Elections communales de 2014 au Bade-Wurtemberg

Des élections communales ont eu lieu le 25 mai au Bade-Wurtemberg, dans le sud-ouest de l’Allemagne. Le Bade-Wurtemberg compte neuf villes de plus de 100’000 habitants, dont Stuttgart et Karlsruhe. Notons que la CDU est à nouveau le premier parti de Stuttgart, après avoir été pendant cinq ans en deuxième position, derrière les Verts. Vous trouverez les résultats détaillés des élections communales dans ces neuf villes ci-dessous.

Fribourg en Brisgau

11 Verts (-1), 9 CDU (-1), 8 SPD (-1), 4 La Gauche (-), 3 FW (-), 2 FDP (-2), 3 Fribourg Lebenswert (+3), 2 Liste culturelle de Fribourg (-), 2 Jeune Fribourg (+1), 1 Alternative verte (-1), 1 Die Partei (+1), 2 divers (+1).

Heidelberg

10 CDU (+1), 10 Verts (+4), 8 SPD (+1), 4 DieHeidelberger (liste locale) (+1), 2 Liste alternative verte (-2), 2 FDP (-2), 2 La Gauche (+2), 2 AfD (+2), 2 Gauche multicolore (-), 2 Génération.HD (gauche), (-), 2 FW (-), 1 Pirate (+1), 1 divers (-).

Heilbronn

12 CDU (-2), 11 SPD (-), 5 Verts (+1), 4 FDP (-1), 3 FW (-), 2 AfD (+2), 1 La Gauche (-), 2 divers (-).

Karlsruhe

 13 CDU (-1), 10 SPD (-), 9 Verts (-1), 3 FDP (-3), 3 AfD (+3), 2 La Gauche (-), 2 Pirates (+2),  2 Liste de Karlsruhe (-1), 2 Ensemble pour Karlsruhe (+1), 1 Le Parti (+1), 1 Citoyens de Karlsruhe (-1).

Mannheim

13 SPD (-3), 12 CDU (-3), 8 Verts (-), 4 Liste de Mannheim (+1), 4 AfD (+4), 3 La Gauche (+1), 2 FDP (-2), 1 NPD (+1), 1 divers (+1).

Pforzheim

12 CDU (-1), 6 SPD (-2), 5 Verts (+1), 4 AfD (+4), 3 FDP (-2), 2 FW (-2), 2 La Gauche (+1), 6 divers (+1).

Reutlingen

11 CDU (-), 8 SPD (-1), 7 Verts (+1), 6 FW (-), 3 FDP (-1), 3 divers (-), 2 La Gauche (+1).

Stuttgart

17 CDU (+2), 14 Verts (-2),  9 SPD (-1), 4 FDP (-3), 4 FW (-2), 3 Stuttgart écologiste social (-), 3 La Gauche (+1), 3 AfD (+3), 1 Pirate (+1), 1 Liste étudiante (+1), 1 divers (+1), 0 REP (-1).

Ulm

9 CDU (-1), 8 SPD (-), 7 Verts (-), 3 FW (-), 2 FDP (-1), 2 La Gauche (+1), 9 divers (+1).

Voir aussi

Election de 2012 du maire de Karlsruhe

Les habitants de Karlsruhe, la deuxième ville du Bade-Wurtemberg, dans le sud-ouest de l’Allemagne, étaient appelés aux urnes aujourd’hui pour l’élection de leur maire. Le social-démocrate Frank Mentrup l’a emporté dès le premier tour, portant un nouveau coup dur à la CDU qui détenait la mairie depuis quarante-deux ans. Il y a à peine plus d’un mois, l’écologiste Fritz Kuhn remportait déjà la mairie de Stuttgart, capitale du Bade-Wurtemberg aux mains des démocrates-chrétiens depuis quarante ans.

Résultats détaillés de l’élection du maire de Karlsruhe:

  • Frank Mentrup, Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD), 55.3% des voix.
  • Ingo Wellenreuther, Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU), 35.4% des voix.
  • Friedemann Kalpbach, Ensemble pour Karlsruhe, 4.5% des voix.
  • Niko Fostiropoulos, La Gauche, 2.4% des voix.
  • Jürgen Wenzel, Électeurs libres, 1.5% des voix.

Taux de participation: 42.2%.

Voir aussi:

Élection de 2012 à la mairie de Stuttgart (2ème tour)

L’écologiste Fritz Kuhn a été élu hier maire de Stuttgart à l’issue du deuxième tour des élections à la mairie de la ville. Fritz Kuhn a remporté 52.9% des voix, contre seulement 45.3% au candidat des partis de centre-droite (CDU, FDP et Electeurs libres), l’indépendant Sebastian Turner. La mairie était aux mains des démocrates-chrétiens de la CDU depuis plus de quarante ans. Stuttgart, qui compte plus de 600’000 habitants et qui est la capitale du Bade-Wurtemberg, devient ainsi la plus grande ville européenne à être dirigée par un maire écologiste.

Ce n’est pas le premier exploit des Verts du Bade-Wurtemberg: ont déjà emporté la mairie de Fribourg-en-Brisgau en 2002, celle de Tübingen en 2007 et, surtout, la présidence du Land en 2011, Winfried Kretschmann étant le premier écologiste à diriger un Land allemand.

Voir aussi:

Élection de 2012 à la mairie de Stuttgart (1er tour)

Le premier tour des élections à la mairie s’est déroulé hier à Stuttgart, la capitale du Bade-Wurtemberg, en Allemagne. Le candidat des Verts, Fritz Kuhn, est arrivé en tête, confirmant l’excellent résultat des Verts dans la région lors des élections régionales de 2011. Il ne devance que de peu le candidat sans parti soutenu par la droite, Sebastian Turner, mais devrait pouvoir bénéficier d’un bon report des voix obtenues par la candidate social-démocrate Bettina Wilhelm et le candidat écologiste (autre parti que les Verts) Hannes Rockenbauch. Le second tour aura lieu le 21 octobre.

Résultats détaillés de l’élection à la mairie de Stuttgart:

  • Fritz Kuhn (Les Verts), 36.5% des voix.
  • Sebastian Turner (indépendant, soutenu par la CDU, le FDP et les FW), 34.5% des voix.
  • Bettina Wilhelm (SPD), 15.1% des voix.
  • Hannes Rockenbauch (SÖS, écologiste), 10.4% des voix.
  • Jens Loewe (indépendant), 1.1% des voix.

Voir aussi:

Élections régionales de 2011 au Bade-Wurtemberg

Double tremblement de terre au Bade-Wurtemberg: non seulement la droite y perd la majorité qu’elle détenait sans interruption depuis la deuxième guerre mondiale, mais en plus les Verts, qui sont arrivés devant les socialistes, devraient bientôt être à la tête d’un Land allemand pour la première fois de leur histoire.

Le Land de Bade-Wurtemberg est, avec plus de 10 millions d’habitants, le troisième plus grand d’Allemagne, et l’un des plus riches. Ces élections constituent un formidable désaveu pour les démocrates-chrétiens de la CDU et les libéraux du FDP, au pouvoir à Berlin. Winfried Kretschmann, le président des Verts du Bade-Wurtemberg, devrait donc devenir le prochain Ministre-Président, dans une coalition avec les socialistes.

Les résultats des élections dans le Bade-Wurtemberg:
  • Union chrétienne-démocrate (CDU), 39.0% des voix (-5.2%), 60 sièges (-9).
  • Les Verts, 24.2% des voix (+12.5%), 36 sièges (+19).
  • Parti social-démocrate (SPD), 23.1% des voix (-2.1%), 35 sièges (-3).
  • Parti libéral-démocrate (FDP), 5.3% des voix (-5.4%), 7 sièges (-8).
  • La Gauche (Die Linke), 2.8% des voix (-0.3%), 0 siège (-).
  • Parti Pirate, 2.1% des voix (+2.1%), 0 siège (-).
  • Républicains (REP, extrême-droite), 1.1% des voix (-1.4%), 0 sièges (-).
  • Parti national démocratique (NPD, néo-nazis), 1.0% des voix (+0.3%), 0 siège (-).
Voir aussi: