Partis politiques lettons

Cet article présente les principaux partis politiques de Lettonie. Le système politique letton, qui prévoit une élection du parlement au système proportionnel, permet à un grand nombre de partis politiques d’y être représentés. La vie politique lettone est traditionnellement dominée par des formations de centre droit, même si le Parti social-démocrate Harmonie constitue actuellement le premier parti du pays.

Mis à jour le 15.08.2015

Alliance nationale (NA)

L’Alliance national est un parti politique nationaliste letton membre de l’Alliance des conservateurs et réformistes européens auxquels appartiennent également le Parti conservateur britannique et le Parti droit et justice polonais. Créée en 2010 comme une alliance électorale entre le parti Pour la patrie et la liberté (national-conservateur) et le parti Tout pour la Lettonie! (nationaliste), elle a été transformée en parti politique en juillet 2011. L’Alliance nationale a fortement progressé lors des élections législatives de septembre 2011 et est désormais la quatrième force électorale du pays. Elle participe à la coalition gouvernementale du parti Unité.

Association des régions lettones

L’Association des régions lettones est un parti politique letton centriste fondé en mars 2013 par la fusion de deux petits partis politiques. L’Association des régions lettones demande un plus grand soutien pour les régions lettonnes les moins favorisées, défend des valeurs chrétiennes au niveau sociétal et est favorable à l’appartenance de la Lettonie à l’Union européenne et à l’OTAN. Elle demande par ailleurs que le président de la république et les maires des communes soient élus directement par la population. Elle a obtenu 6.6% des voix lors des élections d’octobre 2014 et a pu ainsi entrer au parlement.

Du coeur pour la Lettonie

Du coeur pour la Lettonie est un parti politique conservateur fondé en janvier 2014 par Inguna Sudraba, l’ancienne présidente de la Cour des comptes de Lettonie. Ce parti a obtenu près de 7% des voix lors des élections législatives d’octobre 2014, score qui lui a permis d’entrer au parlement letton.

Parti social-démocrate Harmonie

Le Centre de l’Harmonie est un parti politique longtemps fondé en 2009 lors de la fusion des trois partis qui formaient l’alliance Centre de l’Harmonie: le Parti National Harmonie, le Parti social-démocrate et le Nouveau Centre. Le Parti social-démocrate Harmonie est la principale formation de gauche représentée actuellement au parlement letton et, depuis les élections de septembre 2011, la première force électorale du pays. Cette même année, il a absorbé le Parti de la ville de Daugavpils. La plupart des députés du parti appartiennent à l’importante minorité russophone de Lettonie. Accusé par les autres partis d’être trop proche de Moscou, le Parti social-démocrate Harmonie n’a jamais pu accéder à des responsabilités gouvernementales. En 2012, le Parti social-démocrate Harmonie a obtenu le statut d’observateur au sein du Parti socialiste européen (PSE).

Parti réformateur de Zatlers (ZRP)

Le Parti réformateur de Zatlers est un parti politique letton fondé le 23 juillet 2011 par l’ancien président Valdis Zatlers. C’est ce dernier qui a soumis la dissolution du parlement letton, pourtant élu en octobre 2010, au référendum à la fin du mois de juillet 2011, référendum largement accepté par la population. En rétorsion, le parlement a choisi de ne pas le réélire pour un deuxième mandat en juin dernier. Zatlers a alors décidé de créer son propre parti et de se présenter aux élections législatives du 17 septembre 2011. Parti politique de centre droit, il est devenu le deuxième parti politique letton dès sa première campagne électorale et a formé entre 2011 et 2014 une coalition gouvernementale avec Unité, l’Alliance Nationale et l’Union des Verts et des Paysans. Il a connu de nombreuses défections en cours de législature et ne s’est pas représenté en tant que force politique indépendante lors des élections législatives de 2014. Certains de ses membres ont été candidats sur les listes d’Unité.

Pour une bonne Lettonie! (AS)

Pour une bonne Lettonie est une alliance électorale conservatrice lettone, membre du Parti populaire européen. Elle a été fondée en 2010 par le Parti populaire, dissout en juillet 2011 et par le Premier parti de Lettonie et d’autres plus petits partis. Le parti n’a pas atteint le quorum lors des élections législatives de septembre 2011 et a disparu du parlement.

Union des Verts et des Paysans (ZZS)

L’Union des Verts et des Paysans est une alliance électorale originale formée en 2002 par l’Union des paysans lettons (LZS, agrarien) et le Parti vert de Lettonie (LZP, écologiste). L’Union des paysans lettons est l’héritière directe du parti conservateur dominant dans la Lettonie indépendante de l’entre-deux-guerres. Elle suit aujourd’hui des positions agrariennes et centristes et siège au Parlement européen dans le groupe de l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe (ALDE). Andris Berzins, président letton depuis de 2011 à 2015, était membre de l’Union des paysans lettons. Le Parti vert de Lettonie est, lui, un parti écologiste classique, membre du Parti des Verts européens, qui a la particularité d’avoir compté dans ses rangs le seul Premier ministre écologiste du monde, Inulis Emsis (mars à décembre 2004), de même que le seul chef d’État écologiste, Raimonds Vējonis (dès juillet 2015).

L’Union des Verts des Paysans, qui formait jusqu’en 2011 le gouvernement avec Unité, s’est effondrée aux élections de septembre 2011, mais est resté au gouvernement au sein d’une coalition également Unité, le Parti de la réforme et l’Alliance nationale. Elle a regagné du terrain lors des élections législatives d’octobre 2014.

Union russe lettone (LKS)

L’Union russe lettone (LKS) est un parti politique letton représentant les intérêts de l’importante minorité russophone. Le parti est rattaché, au niveau européen, à l’Alliance libre européenne. Marquée à gauche, l’Union russe lettone souhaite des liens plus étroits avec la Russie et était le seul parti majeur à s’opposer à l’adhésion du pays à l’OTAN. Non représenté au parlement national, il compte en revanche un député au Parlement européen.

Unité (V)

Unité est un parti politique letton de centre droit, membre du Parti populaire européen comme l’UMP ou la CDU. Unité était à la base une coalition électorale fondée en mars 2010 en vue des élections législatives lettones du 3 octobre 2010 par trois partis de centre-droite: Nouvelle Ère (conservateur), l’Union civique (conservatrice) et la Société pour une autre politique (sociale-libérale). Ces trois partis ont décidé de fusionner en août 2011 à l’approche des élections anticipées de septembre 2011. Lors de ces élections, le parti s’est effondré, reculant de douze points, et passant de la première à la troisième place sur l’échiquier politique letton, ce qui ne l’a pas empêché de garder le poste de Premier ministre. Unité a triomphé lors des élections européennes de 2014, obtenant 46% des voix et quatre eurodéputés sur huit. En octobre 2014, Unité a obtenu 22% des voix, progressant de trois points par rapport à 2011.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *