Partis politiques polonais

Le paysage politique de Pologne est en constante mutation depuis la démocratisation du pays en 1990. Depuis les élections législatives d’octobre 2015, la Pologne est l’un des rares pays européens – le seul peut-être – où la gauche est complètement absente du parlement. Droit et Justice, une formation de droite populiste, détient la majorité absolue des sièges tandis que l’opposition est composée de quatre partis populistes, conservateurs, libéraux ou agrariens.

Mis à jour le 3 juillet 2016

Partis politiques polonais représentés au parlement

Pour être représenté au parlement polonais, un parti politique doit obtenir 5% des voix au niveau national et une coalition 8%. Ce système limite drastiquement le nombre de partis politiques représentés au parlement. Les minorités nationales ne sont pas concernées par ce système.

Aile droite de la République (PRz)

Aile droite de la République (PRz) est un petit parti politique polonais fondé en 2007 par Marek Jurek, un membre dissident de Droit et justice. Aile droite de la République est un parti politique chrétien conservateur défendant notamment le droit à la vie. Lors des élections législatives d’octobre 2015, le parti a obtenu un siège sur les listes de Droit et justice.

Droit et justice (PiS)

Droit et Justice (PiS) est un parti politique polonais fondé en 2001 qui a été à la tête de la Pologne entre 2005 et 2007 et l’est à nouveau depuis fin 2015. Souvent qualifié de populiste de droite, l’idéologie de Droit et Justice n’est pas directement comparable avec l’un ou l’autre des grands partis politiques occidentaux. Farouchement anticommuniste, Droit et justice n’en est pas moins opposé au libéralisme économique. Socialement conservateur et proche des milieux catholiques les plus conservateurs, il s’oppose à tout plan européen d’accueil des réfugiés. En matière de politique étrangère, Droit et Justice est partisan de l’appartenance de la Pologne à l’Union européenne, mais refuse une Europe fédérale. Le parti, qui soutient les sanctions contre la Russie depuis l’annexion de la Crimée, est atlantiste. Droit et Justice est membre depuis les élections européennes de 2009 de l’Alliance des conservateurs et réformistes européens, après avoir appartenu successivement au Parti populaire européen (PPE) et à l’Union pour l’Europe des Nations (UEN).

La première période gouvernementale de Droit et justice, lorsque les frères Lech et Jaroslaw Kaczyński étaient respectivement président et Premier ministre, n’a pas laissé les meilleurs souvenirs en-dehors de Pologne : dégradation des relations avec l’Allemagne et la Russie, chasse aux communistes dans l’administration, fréquents dérapages des partenaires de coalition… Ce sont toutefois ces4 derniers qui ont fait les frais du mécontentement populaire en 2007 et qui ont disparu du parlement, Droit et justice améliorant un peu son score par rapport à 2005 et restant le second parti polonais.

En 2015, Droit et justice a remporté coup sur coup l’élection présidentielle, son candidat Andrzej Duda devenant le nouveau président polonais, puis les législatives du mois d’octobre. Le parti, qui s’est présenté en coalition avec trois autres petits partis de droite, dispose désormais de 215 sièges sur 460 et, avec ses alliés, de la majorité absolue au parlement. La nouvelle cheffe du gouvernement Beata Szydlo dispose donc d’une certaine marge de manœuvre pour mettre en oeuvre les politiques du parti.

Depuis son entrée en fonction, le gouvernement de Droit et justice s’est attiré les foudres de l’opposition et de la communauté internationale en raison de plusieurs réformes qui ont été jugées contraire à l’État de droit. Durant l’hiver 2015-2016, une nouvelle loi demandant que la Cour suprême prenne ses décisions à la majorité des deux tiers et en la présence d’au moins treize juges sur quinze a ainsi été promulguée, rendant les travaux de la Cour beaucoup plus difficiles et le contrôle du travail du parlement pour ainsi dire impossible. En janvier 2016, une autre loi controversée place les directeurs de l’audiovisuel public directement sous le contrôle du Ministère des finances. Le nouveau directeur de la télévision publique est désormais un ancien député du PiS.

Kukiz’15

Kukiz’15 est un parti politique polonais fondé en mai 2015 par l’acteur et chanteur Pawel Kukiz. Candidat malheureux à l’élection présidentielle polonaise de mai 2015, Pawel Kukiz a en revanche enregistré un important succès avec son parti lors des élections législatives qui se sont tenues en octobre de la même année. Allié au Mouvement National (nationaliste), Kukiz’15 a en effet obtenu 8% des voix et est entré au parlement, devenant le troisième parti politique du pays. Kukiz’15 est un parti politique de droite populiste. Il demande par ailleurs le remplacement du système proportionnel par le système majoritaire à un tour pour l’élection des députés au parlement. Au printemps 2016, trois députés de Kukiz’15 ont quitté son groupe parlementaire pour former le groupe Liberté et Solidarité.

Moderne

Moderne est un parti politique polonais d’orientation libérale et pro-européenne fondé en mai 2015 par l’économiste Ryszard Petru. Le parti a obtenu près de 8% des voix lors des élections législatives de 2015 et est désormais représenté au parlement. Petru lui-même est arrivé en troisième position des candidats au parlement polonais ayant récolté le plus de voix. Après les élections, Moderne a connu une ascension rapide dans les sondages, devenant brièvement à la fin du mois de décembre 2015 le parti recueillant le plus d’intentions de vote. S’il est redescendu depuis, en juin 2016, les sondages lui attribuent régulièrement entre 15% et 20% des voix, ce qui le place au coude à coude avec la Plateforme civique.

Mouvement national (RN)

Le Mouvement national (RN) est un parti politique polonais d’extrême-droite fondé en 2012 par différents groupements et partis politiques nationalistes. Le Mouvement national (RN) a obtenu un élu lors des élections législatives de 2015 sur les listes du parti Kukiz’15.

Parti paysan polonais (PSL)

Le Parti paysan polonais (PSL), fondé en 1990, est un parti centriste et agrarien, qui a participé au gouvernement polonais de 2007 à 2015, en coalition avec la Plateforme civique. Il a adopté, comme les Partis du centre de Norvège, Suède, Finlande et Estonie, eux aussi d’origine agrarienne, le trèfle pour symbole. Le Parti paysan polonais est membre du Parti populaire européen, tout comme la Plateforme civique. Doté d’un électorat très stable dans un paysage politique polonais qui s’est pourtant beaucoup modifié, le Parti paysans polonais a obtenu depuis sa fondation des scores oscillant généralement entre 7% et 9% des voix lors des élections législatives. En 2014, le Parti paysan polonais a obtenu un résultat historique lors des élections régionales, obtenant 23.9% des voix et 157 des 555 sièges à repourvoir, mais a ensuite connu un fort recul lors des législatives de l’année suivante.

Plateforme civique (PO)

La Plateforme civique (PO), fondée en 2001, est le parti démocrate-chrétien et conservateur, au pouvoir en Pologne de 2007 à 2015. Eva Kopacz est présidente du parti et a été cheffe du gouvernement polonais de fin 2014, date à laquelle Donald Tusk a abandonné ces fonctions pour devenir président du Conseil européen, à fin 2015. Lors de l’élection présidentielle de 2015, le président sortant Bornislaw Komorowski a été battu par Andrzej Duda, le candidat de Droit et justice. Elle a subi une lourde défaite lors des élections législatives d’octobre 2015 et n’est désormais plus que le deuxième parti du pays. Membre du Parti populaire européen comme les Républicains ou la CDU, la Plateforme civique suit une ligne proeuropéenne.

Pologne ensemble (PR)

Pologne ensemble (PR) est un parti politique polonais fondé en décembre 2013 par Jaroslaw Gowin, alors Ministre de la Justice et membre de la Plateforme civique, et des membres du parti désormais défunt « La Pologne est le plus important ». Pologne ensemble est un parti politique conservateur, membre de l’Alliance des conservateurs et réformistes européens. Lors des élections législatives de 2015, il est entré dans la coalition formée par Droit et justice et a obtenu huit sièges au parlement.

Pologne solidaire (SP)

Pologne solidaire (SP) est un parti politique polonais fondé en mars 2012 par l’aile catholique-nationaliste de Droit et justice (PiS). Le parti est socialement conservateur, fortement opposé au mariage pour tous, à l’avortement ou encore à l’euthanasie. Économiquement, il est favorable, comme le FIDESZ hongrois de Viktor Orban, a une taxe sur les grandes entreprises. Lors de sa création, le parti comptait onze députés, tous élus en 2011 sur les listes de Droit et justice, et deux députés européens. Ces derniers ont d’abord siégé dans les rangs des Conservateurs et réformistes européens, avant de rejoindre, en cours de législature, l’Europe de la liberté et de la démocratie, plus marquée à droite. Lors des élections européennes de 2014, le parti a obtenu moins de quatre pour-cents des voix et aucun élu, laissant planer des doutes sur sa viabilité. Une année plus tard, lors des élections législatives, le parti a décidé de former une coalition avec Droit et justice, obtenant huit élus sur les listes de ce dernier.

Autres partis politiques polonais

Alliance de la gauche démocratique (SLD)

L’Alliance de la gauche démocratique (SLD), fondée en 1991, est l’héritière des communistes polonais. Ancien plus grand parti de gauche polonais, il a été devancé en 2011 par le Mouvement Palikot, puis a été éjecté du parlement en 2015 faute d’avoir atteint le quorum. Les résultats électoraux de l’Alliance de la gauche démocratique illustrent les faiblesses de la social-démocratie polonaise. Hormis une percée lors des élections de 1997 et, surtout, de 2001, le parti a réalisé des scores oscillant entre 8% et 20%, un score nettement inférieur aux résultats moyens des partis sociaux-démocrates en Europe. Ses résultats sont généralement un peu meilleur dans le nord que dans le sud du pays. Elle est membre, comme le Parti socialiste français ou le Labour britannique, du Parti socialiste européen.

Coalition pour la restauration de la liberté et de l’espoir de la République (KORWiN)

La Coalition pour la restauration de la liberté et de l’espoir de la République (KORWiN) est un parti politique polonais fondé en janvier 2015 par Janusz Korwin-Mikke après sa démission du Congrès de la Nouvelle Droite (KNP). KORWiN est un parti politique libertarien et eurosceptique. Lors des élections législatives d’octobre 2015, le parti a obtenu 4.8%, ratant de peu la barre fatidique des cinq pour-cents qu’il faut franchir pour obtenir des sièges au parlement.

Congrès de la Nouvelle Droite (KNP)

Le Congrès de la Nouvelle Droite (KNP) est un parti politique polonais fondé en mars 2011 par la fusion du mouvement Liberté et légalité (WiP) et de nombreux membres de l’Union de la politique réelle. Le Congrès de la Nouvelle Droite est un parti politique conservateur et eurosceptique. Il a obtenu deux sièges lors des élections européennes de 2014, ses élus siégeant dans le groupe Europe des Nations et de la Liberté avec les membres du Front national, de la Ligue du Nord italienne et d’autres partis de droite populiste. Les deux élus du KNP ont toutefois rapidement quitté le parti et fondé la Coalition pour la restauration de la liberté et de l’espoir de la République (KORWiN). Une année plus tard, le KNP n’a pas confirmé ces bons résultats puisqu’il n’a obtenu que 0.3% des voix aux élections législatives de 2015.

Ensemble

Ensemble est un parti politique polonais d’orientation sociale-démocrate fondé en mai 2015 par d’anciens membres des jeunesses socialistes et des Verts. Lors des élections législatives d’octobre 2015, le parti a obtenu 3.6% des voix, un score insuffisant pour obtenir des sièges au parlement.

Mouvement  pour l’autonomie de la Silésie (RAS)

Le Mouvement pour l’autonomie de la Silésie (RAS) est un parti politique polonais fondé en 1990. Le Mouvement pour l’autonomie de la Silésie est un parti politique régionaliste actif, comme son nom l’indique, en Silésie. Le RAS est membre de l’Alliance libre européenne (ALE). Il a remporté trois sièges au parlement de Silésie lors des élections régionales polonaises de 2010, puis quatre lors des élections qui se sont tenues en 2014.

Votre Mouvement

Votre Mouvement est le nouveau nom pris en octobre 2013 par le Mouvement Palikot (RP), un parti politique polonais fondé en juin 2011. Parti de centre-gauche fondé par un homme d’affaires, Janusz Palikot, il se caractérise essentiellement par sa politique progressiste en matière de mœurs: favorable au mariage des couples homosexuels, à la légalisation de l’avortement ou la suppression de l’enseignement religieux. Son score de 10% aux élections législatives de 2011, quelques mois à peine après sa fondation, a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans un pays qui a la réputation d’être plutôt conservateur et attaché au catholicisme. Le parti n’a toutefois pas réussi à obtenir d’élus lors des élections européennes de 2014, puis n’a pas atteint le quorum lors des élections législatives de 2015, disparaissant du parlement.

Anciens partis politiques polonais

La Pologne est le plus important

La Pologne est le plus important (PJN), fondé en novembre 2010, était un parti politique conservateur, issu d’une scission avec Droit et justice. Issu de l’aile la plus libérale du parti, il souhaitait accélérer les réformes économiques et les privatisations, introduire une flat tax et réformer le marché du travail. Il comptait à sa création 18 députés, un sénateur et trois députés au parlement européen. Il était membre, comme Droit et Justice, de l’Alliance des conservateurs et réformistes européens et partageait l’inclination eurosceptique dominante dans ce groupement. Le parti a été secoué, en juin 2011, par la démission de l’une de ses fondatrices, Joanna Kluzik-Rostkowska, qui a rejoint la Plateforme civique du Premier ministre Donald Tusk. Lors des élections d’octobre 2011, le parti n’a obtenu que 2.2% des voix, manquant largement le quorum et n’obtenant par conséquent aucun élu au parlement. Le parti a été dissout en 2013.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *