Les Pays-Bas connaissent un paysage politique extrêmement fragmenté dû principalement à un système électoral proportionnel utilisé avec un quorum naturel établi à 0.67%. De nombreux partis politiques peuvent ainsi être représentés au sein du parlement néerlandais, ainsi que des parlements provinciaux et communaux qui connaissent le même système électoral. Les Pays-Bas sont actuellement dirigés par une coalition réunissant les libéraux du VVD et le parti travailliste (PvdA). Les dernières élections législatives ont eu lieu en septembre 2012.

Parti populaire libéral et démocrate (VVD)

Le Parti populaire libéral et démocrate (VVD) est un parti politique libéral et conservateur fondé en 1948. Au pouvoir depuis les élections législatives néerlandaises de juin 2010, le VVD demande notamment une réforme de l’État-providence et une baisse des impôts. Au niveau européen, il est membre du Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs, comme le FDP allemand ou le Parti libéral-radical suisse. Mark Rutte, Premier ministre des Pays-Bas depuis juin 2010, est le premier membre du VVD à accéder à cette fonction dans l’histoire néerlandaise.

Parti travailliste (PvdA)

Le Parti travailliste (PvdA) est un parti politique social-démocrate fondé en 1946. Actuel deuxième parti politique du pays, le PvdA a dirigé le gouvernement néerlandais à plusieurs reprises depuis 1946 et a participé à de nombreux gouvernements, dont le gouvernement actuel en coalition avec le VVD. Wim Kok, le dernier Premier ministre travailliste, a été fonction de 1994 à 2002. Le PvdA a par ailleurs détenu la mairie d’Amsterdam sans interruption depuis la Seconde guerre mondiale. Il est membre du Parti socialiste européen (PSE) comme les Partis socialistes suisse, français ou belge.

Parti pour la liberté (PVV)

Le Parti pour la liberté (PVV) est un parti politique de droite populiste. Il a été fondé en 2006 par Geert Wilders, un ancien membre du VVD (libéral). Le PVV s’est fait connaître dans toute l’Europe pour leurs positions très virulentes vis-à-vis de l’Islam, principal fond de commerce du parti. Il suit également une ligne farouchement eurosceptique.

Le PVV a connu un succès électoral foudroyant, récoltant 6% des voix lors des élections législatives de 2006 et 16% lors de celles de 2010. Troisième force politique des Pays-Bas depuis 2010, le PVV a soutenu au parlement le gouvernement minoritaire de Mark Rutte qui réunit le VVD et la CDA entre 2010 et 2012, avant de retirer son soutien au plan d’économies prévu par le gouvernement, provoquant la tenue d’élections anticipées.

Lors des élections législatives anticipées de 2012, le PVV a toutefois connu un fort recul, passant de 16 à 10% et perdant neuf de ses 24 sièges au parlement. La chute du gouvernement Rutte, qu’il a provoquée, ne lui aura donc pas été profitable.

Parti socialiste (SP)

Le Parti socialiste (SP) est un parti politique d’extrême-gauche. Fondé en 1971 par des maoïstes, le SP n’a réussi à entrer au parlement néerlandais qu’en 1994 après avoir renoncé officiellement à la doctrine marxiste-léniniste. Formation politique mineure, le Parti socialiste a enregistré un résultats spectaculaire lors des élections législatives de 2006, obtenant 25 sièges et devenant le troisième parti politique du pays. Ce succès n’a pas duré et le SP a perdu 10 de ces 25 sièges quatre ans plus tard. Le Parti socialiste siège au Parlement européen dans le groupe de la Gauche unie européenne avec les membres du PCF et de La Gauche allemande.

Appel démocrate-chrétien (CDA)

L’Appel démocrate-chrétien (CDA) est un parti politique démocrate-chrétien et conservateur. Il a été créé en 1980 par la fusion du Parti populaire catholique (KVP, démocratie-chrétienne catholique), du Parti anti-révolutionnaire (ARP, démocratie-chrétienne protestante) et de l’Union chrétienne historique (CHU, conservatisme protestant). Il est membre du Parti populaire européen (PPE) comme l’UMP de Nicolas Sarkozy ou la CDU d’Angela Merkel. Si le CDA a souvent dominé la vie politique du pays, il n’est désormais plus que le cinquième parti politique néerlandais.

Démocrates 66 (D66)

Démocrates 66 (D66) est un parti politique social-libéral fondé, comme son nom l’indique, en 1966. Créé par de jeunes intellectuels demandant une démocratisation du système politique néerlandais, D66 est entré au parlement néerlandais des les élections législatives de 1967. D66 demande notamment l’introduction d’instruments de démocratie directe, la suppression du Sénat ou l’élection directe des maires et du Premier ministre. Suivant une ligne politique centriste, D66 est membre, comme le VVD par rapport auquel il est pourtant bien plus à gauche, du Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs.

Union chrétienne (CU)

L’Union chrétienne (CU) est un parti politique démocrate-chrétien fondé en 2001. Ce parti peut être comparé au Parti évangélique populaire suisse: il défend des positions de centre-gauche en matière économique, mais est très conservateurs sur les questions de société. Il est par ailleurs plutôt eurosceptique, siégeant au Parlement européen au sein du même groupe parlementaire que les membres du Parti conservateur britannique et que ceux du Parti démocratique civique tchèque. Il a ses principaux fiefs électoraux dans l’est du pays.

Gauche verte (GL)

Gauche Verte (GL) est un parti politique écologiste néerlandais. Il a été fondé en 1989 après la fusion de plusieurs petits partis de gauche: le Parti socialiste pacifiste (PSP), le Parti communiste des Pays-Bas (CPN), le Parti politique des radicaux (PPR, gauche chrétienne) et le Parti populaire évangélique (EVP). Membre du Parti vert européen, comme les Verts suisses ou allemands, GL est désormais un parti écologiste classique. Il ne réunit généralement qu’entre 4% et 7% des voix, mais joue un rôle politique-clé dans certaines villes universitaires, comme Utrecht ou Nimègue. Il s’est effondré lors des élections de 2012 et n’a obtenu qu’à peine plus de 2% des voix.

Parti politique réformé (SGP)

Le Parti politique réformé (SGP) est un parti politique protestant orthodoxe de droite, fondé en 1918. Il défend des positions semblables à celles de l’Union démocratique fédérale (UDF) en Suisse: le SGP est extrêmement conservateur en matière de moeurs et demande une politique fondée sur la Bible. Plus vieux parti politique des Pays-Bas, le SGP n’a jamais participé à aucun gouvernement. Son électorat est principalement composé de personnes appartenant aux églises évangéliques libres. Il siège au parlement au sein du groupe Europe libertés démocratie.

Parti pour les animaux (PvdD)

Le Parti pour les animaux (PvdD) est un parti politique demandant le renforcement des droits des animaux. Si d’autres partis de ce type existent en Europe, que ce soit en Catalogne ou en Allemagne, le PvdD est le seul à avoir réussi à entrer dans un parlement national, bien que modestement. Il est par ailleurs représenté dans de nombreux parlements provinciaux et communaux.

50 PLUS

50 PLUS est un parti politique néerlandais est un parti politique de défense des intérêts des retraités, fondé en 2009. Le parti a obtenu ses premiers élus au niveau régional en 2011, lors des élections provinciales, puis au niveau national lors des élections législatives anticipées de 2012.

Parti national frison (FNP)

Le Parti national frison (FNP) est un parti politique néerlandais fondé en 1962 pour défendre les intérêts de la Frise et des Frisons. Ce parti politique régionaliste, plutôt orienté à gauche, est membre de l’Alliance libre européenne, comme le Bloc nationaliste galicien ou le Parti national écossais. Depuis 2011, il participe au gouvernement de la province de Frise et compte quatre sièges au parlement provincial. S’il n’est pas représenté à la chambre basse du parlement néerlandais, il compte en revanche un siège au Sénat.

Voir aussi