Partis politiques portugais

Le Portugal connaît un régime politique démocratique depuis 1974, année marquée par la Révolution des Œillets et la fin de l’État nouveau mis en place en 1933. Le paysage politique est relativement stable depuis lors, les partis politiques représentés au parlement restant globalement les mêmes depuis de nombreuses années. La grave crise économique qui a touché le pays depuis 2008 n’a pour l’heure pas bouleversé le paysage politique du pays, contrairement à ce qui s’est passé en Grèce et, dans une moindre mesure, en Espagne et en Irlande.

Le Portugal est dirigé par un gouvernement minoritaire socialiste, soutenu au parlement par le Bloc de gauche (gauche de la gauche) et la Coalition démocratique unitaire (communiste et écologiste) depuis les élections législatives d’octobre 2015.

Mis à jour le 2 juillet 2016

Un peu de géographie électorale…

Le nord du Portugal était, traditionnellement, une région de petits paysans propriétaires de leurs terres alors que le sud abritait des grandes exploitations (latifundia) employant un important prolétariat agricole. Le nord du pays est resté globalement plus conservateur et plus attaché au catholicisme, tandis que dans la moitié sud du pays, il n’est pas rare que les conservateurs n’arrivent qu’en troisième position, derrière les socialistes et les communistes. Ce schéma n’est évidemment pas absolu – certaines villes du nord sont par exemple des fiefs socialistes – mais permet de se faire une idée globale de la géographie électorale portugaise.

Description des principaux partis politiques portugais

Bloc de Gauche – BE

Également à gauche du Parti socialiste, le Bloc de Gauche (BE) est le dernier venu des partis représentés à l’Assemblée nationale. Créé en 1999 par différents petits partis d’extrême-gauche et soutenu par des indépendants, il a connu une ascension rapide, obtenant près de 10% des voix lors des élections législatives portugaises de 2009 et dépassant du même coup la CDU, avant de connaître une lourde défaite lors des élections législatives de 2011 lors desquelles il a perdu la moitié de ses sièges au parlement. En 2015, il a presque retrouvé son niveau de 2009 et soutient désormais au parlement le gouvernement minoritaire du Parti socialiste. Le Bloc de Gauche est membre du Parti de la gauche européenne et est davantage pro-européen que le Parti communiste portugais.

Centre démocratique et social – Parti populaire – CDS-PP

Le Centre démocratique et social – Parti populaire (CDS-PP) est un parti politique portugais conservateur fondé en 1974. Situé un peu plus à droite sur l’échiquier politique que le Parti social-démocrate (PSD, conservateur), il se distingue de ce dernier notamment par ses positions sur les questions européennes. Le CDS-PP a en effet adopté une ligne eurosceptique au début des années 90 et s’était notamment opposé au Traité de Maastricht en 1992. Il avait alors été exclu du Parti populaire européen (PPE), au sein duquel il est revenu depuis lors après un passage au sein de la défunte Union pour une Europe des Nations (UEN). Le parti suit également une ligne fermement anti-avortement. Il a participé au gouvernement de Pedro Passos Coehlo entre 2011 et 2015 et est désormais dans l’opposition.

Coalition démocratique unitaire – CDU

A la gauche du Parti socialiste, la Coalition démocratique unitaire (CDU) regroupe le Parti communiste portugais (PCP) et Les Verts. Regroupés dans cette coalition depuis 1987, ils ont depuis affronté ensemble la quasi totalité des élections, et ce à tous les niveaux. Le Parti communiste est nettement plus grand que les Verts et compte quatorze des seize députés au parlement de la coalition. Les communistes portugais ont su conserver un certain nombre de fiefs, notamment dans la banlieue industrielle de Lisbonne et dans l’Alentejo, où ils obtiennent des scores passant parfois la barre des 30%, tandis que leurs résultats sont souvent inférieurs à 5% dans certaines régions du nord du pays, aux Açores ou à Madère. Fondé en 1921, le Parti communiste portugais est le plus ancien parti portugais encore représenté au Parlement. Les Verts sont, eux, logiquement, membre du Parti vert européen. Depuis octobre 2015, la CDU soutient au parlement le gouvernement minoritaire du Parti socialiste.

Livre

Livre est un parti politique portugais fondé en janvier 2014 par Rui Tavares, un député européen jusque là membre du Bloc de gauche (BE). Ce parti politique écologiste, nettement marqué à gauche, a obtenu un peu plus de 2% des voix lors des élections européennes de 2014.

Parti de la Terre – MPT

Le Parti de la Terre (MPT) est un parti politique portugais fondé en août 1993. Comme son nom peut le laisser supposer, le MPT est un parti politique écologiste, mais, contrairement à nombre de ses homologues européens, il est situé au centre droit de l’échiquier politique. Lors des élections européennes de 2014, le MPT, dont les listes étaient emmenées par António Marinho e Pinto, ancien président des avocats portugais, a emporté deux sièges. Il a ensuite adhéré à l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe (ALDE). En octobre 2014, António Marinho e Pinto quitte le parti pour fonder le Parti démocrate républicain (PDR).

Parti démocrate républicain – PDR

Le Parti démocrate républicains (PDR) est un parti politique républicain fondé en octobre 2014 par António Marinho e Pinto, député européen et ancienne tête de liste du Parti de la Terre aux élections européennes de la même année. Le PDR est un parti politique centriste et eurosceptique, siégeant au Parlement européen au sein de l’ALDE.

Parti populaire monarchiste – PPM

Le Parti populaire monarchiste (PPM) est un parti politique portugais fondé en 1974. Comme son nom l’indique, le Parti populaire monarchiste souhaite le rétablissement de la monarchie au Portugal, qui avait abolie en 1910. Le PPM compte actuellement un élu au parlement des Açores. Il a été représenté par deux députés au parlement national entre 2005 et 2009, élus grâce à une alliance avec le Parti social-démocrate.

Parti social-démocrate – PSD

Le Parti social-démocrate (PSD) porte bien mal son nom puisque il s’agit en fait du principal parti conservateur du Portugal et du premier parti du pays. Les origines de ce nom sont à rechercher dans les origines du parti, qui, dans la deuxième moitié des années 1970, a suivi une ligne politique empreinte de catholicisme social et de social-démocratie modérée. Cette ligne politique n’a toutefois pas survécu longtemps à la mort, en 1980, de son fondateur Francisco Sá Carneiro et le parti a ensuite rapidement évolué vers la droite, sans que son nom ne soit modifié. Depuis son retour au pouvoir en 2011, le parti a, avec l’appui du CDS-PP, mis en oeuvre une politique d’austérité assez stricte.

Le PSD a appartenu, jusqu’en 1996, à l’Alliance des libéraux et des démocrates pour l’Europe, le parti politique européen regroupant les forces libérales et centristes. Il a ensuite rejoint le Parti populaire européen, une formation qui comprend également les Républicains français, la CDU allemande ou encore Forza Italia.

Fondé en 1974, le Parti social-démocrate a dirigé le pays à trois reprises, de 1985 à 1995, de 2002 à 2005 et à nouveau de 2011 à 2015. Le président du PSD, Pedro Passos Coelho, a été Premier ministre du Portugal de 2011 à 2015. Le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, est lui aussi social-démocrate. Enfin, l’ancien président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, est lui aussi membre du PSD.

Parti socialiste – PS

Le Parti socialiste (PS) est le plus grand parti de gauche au Portugal. Membre du Parti socialiste européen, le Parti socialiste portugais est un parti social-démocrate classique.

Fondé en 1973, le parti socialiste a dirigé à cinq reprises le Portugal depuis la chute de la dictature de Salazar en avril 1974: de 1976 à 1978, de 1983 à 1985, de 1995 à 2002, de 2005 à 2011 et à nouveau depuis 2015. L’avant-dernier Premier ministre socialiste, José Socrates, a démissionné en mars 2011 suite au refus par le parlement d’une série de mesures d’austérité. Les socialistes ont ensuite perdu les élections législatives qui ont suivi au mois de juin. En octobre 2013, les socialistes ont remporté les élections communales et détiennent désormais 146 mairies, soit dix-sept de plus qu’auparavant. Ils ont conservé sans peine la mairie de Lisbonne. Quelques mois plus tard, le PS a également remporté les élections européennes, devançant de quelques points la liste commune du PSD et du CSD-PP. En octobre 2015, enfin, le Parti socialiste a progressé et a pu former le nouveau gouvernement, sous la direction d’Antonio Costa, grâce au soutien de l’extrême-gauche.

Peuples – Animaux – Nature

Peuples – Animaux – Nature (PAN) est un parti politique portugais écologiste fondé en 2009. Il dispose d’un siège au parlement portugais depuis les élections législatives d’octobre 2015. Il a par ailleurs été représenté brièvement, de 2011 à 2015, au parlement de l’île de Madère.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *