillers généraux et un député européen. En septembre 2012, l’Alliance centriste a rejoint l’Union des démocrates et indépendants (UDI) de Jean-Louis Borloo, mais en a été exclu une année plus tard. Au Parlement européen, l’eurodéputé de l’AC siège au sein du groupe de l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe.

Alliance écologiste indépendante (AEI)

L’Alliance écologiste indépendante (AEI) est un parti politique écologiste français. Créé en 2009 sous la forme d’une alliance de trois partis politiques – Génération écologie, le Mouvement écologiste indépendant (MEI) et La France en action – il s’est mué, après le départ en 2011 de Génération écologie et du MEI, en un parti politique unifié.

Alternative démocratie socialisme (ADS)

L’Alternative démocratie socialisme (ADS) est un parti politique français fondé en 1992 lors d’une scission du Parti communiste français (PCF). Les fondateurs de l’ADS appartenaient au courant rénovateur du PCF. L’ADS compte actuellement quelques élus départementaux et locaux, essentiellement dans le département de la Haute-Vienne.

Centre national des indépendants et paysans (CNIP)

Le Centre national des indépendants et paysans (CNIP) est un parti politique français fondé en 1949. S’il existe encore aujourd’hui, ce parti d’orientation conservatrice a connu son âge d’or sous la quatrième République, comptant parfois plus de 100 députés pendant les années 1950. Soutenu par le patronat et les milieux agricoles, le CNIP soutenait par ailleurs la construction européenne, mais était partisan de l’Algérie française. Il a participé à la plupart des gouvernements entre 1949 et 1962. Le Centre national des indépendants et paysans ne compte actuellement qu’un seul député et a rejoint, en septembre 2012, l’Union des démocrates et indépendants (UDI).

Chasse, pêche, nature et traditions (CPNT)

Chasse, pêche, nature et traditions (CPNT) est un parti politique français fondé en 1989 dans le but d’assurer une meilleure représentation politique des chasseurs. CPNT connaît son heure de gloire lors des élections européennes de 1999 au cours desquelles il a obtenu 6.8% des voix et six députés, dont Jean Saint-Josse. Depuis 2007, CPNT fait régulièrement alliance avec l’UMP, puis avec les Républicains. Le parti compte actuellement cinq conseillers régionaux, trois élus départementaux et quelques élus locaux.

Debout la France (DLF)

Debout la France (DLF) est un parti politique français qui a été fondé en 1999 par Nicolas Dupont-Aignan. D’abord nommé Debout la République, il a pris son nom actuel en octobre 2014. Debout la France, de tendance conservatrice et souverainiste, veut représenter le gaullisme historique. Ce petit parti ne dispose que de peu d’élus – deux parlementaires, trois conseillers généraux, quelques maires – et n’a jamais réussi à percer véritablement. Nicolas Dupont-Aignan a obtenu 1.8% des voix lors de l’élection présidentielle de 2012. Debout la France a rejoint l’Alliance pour la démocratie directe en Europe (ADDE) en 2014.

Europe Écologie Les Verts (EELV)

Europe Écologie Les Verts (EELV) est un parti politique français qui a été fondé en 2010 pour prendre la suite des Verts français. EELV est membre du Parti vert européen. La fondation officielle d’Europe Écologie Les Verts a suivi l’excellent résultat obtenu par les listes Europe Ecologie lors des élections européennes de 2009 (16.3% des voix) et régionales de 2010 (12.2% des voix). L’idée, émanant à l’origine de Daniel Cohn-Bendit, était d’ouvrir les listes vertes à des candidatures issues de la société civile, permettant ainsi d’accueillir des personnalités telles que José Bové ou Eva Joly. Le faible score obtenu par cette dernière lors de la présidentielle de 2012 n’a pas empêché EELV d’obtenir 17 élus à l’Assemblée nationale lors des législatives qui ont suivi, largement grâce à un accord électoral avec le Parti socialiste. Europe Écologie Les Verts a participé au gouvernement socialiste sous la direction de Jean-Marc Ayrault, mais l’a quitté lorsque Manuel Valls lui a succédé. Lors des élections européennes de 2014, EELV a connu une sévère défaite et perdu huit de ses quatorze sièges au Parlement européen.

Front national (FN)

Le Front national (FN) est un parti politique français fondé en 1972 par Jean-Marie Le Pen, qui est resté à la tête du parti jusqu’en 2011, avant de céder la présidence à sa fille, Marine Le Pen. Le Front national, parti politique d’extrême-droite, est membre du Mouvement pour l’Europe des Nations et de la Liberté. S’il ne compte que deux sièges à l’Assemblée nationale – le système majoritaire ne lui étant pas favorable – le FN dispose, depuis les élections régionales de 2010, d’une bonne centaine d’élus dans les conseils régionaux. Marine Le Pen est arrivée en troisième position lors du premier tour de l’élection présidentielle de mai 2012, derrière François Hollande et Nicolas Sarkozy. Au début de l’année 2014, le Front national enregistre une forte progression lors des élections municipales, obtenant plus de 1500 sièges de conseillers municipaux et une dizaine de mairies, dont Hénin-Beaumont et Fréjus. Quelques mois plus tard, le FN arrive en tête des élections européennes. En septembre 2014, le FN fait la première fois son entrée au Sénat lors des élections indirectes, Stéphane Ravier étant élu dans les Bouches-du-Rhône et David Rachline dans le Var. En mars 2015, le FN arrive en deuxième position lors des élections départementales, obtient une soixantaine de conseillers départementaux mais ne parvient pas à obtenir la majorité dans l’un ou l’autre des départements. En juin 2015, le Front national parvient (enfin) à fonder un groupe au Parlement européen avec d’autres partis d’extrême-droite, tels que le Parti de la liberté autrichien ou le Parti pour la liberté de Geert Wilders. L’année 2015 est par ailleurs marqué par le conflit qui oppose Jean-Marie Le Pen, fondateur et président d’honneur du parti, à sa fille Marine Le Pen, présidente du parti suite à des déclarations de Jean-Marie Le Pen, notamment sur les chambres à gaz en avril 2015.

Génération écologie

Génération écologie est un parti politique français fondé en 1990 par Brice Lalonde, Jean-Louis Borloo et d’autres personnalités. Ce parti politique écologiste aurait été créé sur demande du président socialiste François Mitterrand pour faire concurrence aux Verts. Deux plus tard, lors des élections régionales de 1992, Génération écologie obtient 7% des voix, autant que les Verts. En 1995, Génération écologie décide de soutenir Jacques Chirac lors de l’élection présidentielle, puis s’allie avec Démocratie libérale quelques années plus tard. Au cours des dernières années, Génération écologie s’est alliée avec d’autres petites formations écologistes, puis, plus récemment, avec le Parti radical de gauche. Génération écologie n’a toutefois jamais retrouvé les scores qu’il a obtenu au début des années 1990.

La Gauche moderne (LGM)

La Gauche moderne (LGM) est un parti politique français fondé en 2007 par Jean-Marie Bockel, alors maire de Mulhouse et membre du Parti socialiste. Se revendiquant de centre-gauche, La Gauche Moderne a soutenu Nicolas Sarkozy durant son mandat et été par ailleurs largement financé par l’UMP. La Gauche moderne ne compte actuellement qu’un seul député et deux députés européens, ainsi qu’une poignée d’élus locaux. En septembre 2012, La Gauche moderne a rejoint l’Union des démocrates et indépendants (UDI).

Lutte ouvrière (LO)

Lutte ouvrière (LO) est un parti politique français fondé en 1939. Lutte ouvrière est en fait le nom de l’hebdomadaire du parti, ce dernier se nommant Union communiste, mais c’est sous le nom “Lutte ouvrière” que ce parti est connu. Membre de l’Union communiste internationale, Lutte ouvrière est un parti politique trotskyste qui s’est fait notamment connaître par les six candidatures consécutives d’Arlette Laguiller à l’élection présidentielle français. Lutte ouvrière, qui a eu quelques élus au Parlement européen entre 1999 et 2004, ne compte actuellement plus que des élus au niveau communal.

Mouvement démocrate (MoDem)

Le Mouvement démocrate (MoDem) est un parti politique français fondé en mai 2007 pour succéder à l’Union pour la démocratie française (UDF). Lancé dans la dynamique de la campagne présidentielle de François Bayrou, le MoDem est un parti politique centriste, membre du Parti démocrate européen. Contrairement à l’ancienne UDF, le MoDem n’a pas systématiquement privilégié des alliances avec la droite, mais s’est parfois allié, au niveau local, avec les partis de gauche. Le parti a toutefois enregistré des résultats plutôt décevants lors des communales de 2008, des européennes de 2009 et des régionales de 2010. Lors des élections législatives de 2012, le MoDem n’a pu conserver que deux sièges à l’Assemblée nationale, François Bayrou lui-même étant battu dans sa circonscription par une candidate socialiste. Si François Bayrou parvient à s’emparer de la mairie de Pau en mars 2014, le MoDem perd l’un de ces cinq sièges au Parlement européen deux mois plus tard.

Mouvement écologiste indépendant (MEI)

Le Mouvement écologiste indépendant (MEI) est un parti politique français fondé en 1994 par Antoine Waechter. Ce dernier, qui était jusque là l’une des figures les plus médiatisées des Verts jusque-là, refuse les alliances avec la gauche que la majorité des Verts veut conclure et fonde donc le Mouvement écologiste indépendant. Ce parti, de tendance écologiste et centriste, n’a jamais réellement percé, contrairement aux attentes de ses fondateurs. Le MEI a soutenu François Bayrou lors de la présidentielle de 2007, puis Eva Joly en 2012.

Mouvement pour la France (MPF)

Le Mouvement pour la France (MPF) est un parti politique français fondé en 1994 par Philippe de Villiers, James Goldmsith et Thierry Jean-Pierre. Ce parti conservateur et souverainiste a siégé au parlement européen au sein du Groupe Europe, libertés, démocratie aux côtés des élus de la Ligue du Nord italienne et des Vrais finlandais. Le MPF est un petit parti qui a connu son heure de gloire lors des élections européennes de 1994 et de 1999, mais a régressé depuis, ne conservant que peu d’élus, vendéens pour la plupart. Il ne compte plus qu’un député à l’Assemblée nationale depuis les législatives de 2012.

Mouvement républicain et citoyen (MRC)

Le Mouvement républicain et citoyen (MRC) est un parti politique socialiste et souverainiste. Il est issu du Mouvement des citoyens (MDC), un parti politique créé par Jean-Pierre Chevènement en 1992/1993, un ancien socialiste opposé à l’intervention militaire française lors de la première Guerre du Golfe et au Traité de Maastricht. Le parti prend son nom actuel de Mouvement républicain et citoyen (MRC) en 2003. Le MRC compte actuellement deux députés, trois conseillers régionaux, sept conseillers départementaux et détient une quarantaine de mairies.

Nous Citoyens

Nous Citoyens est un parti politique français fondé en juillet 2013 par l’entrepreneur Denis Payre. Nous Citoyens est un parti politique centriste. 58 membres de Nous Citoyens sont élus dans les conseils municipaux en mars 2014. Lors des élections européennes de 2014, Nous Citoyens obtient 1.4% des voix, mais aucun élu. En septembre 2014, l’eurodéputé Jean-Marie Cavada, élu sous l’étiquette Nouveau Centre, rejoint toutefois Nous Citoyens. En juin 2015 toutefois, Cavada quitte Nous Citoyens pour créer Génération citoyens.

Nouveau Centre (NC)

Le Nouveau Centre (NC) est un parti politique français fondé en 2007 par des députés de l’ancienne Union pour la démocratie française (UDF, centriste) souhaitant soutenir la candidature de Nicolas Sarkozy (UMP) au second tour de l’élection présidentielle. Le Nouveau Centre est un parti politique centriste dont les élus au Parlement européen ont siégé avec les membres du Parti populaire européen, puis à partir de 2014 avec ceux de l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe. Le parti a suivi jusqu’à aujourd’hui une stratégie d’alliance avec l’UMP, présentant fréquemment des candidats sur des listes communes et participant au gouvernement de François Fillon entre 2007 et 2012. Après les législatives de 2012, le Nouveau Centre décide de constituer un groupe parlementaire avec le Parti radical valoisien et quelques autres élus centristes. En septembre 2012, le Nouveau Centre rejoint l’Union des démocrates et indépendants (UDI). En mai 2014, le Nouveau Centre perd deux de ses trois élus au Parlement, avant que le seul rescapé quitte le parti pour rejoindre Nous Citoyens.

Nouveau parti anticapitaliste (NPA)

Le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) est un parti politique français fondé en 2009 pour prendre la succession de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR). Le Nouveau parti capitaliste est un parti politique d’extrême-gauche, membre de la Gauche anticapitaliste européenne. Le parti a été créé dans la dynamique des candidatures d’Olivier Besancenot aux élections présidentielles de 2002 et de 2007. Il a d’ailleurs été porte-parole du parti entre 2009 et 2011. Le NPA dispose d’environ 70 élus communaux depuis les élections municipales de 2008.

Nouvelle Donne (ND)

Nouvelle Donne est un parti politique français fondé en 2013 par des dissidents du Parti socialiste (PS, social-démocrate) regroupés autour de la Motion 4 « Oser plus loin, plus vite » du Congrès de Toulouse de 2012. Nouvelle Donne, dont le nom est une référence au New Deal de Roosevelt, suit une ligne politique progressiste et écologiste.

Nouvelle gauche socialiste (NGS)

La Nouvelle Gauche socialiste est un parti politique français fondé en 2015 par Liêm Hoang-Ngoc, un ancien eurodéputé socialiste. Ce dernier quitte le Parti socialiste et créé un parti visant à rassembler les déçus du PS et à s’allier avec la gauche de la gauche et les écologistes. Lors des élections régionales de 2015, Hoang-Ngoc est élu conseiller régional en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Parti chrétien-démocrate (PCD)

Le Parti chrétien-démocrate (PCD) est un parti politique démocrate-chrétien français. Il a été fondé en 2001 par Christine Boutin, alors Ministre du logement, sous le nom de Forum des républicains sociaux (FRS). Associé à l’UMP dès sa fondation en 2002, le Forum des républicains sociaux prend son nom actuel de Parti chrétien-démocrate (PCD) en 2009. Il est actuellement associé aux Républicains. Le PCD compte un député, une douzaine d’élus départementaux et régionaux et environ 250 élus locaux.

Parti communiste français (PCF)

Le Parti communiste français (PCF) est un parti politique fondé en 1920 par une majorité des militants de la SFIO (socialiste) qui souhaitent alors s’affilier à l’Internationale communiste. Ce parti communiste est membre, au niveau européen, du Parti de la Gauche européenne, tout comme le Parti suisse du Travail ou les Allemands de die Linke. Le PCF a jadis été, avec le Parti communiste italien, le Parti communiste le plus influent d’Europe occidentale, occupant même brièvement la place de premier parti de France lors des élections législatives de 1946. L’influence du Parti communiste français a toutefois décru rapidement après la chute du mur de Berlin et il a obtenu moins de 5% des voix lors des élections législatives de 2007 et n’a plus conservé que neuf sièges à l’Assemblée nationale après les législatives de 2012. Lors des élections européennes de 2014, il perd 52 mairies de plus de 3500 habitants sur les 185 qu’il détenait jusque là. Aux élections européennes qui suivent deux mois plus tard, le parti perd deux de ses trois sièges. Lors des élections départementales de 2015, le PCF perd environ la moitié de ses élus, conservant 167 sièges contre 232 auparavant. Il se maintient certes à la tête du Val-de-Marne, mais perd l’Allier. Le PCF est allié depuis quelques années avec le Parti de Gauche (PG) au sein du Front de Gauche.

Parti de gauche (PG)

Le Parti de gauche (PG) est un parti politique français fondé en novembre 2008 après une scission sur l’aile gauche du Parti socialiste par les députés Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez. Le Parti de gauche, qui est donc situé à la gauche du Parti socialiste, est membre du Parti de la gauche européenne, tout comme le Parti communiste français. Il est généralement l’allié de ce dernier au sein du Front de Gauche. Jean-Luc Mélenchon s’est présenté à la présidentielle de 2012 avec l’appui du Parti communiste et a obtenu 11.1% des voix, un bon score pour la gauche de la gauche. Le Parti de gauche n’a toutefois conservé qu’un siège à l’Assemblée nationale après les législatives de la même année. Il a par ailleurs pu conserver son siège au Parlement européen en 2014.

Parti radical de gauche (PRG)

Le Parti radical de gauche (PRG) est un parti politique français fondé en 1972 après une scission de l’aile gauche du Parti radical valoisien. Le Parti radical de gauche est un parti social-libéral, membre jusqu’au début de l’année 2012 du Parti européen des libéraux, démocrates et réformistes, dont il se situait à l’aile gauche, comme les Démocrates 66 néerlandais ou le Parti social-libéral danois, avant de rejoindre le groupe social-démocrate. Le PRG est un petit parti, pesant généralement moins de 2% des voix, allié au Parti socialiste. Il a participé aux primaires du Parti socialiste et soutenu la candidature de François Hollande pour l’élection présidentielle de 2012. En mars 2015, le PRG perd environ un quart de ses élus dans les conseils départementaux. Il participe désormais au gouvernement du Premier ministre socialiste Manuel Valls.

Parti radical valoisien (PR)

Le Parti radical valoisien (PR) est un parti politique français fondé 1901, ce qui en fait le plus ancien parti politique français représenté actuellement à l’Assemblée nationale. Le Parti radical valoisien est un parti politique de centre-droite, républicain et laïc. Ses élus au Parlement européen siègent actuellement au sein du groupe de l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe (ALDE) après avoir siégé un temps dans celui du Parti populaire européen (PPE). Après avoir connu son heure de gloire sous la troisième et la quatrième République, le Parti radical valoisien a perdu en importance sous la cinquième République. Il a été associé à l’UDF entre 1979 et 2002, puis à l’UMP entre 2002 et 2011. Il s’est cherché depuis lors une ligne plus indépendante, le Parti radical rejoignant en 2012 l’Union des démocrates et indépendants (UDI). Après les élections départementales de 2015, un élu du Parti radical a obtenu la présidence de la Seine-Maritime.

Rassemblement bleu Marine (RBM)

Le Rassemblement bleu Marine est une coalition électorale française fondée en mars 2012 et regroupant le Front national, le SIEL et Patrie et Citoyenneté.

Souveraineté, Indépendance et Libertés (SIEL)

Souveraineté, Indépendance et Libertés (SIEL) est un parti politique français fondé en 2011 par Paul-Marie Coûteaux, un ancien conseiller de Philippe Seguin. Le SIEL participe aux élections municipales et européennes de 2014 sur les listes du Front national et obtient huit élus dans des conseils municipaux et un siège au Parlement européen. En octobre 2014, Karim Ouchikh remplace Coûteaux à la présidence du parti. Depuis juin 2015, ce dernier siège au sein du groupe pour une Europe des Nations et des Libertés. Le SIEL compte, parmi ses fondateurs, plusieurs personnalités issues de l’ancienne aile souverainiste du RPR.

Union des démocrates et indépendants (UDI)

L’Union des démocrates et indépendants (UDI) est un parti politique français fondé en septembre 2012 par Jean-Louis Borloo. Il regroupe un certain nombre de partis politiques centristes qui subsistent par ailleurs: le Parti radical, le Nouveau Centre, l’Alliance centriste, la Gauche moderne, la Force européenne démocrate et Territoires en mouvement. L’Union des démocrates et indépendants compte une trentaine de députés et 44 sénateurs, ainsi que deux députés européens.

Unser Land (UL)

Unser Land (UL) est un parti politique régionaliste alsacien fondé en 2009 et demandant une autonomie accrue pour l’Alsace. De tendance centriste et écologiste, il est membre de l’Alliance libre européenne (ALE). Il compte une dizaine d’élus dans les conseils municipaux alsaciens.

Voir aussi

Une réflexion au sujet de « Partis politiques français »

  1. Ping : L’écologie, ni de droite, ni de gauche… Quelle place, quel rôle dans le jeu politique en France ? | Environnement & Développement Durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *