Partis politiques tchèques

Vous trouverez dans cet article une présentation des principaux partis politiques de République tchèque. Les députés de la chambre basse du parlement tchèque sont élus au système proportionnel, avec un quorum fixé à 5%. Des élections législatives anticipées ont eu lieu en octobre 2013 en République tchèque. Un gouvernement rassemblant le Parti social-démocrate tchèque (CSSD), l’Action des citoyens mécontents (ANO, libéral) et l’Union démocrate-chrétienne – Parti populaire de Tchécoslovaquie (KDU-CSL) a été formé sous la direction du social-démocrate Bohuslav Sobotka.

Mis à jour le 14.08.2015

Partis politiques tchèques représentés à la chambre basse

Action des citoyens mécontents (ANO)

L’Action des citoyens mécontents (ANO) est un parti politique tchèque fondé en 2011 par l’entrepreneur Andrej Babiš. L’ANO suit une ligne politique libérale. L’Action des citoyens mécontentes a obtenu 18.7% des voix lors des élections législatives tchèques de 2013, devenant du même coup le deuxième parti du pays. Suite à ces élections, le parti est entré dans le gouvernement du social-démocrate Bohuslav Sobotka. L’ANO a remporté quatre sièges lors des élections européennes de 2014 et a adhéré à l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe (ALDE).

Aube – Coalition nationaliste

Aube – Coalition nationaliste est un parti politique tchèque fondé en 2013 par le sénateur indépendant Tomio Okamura sous le nom d’Aube de la démocratie directe. Il a pris son nom actuel en août 2015 suite à sa fusion avec le Parti de l’intérêt national. Ce parti politique demande l’introduction d’instruments de démocratie directe et le passage à un régime présidentiel afin d’avoir une meilleure séparation des pouvoirs. Aube de la démocratie directe a obtenu près de 7% des voix lors des élections législatives de 2013. Lors des élections européennes de 2014, quelques mois plus tard, le parti n’obtient qu’un peu plus de 3% des voix et aucun élu. En mai 2015, le fondateur Tomio Okamura et un autre député quittent le parti pour créer une nouvelle formation, Liberté et Démocratie directe.

Liberté et démocratie directe

Liberté et démocratie directe est un parti politique fondé en mai 2015 par Tomio Okamura et Radim Fiala, deux députés membres jusque là d’Aube de la démocratie directe. Liberté et démocratie directe est un parti politique eurosceptique et nationaliste.

Maires et indépendants (STAN)

Les Maires et indépendants (STAN) sont un parti politique tchèque, fondé en 2004. Les Maires et indépendants défendent les pouvoirs des collectivités locales. Ils comptent de nombreux élus locaux et régionaux. Le STAN a obtenu trois sièges au parlement national lors des élections législatives de 2010 sur les listes du parti conservateur TOP09, avec lequel il était allié, puis cinq en 2013.

Parti communiste de Bohême et de Moravie (KSCM)

Le Part communiste de Bohême et de Moravie (KSCM) est un parti politique tchèque fondé en 1989, succédant au Parti communiste tchécoslovaque qui a dirigé le pays sous le régime communiste. Le KSCM est le plus important parti politique d’extrême-gauche dans un ancien pays du Bloc soviétique – avec le Parti communiste de la Fédération de Russie – et il obtient généralement entre 10% et 18% des voix lors des élections législatives. Le KSCM a enregistré d’excellents résultats lors des élections régionales de 2012 et accédé à la présidence de la région d’Aussig-sur-Elbe, dans le nord-ouest du pays. Lors des élections législatives de 2013, il a obtenu près de 15% des voix, en progrès de trois points par rapport à 2010, mais a ensuite reculé lors des élections européennes de l’année suivante et perdu l’un de ses quatre sièges d’eurodéputés. Il est membre du Parti de la gauche européenne.

Parti démocratique civique (ODS)

Le Parti démocratique civique (ODS) est un parti politique fondé en 1991 par les partisans de l’ancien président tchèque Václav Klaus. Le Parti démocratique civique est un parti conservateur et eurosceptique, membre de l’Alliance des conservateurs et réformistes européens, en compagnie des conservateurs britanniques et du parti Droit et justice polonais. Si l’ODS a souffert de l’arrivée d’un nouveau parti politique conservateur, TOP 09, lors des élections législatives de 2010 et enregistré le plus mauvais résultat électoral de son histoire, il n’en était pas moins resté à la tête du gouvernement. Les élections législatives de 2013 ont toutefois confirmé ce recul et l’ODS ne représente désormais qu’à peine plus de 7% des voix, un score à nouveau atteint lors des élections européennes de l’année suivante.

Parti social-démocrate tchèque (CSSD)

Le Parti social-démocrate tchèque (CSSD) est un parti politique fondé en 1878. Entre 1948 et 1989, il a été fusionné avec le Parti communiste tchécoslovaque, mais a continué à exister comme organisation en exil à Londres. Le CSSD est, comme son nom l’indique, un parti politique social-démocrate. Il est membre, comme la plupart de ses homologues européens, du Parti socialiste européen. Le CSSD est le premier parti politique du pays depuis les élections législatives tchèques de 2010 et est majoritaire au Sénat depuis les élections sénatoriales de la même année. Les sociaux-démocrates tchèques ont dirigé le gouvernement du pays entre 1998 et 2006, puis à nouveau depuis 2013. Lors des élections législatives de 2013, le parti a obtenu son moins bon résultat depuis 1996, mais est quand même arrivé en tête et a pu former le nouveau gouvernement, Bohuslav Sobotka devenant le nouveau Premier ministre. Le CSSD a obtenu de très mauvais résultats lors des élections européennes de 2014: à peine plus de 14% des voix et 4 sièges, contre 22% et 7 sièges en 2009.

TOP 09

Le parti TOP 09 est un parti politique tchèque fondé en 2009 par Miroslav Kalousek, le Ministre tchèque des finances, en scission de l’Union chrétienne et démocrate (KDU) qu’il jugeait trop à gauche. Le parti TOP 09 est un parti conservateur, mais contrairement à l’ODS, il est pro-européen et a adhéré, au début de l’année 2011, au Parti populaire européen. Obtenant près de 17% des voix dès sa première participation à des élections législatives, en 2010, TOP 09 était devenu d’emblée le premier parti politique du pays et a participé de 2010 à 2013 à un gouvernement de coalition avec l’ODS et le parti Affaires publiques. En 2013, il n’a obtenu plus que 12% des voix et est désormais la troisième force politique du pays.

Union démocrate-chrétienne – Parti populaire tchécoslovaque (KDU-CSL)

L’Union démocrate-chrétienne – Parti populaire tchécoslovaque est un parti politique tchèque fondé en 1919. Ce parti suit, comme son nom l’indique, une ligne politique démocrate-chrétienne. Il est membre du Parti populaire européen (PPE), comme TOP09. Après trois années hors du parlement, la KDU-CSL y est à nouveau représentée depuis 2013. Il est alors entré dans la coalition gouvernementale formée par le social-démocrate Bohuslav Sobotka. Le parti a enregistré une légère progression lors des élections européennes de 2014, lui permettant de gagner un siège supplémentaire.

Autres partis politiques tchèques

Affaires publiques (VV)

Affaires publiques (VV) est un parti politique tchèque fondé en 2001. Affaires publiques est un parti politique conservateur, anti-corruption et partisan de la démocratie directe. Ce parti a été actif uniquement au niveau local, dans un arrondissement de Prague, pendant la plus grande partie de son existence. Le parti s’est vraiment fait connaître sur la scène politique nationale en 2009 et a obtenu 10% des voix lors des élections législatives de 2010, entrant directement dans une coalition gouvernementale avec l’ODS et TOP 09. Touché par plusieurs affaires et déchirures internes, Affaires publiques a disparu du parlement lors des élections législatives de 2013.

Bohêmes du Nord

Les Bohêmes du Nord sont un parti politique tchèque fondé en 2008. Il s’agit d’un parti politique centriste, actif dans la région de Ústí nad Labem, où il constitue la troisième force politique, et représenté au Sénat par deux élus.

Mouvement indépendant pour le développement harmonieux des villes et communes (HNHRM)

Le Mouvement indépendant pour le développement harmonieux des villes et communes (HNHRM) est un parti politique tchèque fondé en 1998 lors d’une scission du Parti démocratique civique (ODS). Ce parti politique conservateur est actif uniquement aux niveaux régional et local et y détient nombre de mandats, notamment dans les régions du nord du pays.

Parti des droits civiques (SPO)

Le Parti des droits civiques (SPO) est un parti politique tchèque fondé en octobre 2009 par Milos Zeman, un ancien Premier Ministre social-démocrate du CSSD, et actuel président tchèque. Le SPOZ suit, comme le CSSD, une ligne politique sociale-démocrate. Le Parti des droits civiques est régulièrement soupçonné d’être financé par des entreprises russes, notamment par Lukoil. Détenant déjà une centaine d’élus locaux, le SPOZ a obtenu ses premiers mandats dans des conseils régionaux lors des élections régionales de 2012, mais n’est pas parvenu à entrer au parlement national en 2013.

Parti pirate tchèque

Le Parti pirate tchèque est un parti politique tchèque fondé en juin 2009. Ce parti est similaire aux Partis pirates allemand ou suédois qui ont fait parler d’eux sur la scène politique européenne depuis lors. Le parti a obtenu 0.8% des voix et aucun élu lors de sa première participation à des élections législatives en 2010. En avril 2012, le Parti pirate tchèque a organisé une conférence du Parti pirate international, une organisation qui regroupe une petite trentaine de partis politiques du monde entier. En octobre 2012, le Parti pirate a obtenu un élu lors des élections sénatoriales. Il a obtenu 4.8% des voix lors des élections européennes de 2014, un score remarquable pour un parti pirate, mais qui ne lui a pas suffi pour obtenir un élu.

Parti vert (SZ)

Le Parti vert (SZ) est un parti politique tchèque fondé en 1989. Comme son nom l’indique, le Parti vert est un parti politique écologiste. Il est membre du Parti vert européen. Entré au parlement tchèque lors des élections législatives de 2006, il a immédiatement participé à la coalition gouvernementale qui a dirigé le pays pendant les quatre années qui ont suivi. En 2010, il n’a pas obtenu le quorum et a disparu de la scène politique nationale. Il détient encore plus de 300 mandats locaux et quelques sièges dans les conseils régionaux. En octobre 2012, les Verts ont obtenu leur premier siège au Sénat, suivi d’un second en 2014.

SNK – Démocrates européens (SNK-ED)

Les SNK – Démocrates européens (SNK-ED) sont un parti politique tchèque fondé en 2006 par la fusion de l’Union des indépendants (SNK, conservateur) et des Démocrates européens (ED, parti d’un ancien maire de Prague). Ce petit parti politique suit une ligne politique conservatrice. Il n’est jamais parvenu à entrer à la chambre basse du Parlement tchèque, mais a siégé au Parlement européen, au Sénat et dans les assemblées régionales et communales.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *