Elections européennes de 2013 en Croatie

Des élections européennes ont eu lieu dimanche en Croatie pour élire les douze députés qui siègeront au Parlement européen dès le mois de juillet, date de l’adhésion du pays à l’Union européenne. Ces députés n’ont été élus que pour une année puisque les élections européennes auront lieu dans l’ensemble de l’UE en 2014. Les partis de l’opposition, regroupés autour de l’Union démocrate croate (HDZ, conservateur) ont remporté ces élections, devançant de deux points la coalition du Parti social-démocrate au pouvoir.

Résultats détaillés des élections européennes de 2013 en Croatie:

  • Union démocrate croate (HDZ, conservatrice), Parti croate du droit Ante Starcevic (HSP-AS, nationaliste), Bloc des retraités (BUZ), 33.3% des voix, 6 sièges.
  • Parti social-démocrate de Croatie, Parti populaire croate (HNS, social-libéral), Parti croate des retraités (HSU), 32.1% des voix, 5 sièges.
  • Parti travailliste (HL, gauche), 5.8% des voix, 1 siège.
  • Parti paysan croate (HSS, agrarien) et Parti social-libéral croate (HSLS, libéral), 3.9% des voix, 0 siège.
  • Groupe d’électeurs – Ivan Jankovic (régionalistes d’Istrie), 3.8% des voix, 0 siège.
  • Alliance démocratique croate de Slavonie et Baranya (conservateur, régionaliste), 3.0% des voix, 0 siège.
  • Le chêne – Mouvement pour une Croatie qui a du succès, 2.6% des voix, 0 siège.
  • Action de la jeunesse, 1.5% des voix, 0 siège.
  • Parti des retraités, 1.5% des voix, 0 siège.
  • Parti croate du droit (HSP, nationaliste), 1.4% des voix, 0 siège.
  • Les Verts ensemble, 1.2% des voix, 0 siège.
  • Parti pirate de Croatie, 1.1% des voix, 0 siège.

Source: Commission électorale croate.

Taux de participation: 20.8%.

Voir aussi:

Élections législatives de 2011 en Croatie

Les citoyens de la Croatie étaient appelés aux urnes hier pour renouveler leur parlement national. Les électeurs ont plébiscité l’opposition de centre-gauche, au détriment de la coalition conservatrice au pouvoir. Zoran Milanovic, le président du parti social-démocrate, devrait devenir le prochain Premier ministre du pays. Ce ne serait que le deuxième premier ministre de gauche du pays depuis l’indépendance du pays en 1991. Sauf crise politique, Zoran Milanovic devrait être à la tête du pays lors de l’entrée de la Croatie dans l’Union européenne, en janvier 2013.

La coalition gouvernementale de Zoran Milanovic devrait comprendre, outre son Parti social-démocrate, les libéraux du Parti populaire croate, le Parti croate des retraités et les régionalistes de l’Assemblée démocrate istrienne. Ces quatre partis disposent ensemble d’une majorité confortable au parlement.

Résultats détaillés des élections législatives en Croatie:

  • Parti social-démocrate de Croatie (SDP, social-démocrate), 62 sièges (+6).
  • Union démocrate croate (HDZ, conservateur), 44 sièges (-20).
  • Parti populaire croate (HNS, libéral), 13 sièges (+6).
  • Parti travailliste (HL, socialiste), 6 sièges (+6).
  • Alliance démocratique croate de Slavonie (HDSSB, régionalistes de droite), 6 sièges (+3).
  • Parti croate des retraités (HSU), 3 sièges (+2).
  • Assemblée démocrate istrienne (IDS, régionalistes centristes), 3 sièges (-).
  • Parti démocratique indépendant serbe (SDSS, social-démocrate, minorité serbe), 3 sièges (-).
  • Liste indépendante d’Ivan Grubisic, 2 sièges (+2).
  • Parti paysan croate (HSS, agrarien), 1 siège (-5).
  • Parti croate de droite (HSP-AS, nationaliste), 1 siège (-).
  • Centre démocratique (DC, conservateur), 1 siège (+1).
  • Parti social-libéral croate (HSLS, libéral), 0 siège (-2).
  • Représentants des minorités, 4 sièges (-).
Voir aussi:

Election présidentielle de 2009-2010 en Croatie – Second tour

Le deuxième tour des élections présidentielles croates a eu lieu aujourd’hui. Le social-démocrate Ivo Josipovic l’a emporté face au candidat indépendant Milan Bandic, un indépendant, maire de Zagreb, la capitale du pays, et ancien membre du Parti social-démocrate de Josipovic. Le premier tour a eu lieu le 27 décembre 2009.

Ivo Josipovic a remporté 60.3% des suffrages et est arrivé en tête dans l’ensemble des comtés, à l’exception de celui de Lika-Senj, le moins peuplé du pays. Il succède ainsi au libéral Stjepan Mesic, membre du Parti populaire croate (HNS), le troisième parti du pays.

Il s’agit de la première élection d’un social-démocrate à la tête du pays. Josipovic était soutenu non seulement par les sociaux-démocrates, mais également par le parti du président sortant et par le Parti croate des retraités (HSU) et par une formation régionaliste active en Istrie. Milan Bandic n’était lui guère soutenu que par le Parti paysan croate (HSS).

Voir aussi:

Élection présidentielle de 2009-2010 en Croatie – Premier tour

Le premier tour de l’élection présidentielle a eu lieu hier en Croatie. Le social-démocrate Ivo Josipovic est arrivé en tête du premier tour. Il affrontera au second tour, le 11 janvier prochain, le candidat indépendant Milan Bandic. Stjepan Mesic, le président libéral sortant, ne se représentait pas. Le taux de participation a atteint 43.96%.

Résultats détaillés du premier tour de l’élection présidentielle:

  • Ivo Josipovic, Parti social-démocrate de Croatie (SDP), 32.4% des voix.
  • Milan Bandic, indépendant, 14.8% des voix.
  • Andrija Hebrang, Union démocrate croate (HDZ, conservateur), 12.0% des voix.
  • Nadan Vidosevic, indépendant, 11.3% des voix.
  • Vesna Pusic, Parti populaire croate (HNS, libéral), 7.3% des voix.
  • Dragan Primorac, indépendant, 5.9% des voix.
  • Miroslav Tudjman, indépendant, 4.1% des voix.
  • Damir Kajin, Assemblée démocrate istrienne (IDS, régionaliste), 3.9% des voix.
  • Josip Jurcevic, indépendant, 2.7% des voix.
  • Boris Miksic, indépendant, 2.1% des voix.
  • Vesna Skare-Ozbolt, indépendant, 1.9% des voix.
  • Slavko Vuksic, Parti démocrate de Salvonie, 0.4% des voix.

Voir aussi:

Élections communales de 2009 en Croatie

Des élections communales se sont tenues hier en Croatie, le même jour que des élections régionales. Cet article présente les résultats des élections dans les quatre villes croates de plus de 100’000 habitants. Dans deux d’entre elles, Zagreb et Rijeka, la gauche l’a emporté, tandis que la droite domine à Osijek et à Split.

Osijek

Osijek est, avec ses 115’000 habitants, la quatrième ville de Croatie. Située dans l’est du pays, elle a élu Kresimir Bubalo à la mairie, un membre de l’Alliance démocratique croate de Slavonie et de Baranya (HDSSB, régionaliste, populiste de droite).

Conseil de ville:

  • 9 Alliance démocratique croate de Slavonie et de Baranya (HDSSB, régionaliste, populiste de droite).
  • 3 Liste indépendant de Gordan Matkovic.
  • 3 Parti croate des Droits (HSP, nationaliste).
  • 3 Parti social-démocrate (SDP).
  • 3 Union démocrate croate (HDZ, conservateur).
  • 2 Parti populaire croate (HNS, libéral).
  • 1 Parti social-libéral croate (HSLS, libéral).
  • 1 Parti croate des retraités (HSU)

Rijeka (Fiume)

Rijeka, la troisième plus grande ville de Croatie, est située au nord-ouest du pays, sur les côtes de l’Adriatique. Le social-démocrate Vojkom Obersnelom a été élu maire de la ville.

Conseil de ville:

  • 11 Parti social-démocrate (SDP).
  • 8 Union démocrate croate (HDZ, conservateur).
  • 4 Alliance de Primorje-Gorski (PGS, régionaliste).
  • 3 Assemblée démocrate istrienne (IDS, régionaliste).
  • 2 Parti populaire croate (HNS, libéral).
  • 2 Parti croate des retraités (HSU).
  • 2 Lista per Fiume (LISTA-RI, régionaliste).
  • 1 Parti social-libéral croate (HSLS, libéral).
  • 1 Parti paysan croate (HSS, agrarien).
  • 1 Parti régional autonomiste de la côte croate (ARS, régionaliste).

Split

Split, située sur la côte de la mer Adriatique, est la deuxième plus grande ville de Croatie. Le maire conservateur sortant, Ivan Kuret, a été défait par l’entrepreneur Željko Kerum, lui aussi plutôt conservateur.

Conseil de ville:

  • 9 Liste indépendante de Željko Kerum.
  • 8 Parti social-démocrate (SDP) – Parti populaire croate (HNS, libéral), Parti croate des retraités (HSU) et Centre démocratique (DC, conservateur).
  • 4 Union démocrate croate (HDZ, conservateur), Parti paysan croate (HSS, agrarien) et Parti social-libéral croate (HSLS, libéral).
  • 2 Pur parti croate du droite (HCSP, ultranationaliste), Parti croate des droits (HSP, nationaliste) et Union démocrate-chrétienne croate (HKDU).
  • 1 Liste indépendante de Nikola Grabic.
  • 1 Liste indépendante de Ljubica Vrdoljak.

Zagreb

Voir les résultats détaillés des élections communales à Zagreb, la capitale et plus grande ville de la Croatie.

Voir aussi: