Élections communales de 2017 à Graz (Autriche)

Des élections communales ont eu lieu le 5 février 2017 à Graz, la deuxième plus grande ville d’Autriche. Conservateurs, populistes de droite, libéraux et communistes ont progressé aux dépends des Verts et, surtout, des sociaux-démocrates. Ces derniers ne sont plus représentés à l’exécutif de la ville.

Résultats détaillés des élections communales de 2017 à Graz

  • Parti populaire (ÖVP, conservateur), 37.8% des voix (+4.1%), 19 sièges (+2).
  • Parti communiste d’Autriche (KPÖ), 20.3% des voix (+0.5%), 10 sièges (-).
  • Parti de la liberté (FPÖ, droite populiste), 15.9% des voix (+2.1%), 8 sièges (+1).
  • Les Verts, 10.5% des voix (-1.6%), 5 sièges (-1).
  • Parti social-démocrate d’Autriche (SPÖ), 10.1% des voix (-5.3%), 5 sièges (-2).
  • NEOS (libéral), 3.9% des voix (+3.9%), 1 siège (+1).
  • Parti pirate, 1.1% des voix (-1.6%), 0 siège (-1).
  • Alliance pour le futur de l’Autriche (BZÖ, droite populiste), 0.0% des voix (-1.3%), 0 siège (-).

Taux de participation: 57.4% (+1.9%).

Composition de l’exécutif de la ville

La composition de l’exécutif de la ville découle directement des élections du parlement communal: 3 ÖVP (-), 2 KPÖ (+1), 1 FPÖ (-), 1 Verts (-), 0 SPÖ (-1).

Voir aussi

Invalidation de l’élection présidentielle autrichienne

L’élection présidentielle qui a eu lieu les 24 avril et 22 mai 2016 en Autriche a été annulée aujourd’hui par la Cour suprême autrichienne. Cette élection avait été remportée de justesse par Alexander van der Bellen, qui avait obtenu 50.4% des voix contre 49.6% à son adversaire Norbert Hofer. Le Parti de la liberté (FPÖ, droite populiste), auquel appartient ce dernier, a fait recours contre les résultats de l’élection. La Cour suprême lui a donné raison aujourd’hui et le deuxième tour du scrutin sera répété cet automne.

De nombreuses irrégularités, mais pas de fraude

La Cour suprême n’a pas constaté de fraudes ou de manipulations électorales – en clair, les écologistes n’ont pas bourré les urnes – mais de nombreuses irrégularités dans le processus de dépouillement du vote par correspondance. Ainsi, dans quatorze des vingt districts, les enveloppes de vote ont été ouvertes en l’absence des membres des bureaux électoraux. Le droit électoral a ainsi été violé.

La légèreté avec laquelle les opérations de dépouillement ont été effectuées a choqué de nombreux autrichiens, et ce depuis le début des audiences publiques de la Cour suprême consacrées à cette affaire. Le gouvernement autrichien a annoncé aujourd’hui que la formation des membres des bureaux électoraux sera renforcée. Les personnes responsables des irrégularités constatées par la Cour pourront par ailleurs faire l’objet de mesures disciplinaires.

Quand est-ce que la prochaine élection aura lieu?

La date exacte de la future élection présidentielle autrichienne n’est pas encore connue. Selon le quotidien Der Standard, elle devrait se tenir à la fin du mois de septembre ou durant le mois d’octobre.

Qui sera président d’ici là?

Le mandat du président sortant, Heinz Fischer, se termine le 8 juillet. Les trois présidents de la chambre basse autrichienne assureront l’intérim jusqu’à l’élection de cet automne.

Voir aussi

Élection présidentielle de 2016 en Autriche

Les Autrichiens ont été appelés, les 24 avril et 22 mai 2016, à élire leur président pour les six prochaines années. L’écologiste Alexander Van der Bellen a remporté d’extrême justesse le second tour de l’élection contre le candidat de la droite populiste Norbert Hofer. Outre les scores historiquement élevés des candidats écologistes et nationalistes, ces élections ont été marquées par la déroutes subies par les candidats conservateurs et sociaux-démocrates, jadis tout puissants en Autriche et cette fois éliminés dès le premier tour de l’élection.

Le second tour de l’élection présidentielle a été invalidé le 01.07.2016 par la Cour suprême!

Résultats détaillés de l’élection présidentielle autrichienne de 2016

Premier tour

  • Norbert Hofer, Parti de la liberté (FPÖ, droite populiste), 35.1% des voix.
  • Alexander van der Bellen, Les Verts, 21.3% des voix.
  • Irmgard Griss, indépendante, 18.9% des voix.
  • Rudolf Hundstorfer, Parti social-démocrate (SPÖ), 11.3% des voix.
  • Andreas Khol, Parti populaire autrichien (ÖVP, conservateur), 11.2% des voix.
  • Richard Lugner, indépendant, 2.3% des voix.

Taux de participation: 68.5%.

Second tour

  • Alexander van der Bellen, Les Verts, 50.4% des voix, élu.
  • Norbert Hofer, Parti de la liberté (FPÖ, droite populiste), 49.6% des voix.

Taux de participation: 72.8%.

Voir aussi

Elections régionales de 2015 au Burgenland

Des élections régionales ont eu lieu le 31 mai 2015 dans le Burgenland, une région de l’est de l’Autriche. Les sociaux-démocrates du SPÖ sont arrivés sans surprise en tête avec 41.9% des voix, mais n’obtiennent pas moins leur pire résultat depuis 1949. Les conservateurs du Parti populaire (ÖVP) ne sont pas à la fête non plus puisqu’ils réalisent leur pire performance depuis 1945. Les gagnants sont le Parti autrichien de la liberté (FPÖ, droite populiste) et les Verts, qui réalisent tous deux le meilleur résultat de leur histoire, un résultat similaire à celui des élections régionales qui se sont tenues le même jour en Styrie.

Résultats détaillés des élections régionales de 2015 dans le Burgenland

  • Parti social-démocrate d’Autriche (SPÖ, social-démocrate), 41.9% des voix (-6.3%), 15 sièges (-3).
  • Parti populaire d’Autriche (ÖVP, conservateur), 29.1% des voix (-5.5%), 11 sièges (-2).
  • Parti autrichien de la liberté (FPÖ, droite populiste), 15.0% des voix (+6.1%), 6 sièges (+3).
  • Les Verts, 6.4% des voix (+2.3%), 2 sièges (+1).
  • Liste Burgenland (droite populiste), 4.8% des voix (+0.8%), 2 sièges (+1).
  • NEOS (libéral), 2.3% des voix (+2.3%), 0 siège (-).

Taux de participation: 76.0% (-1.3%).

Voir aussi

Elections régionales de 2015 en Styrie

Des élections régionales ont eu lieu le 31 mai 2015 en Styrie, l’un des neuf des Länder d’Autriche. Ces élections constituent un véritable triomphe pour le Parti autrichien de la liberté (FPÖ, droite populiste) qui progresse de seize points par rapport aux élections régionales de 2010. Les Verts progressent eux aussi, mais très légèrement. Ces pertes se répercutent de manière presque égale entre les deux partis au pouvoir en Styrie, le Parti populaire d’Autriche (ÖVP, conservateur) et le Parti social-démocrate d’Autriche (SPÖ, social-démocrate). Le FPÖ et les Verts réalisent ainsi le meilleur résultat de leur Histoire, tandis que le SPÖ et l’ÖVP enregistrent leur moins bon score depuis 1945.

Résultats détaillés des élections régionales de 2015 en Styrie

Le nombre de sièges au parlement régional est passé de 56 à 48. Nous avons renoncé à comparer le nombre de sièges obtenus par rapport à 2010.

  • Parti social-démocrate d’Autriche (SPÖ, social-démocrate), 29.3% des voix (-9.0%), 15 sièges.
  • Parti populaire d’Autriche (ÖVP, conservateur), 28.5% des voix (-8.7%), 14 sièges.
  • Parti autrichien de la liberté (FPÖ, droite populiste), 26.8% des voix (+16.1%), 14 sièges.
  • Les Verts, 6.7% des voix (+1.1%), 3 sièges.
  • Parti communiste d’Autriche (KPÖ), 4.2% des voix (-0.2%), 2 sièges.
  • NEOS (libéral), 2.6% des voix (+2.6%), 0 siège.
  • Team Stronach (TS, conservateur, eurosceptique), 1.7% des voix (+1.7%), 0 siège.
  • Alliance pour l’Avenir de l’Autriche (BZÖ, droite eurosceptique), 0.0% des voix (-3.0%), 0 siège.

Taux de participation: 67.9% (-1.6%).

Voir aussi