Partis politiques maltais

Le paysage politique de Malte est dominé depuis plusieurs décennies par deux partis politiques: le Parti nationaliste, de tendance conservatrice, et le Parti travailliste, de tendance sociale-démocrate. Il n’y a plus eu d’autres partis politiques représentés au parlement maltais depuis les élections législatives de 1962. Les dernières élections législatives maltaises ont eu lieu au début du mois de mars 2013.

Mis à jour le 05.09.2015

Partis politiques maltais représentés au parlement

Parti nationaliste (PN)

Le Parti nationaliste (PN) est un parti politique maltais fondé en 1880. Il est, avec le Parti travailliste, l’un des deux seuls partis politiques à être représenté au parlement maltais. Le Parti nationaliste est un parti politique conservateur et pro-européen, membre du Parti populaire européen. Historiquement pro-italien, le Parti nationaliste a failli disparaître de la scène politique maltaise pendant et juste après la Seconde guerre mondiale. Le parti a toutefois effectué un retour dès la fin des années 1940, à la faveur d’une scission affaiblissant le Parti travailliste. Dans les années 1950, le parti s’est opposé à la proposition travailliste d’intégrer le pays au Royaume-Uni et a au contraire suivi une ligne indépendantiste. Le Parti nationaliste a été au pouvoir sans interruption de 1998 à 2013, avant de le céder au Parti travailliste.

www.pn.org.mt

Parti travailliste (PL)

Le Parti travailliste (PL) est un parti politique maltais fondé en 1920. Il est, avec le Parti nationaliste, l’un des deux seuls partis politiques à être représenté au parlement maltais. Le Parti travailliste est un parti politique social-démocrate membre du Parti socialiste européen. Alors que le Parti nationaliste a suivi traditionnellement une ligne politique pro-italienne et pro-européenne, le Parti travailliste a souhaité, en vain, une intégration de l’île au Royaume-Uni, puis s’est opposé, à nouveau en vain, à l’adhésion de Malte à l’Union européenne lors du référendum qui s’est tenu en 2003. Le Parti travailliste maltais a connu une longue cure d’opposition de 1998 à 2013, avant de revenir au pouvoir. Son président, Joseph Muscat, est Premier ministre de Malte.

www.partitlaburista.org

Autres partis politiques maltais

Alternative démocratique (AD)

L’Alternative démocratique (AD) est un parti politique maltais écologiste, fondé en 1989 par Toni Abela, un ancien président du Parti travailliste. Alternative démocratique est membre du Parti vert européen. Il n’a jamais obtenu de sièges au parlement maltais, à l’exception de Wenzu Mintoff, élu sous la bannière travailliste et siégeant pour l’AD de 1989 à 1992. L’Alternative démocratique détient en revanche quelques sièges dans les conseils locaux.

www.alternattiva.org

Anciens partis politiques maltais

Parti constitutionnel

Le Parti constitutionnel était un parti politique maltais favorable à l’union avec le Royaume-Uni. Fondé en 1921, le Parti constitutionnel a connu ses heures de gloires durant l’entre deux guerres, puis a été réactivé en 1950. Il a obtenu quatre sièges lors des élections législatives de 1950, sur un programme anti-taxe et anti-travailliste. Le Parti constitutionnel a conservé ces sièges en 1950, mais les a tous perdu en 1953. Le parti a ensuite été dissout.

Parti d’action démocratique

Le Parti d’action démocratique était un parti politique fondé en 1947 qui se voulait être le successeur de l’Union politique maltais d’avant-guerre. Le Parti d’action nationaliste était avant tout un parti opposé au Parti travailliste. Contrairement au Parti nationaliste, il ne cherchait pas l’indépendance, mais une autonomie renforcée et une place accrue pour la langue et la culture italienne. Le Parti d’action démocratique a obtenu quatre sièges lors des élections législatives de 1947, puis un seul en 1950 et a été dissout peu après.

Parti de Gozo

Le Parti de Gozo était un parti politique maltais visant à défendre les intérêts de l’île de Gozo. Il a obtenu trois sièges lors des élections législatives de 1947, puis n’a plus disputé d’élections après ce succès initial.

Parti démocratique nationaliste (DNP)

Le Parti démocratique nationaliste (DNP) était un parti politique maltais fondé en 1959 par Herbert Ganado, un membre dissident du Parti nationaliste. Le Parti démocratique nationaliste était plus modéré que le Parti nationaliste, cherchant à obtenir un statut de dominion pour Malte, et non une indépendance complète vis-à-vis du Royaume-Uni. Le parti a obtenu quatre sièges lors des élections législatives de 1962, mais les a perdu en 1966. Le DNP a ensuite été dissout.

Parti des travailleurs chrétiens (CWP)

Le Parti des travailleurs chrétiens (CWP) était un parti politique de la gauche chrétienne fondé en 1961 par Tony Pellegrini, ancien secrétaire général du Parti travailliste. Le Parti des travailleurs chrétiens (CWP) était, comme son nom l’indique, pro-Église catholique, contrairement au Parti travailliste de l’époque. Le CWP demandait par ailleurs une indépendance progressive vis-à-vis du Royaume-Uni. Il a obtenu quatre sièges lors des élections législatives de 1962, mais les a perdu quatre ans plus tard. Le parti a été dissout peu après les élections de 1966 et Pellegrini a réintégré le Parti travailliste.

Parti des travailleurs de Malte (MWP)

Le Parti des travailleurs de Malte (MWP) était un parti politique social-démocrate maltais issu d’une scission, en 1949, du Parti travailliste. Le parti a été fondé par Paul Boffa, ancien leader du Parti travailliste victime d’une motion de censure. Le MWP était, comme le Parti travailliste, favorable à l’union avec le Royaume-Uni, mais souhaitait mener une politique d’austérité au niveau financier. Le MWP reprochait notamment au nouveau président du Parti travailliste, Dom Mintoff, d’être communiste et anticlérical. Obtenant onze sièges en 1950, soit autant que le Parti travailliste, le Parti des travailleurs de Malte a vu son audience décliner rapidement. Il a été dissout en 1955 après n’avoir obtenu que trois sièges lors des élections législatives de 1953.

Parti Jones

Le Parti Jones était un parti politique agrarien. Il a obtenu deux sièges lors des élections législatives de 1947, puis les a perdu en 1950. Le parti a été dissout peu après les élections législatives de 1951.

Parti progressiste constitutionnaliste (PCP)

Le Parti progressiste constitutionnaliste (PCP) était un parti politique maltais favorable à l’union avec le Royaume-Uni, mais avec une autonomie forte permettant de conserver la culture catholique de l’île. Le PCP a été fondé en 1953 par Mabel Strickland, propriétaire du quotidien Times of Malta et ancienne membre du Parti constitutionnel. De 1953 à sa dissolution en 1971, le parti n’a obtenu qu’un seul mandat parlementaire, entre 1962 et 1966.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *