Chef de gouvernement

Définition de chef de gouvernement

Le chef de gouvernement est, comme son nom l’indique, la personne placée à la tête du gouvernement d’un État. La fonction de chef de gouvernement porte des noms différents selon les pays: Premier ministre, chancelier, ministre-président, ministre d’Etat, président du Conseil des ministres, président du gouvernement, etc. Dans un régime parlementaire – c’est-à-dire dans la quasi-totalité des États européens – le chef du gouvernement est responsable devant le parlement, qui peut le renverser.

Dans les pays dotés d’un régime présidentiel, comme les États-Unis, le chef de l’État est également chef du gouvernement. Chypre est le seul État européen démocratique à être organisé sur ce modèle.

Retour au lexique politique et électoral.

Ministre

Définition de ministre

Un ou une ministre est une personnalité politique qui occupe une position importante au sein d’un gouvernement national ou régional et qui prend, en collaboration avec d’autres ministres, des décisions sur l’élaboration ou la mise en œuvre de politique. Les ministres forment un gouvernement, dirigé par un chef de gouvernement souvent nommé Premier ministre.

Retour au lexique politique et électoral.

Troisième voie (politique)

Définition de la Troisième voie

L’expression Troisième voie désigne un courant politique se situant entre le socialisme et le capitalisme. Si le terme est ancien – il a été utilisé dès la fin du dix-neuvième siècle – il a connu une certaine popularité dans les années 1990 et 2000 avec l’arrivée au pouvoir de Bill Clinton aux États-Unis, puis de Tony Blair au Royaume-Uni et de Gerhard Schröder en Allemagne. Le sociologue britannique Anthony Giddens est l’un des principaux théoriciens de la Troisième Voie à la fin du vingtième siècle.

Retour au lexique politique et électoral.

Droite (politique)

Définition de droite en politique

La droite, en politique, désigne les partis politiques souvent qualifiés de conservateurs, qu’ils soient économiquement libéraux ou non. Cette appellation remonte à la Révolution française lorsque les opposants au veto royal se placèrent à la gauche de l’assemblée, tandis que les partisans du veto royal se placèrent à la droite de l’assemblée. Depuis lors, les partis politiques dits de droite sont le plus souvent situés à droite de l’hémicycle, selon le point de vue du président. Afin de situer plus précisément un parti politique, on parle parfois de centre droit, d’extrême-droite ou de droite dure.

Retour au lexique politique et électoral.