Élections législatives de 2016 en Espagne

Des élections législatives anticipées ont eu lieu le 26 juin 2016 en Espagne. Elles surviennent six mois après les dernières élections après qu’aucun parti politique n’a été en mesure de former une coalition électorale. Le Parti populaire (PP, conservateur) de Mariano Rajoy a à nouveau remporté les élections, progressant même légèrement, mais ne dispose toujours pas d’une majorité au parlement. Une coalition du Parti populaire avec les Citoyens (libéral) n’aurait pas de majorité non plus, pas plus qu’une coalition entre le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, social-démocrate) et PODEMOS (gauche de la gauche). Les socialistes ont par ailleurs d’ores et déjà refusé de former une « grande coalition » avec les conservateurs, seule coalition à deux qui dispose d’une majorité au parlement. La formation d’un gouvernement conservateur minoritaire toléré au parlement semble être l’issue la plus probable.

Résultats détaillés des élections législatives espagnoles de 2016

  • Parti populaire (PP, conservateur), 33.0% des voix (+4.3%), 137 sièges (+14).
    • Parti populaire (PP, conservateur), 134 sièges (+14).
    • Union du peuple navarrais (UPN, conservateur), 2 sièges (-).
    • Forum des Asturies (FAC, conservateur), 1 siège (-).
  • Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, social-démocrate), 22.7% des voix (+0.7%), 85 sièges (-5).
    • Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, social-démocrate), 84 sièges.
    • Nouvelles Canaries (NC, régionaliste, social-démocrate), 1 siège.
  • Unidos Podemos (gauche de la gauche), 21.1% des voix (-3.4%), 71 sièges (-).
    • Podemos (gauche de la gauche), 51 sièges.
    • Gauche unie (IU, gauche de la gauche), 8 sièges
      • Parti communiste d’Espagne (PCE, communiste), 2 sièges.
      • Gauche ouverte (IZAB), 1 siège.
      • Membres de Gauche unie, 5 sièges.
    • Initiative pour la Catalogne – Les Verts (écologiste), 3 sièges.
    • Communistes de Catalogne (communiste), 2 sièges.
    • Equoi (écologiste), 3 sièges.
    • Barcelone en commun (gauche de la gauche), 2 sièges.
    • Anova-Fraternité nationaliste (régionalistes de gauche, Galice), 2 sièges.
    • Coalition compromis (régionalistes de gauche, Valence), 4 sièges.
      • Bloc nationaliste valencien, 2 sièges.
      • Initiative du Peuple Valencien, 2 sièges.
  • Citoyens (C’s, libéral), 13.1% des voix (-0.9%), 32 sièges (-8).
  • Gauche républicaine de Catalogne (ERC, indépendantistes de gauche), 2.6% des voix (+0.2%), 9 sièges (-).
  • Convergence démocratique de Catalogne (CDC, régionaliste, libéral), 2.0% des voix (-0.2%), 8 sièges (-).
  • Parti nationaliste basque (PNV, régionaliste, centriste), 1.2% des voix (-), 5 sièges (-1).
  • Parti animaliste contre la maltraitance des animaux (PACMA), 1.2% des voix (+0.3%), 0 siège (-).
  • EH Bildu (indépendantistes basques, gauche), 0.8% des voix (-0.1%), 2 sièges (-).
    • EH Bildu, 1 siège (-).
    • Alternative, 1 siège (-).
  • Coalition canarienne – Parti nationaliste canarien (régionaliste), 0.3% des voix (-), 1 siège (-).
  • Aucune coupe – Groupe vert (écologiste), 0.2% des voix (-), 0 siège (-).
  • Union, Progrès et Démocratie (UPyD, social-libéral), 0.2% des voix (-0.4%), 0 siège (-).
  • VOX (nationaliste), 0.2% des voix (-), 0 siège (-).
  • Bloc nationaliste galicien (régionaliste de gauche), 0.2% des voix (-0.1%), 0 siège (-).
  • Parti communiste des peuples d’Espagne, 0.1% des voix (-), 0 siège (-).

Taux de participation: 69.8% (-3.2%).

NB: Podemos formait cette année une coalition avec la Gauche Unie (IU, gauche de la gauche) et Equo (écologiste). Les comparaisons se font par rapport aux résultats cumulés de ces trois formations.

Voir aussi

Élections régionales de 2015 en Espagne

Des élections régionales ont eu lieu le 24 mai 2015 dans douze des dix-sept communautés autonomes espagnoles. Le Parti populaire (PP, conservateur) et le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, social-démocrates), les deux grands partis politiques traditionnelles espagnols, ont subi de lourdes pertes au profit de Podemos (gauche de la gauche) et des Citoyens (C’s, social-libéral). Le Parti populaire, qui détenait toutes les régions en jeu sauf les Asturies et la Navarre, en a perdu cinq au profit des sociaux-démocrates (Aragon, Baléares, Castille-La Manche, Estrémadure et Valence) et une au profit d’une formation régionaliste (Cantabrie), ne conservant au final que la Castille-et-León, La Rioja, Madrid et la Murcie. Vous trouverez les résultats détaillés de ces élections dans une série d’articles spécifiques:

Voir aussi

Élections régionales de 2015 à Valence

Des élections régionales ont eu lieu à Valence, une région de l’est de l’Espagne, le 24 mai 2015. Le Parti populaire (PP, conservateur) a subi une cuisante défaite, perdant la majorité absolue détenue sans interruption de 1999 et devant laisser la présidence de la région à la gauche. Le social-démocrate Ximo Puig a en effet été élu président de la région par le parlement grâce à l’appui de la Coalition Compromis et de Podemos.

Résultats détaillés des élections régionales de 2015 à Valence

  • Parti populaire (PP, conservateur), 26.3% des voix (-22.2%), 31 sièges (-24).
  • Parti socialiste ouvrier populaire (PSOE, social-démocrate), 20.3% des voix (-7.2%), 23 sièges (-10).
  • Coalition Compromis (régionalistes de gauche), 18.2% des voix (+11.2%), 19 sièges (+13).
    • Bloc nationaliste valencien (régionaliste de gauche), 9 sièges.
    • Initiative du peuple valencien (IdPV, régionaliste de gauche), 5 sièges.
    • Gens de Compromis (GdC, régionaliste de gauche), 3 sièges.
    • Equo (écologiste), 2 sièges.
  • Citoyens (C’s, social-libéral), 12.3% des voix, (+12.3%), 13 sièges (+13).
  • Podemos (gauche de la gauche), 11.2% des voix (+11.2%), 13 sièges (+13).
  • Gauche unie (IU, communiste), 4.3% des voix (-1.5%), 0 siège (-5).
  • Union, progrès et démocratie (UPyD, social-libéral), 1.1% des voix (-1.3%), 0 siège (-).

Taux de participation: 71.1%.

Source: El Pais.

Voir aussi

Elections régionales de 2015 en Navarre

Des élections régionales ont eu lieu le 24 mai 2015 en Navarre, une région du nord-est de l’Espagne. L’Union du peuple navarrais (UPN, régionaliste, conservateur), qui avait perdu la majorité absolue lors des élections régionales de 2011, a encore perdu du terrain. Le leader de Geroa Bai (nationalistes basques de gauche et du centre), Uxue Barkos, a été élu président de la région par le parlement avec le soutien de Bildu, de Podemos et de La Gauche. Alors que l’UPN a toujours défendu une identité navarraise clairement distincte du Pays basque, Geroa Bai défend l’idée que la Navarre est l’une des sept provinces basques traditionnelles.

Résultats détaillés des élections régionales de 2015 en Navarre

  • Union du peuple navarrais (UPN, régionaliste de droite), 27.3% (-7.2%) des voix, 15 sièges (-4).
  • Geroa Bai (nationalistes basques de gauche et du centre), 15.9% des voix (+0.5%), 9 sièges (+1).
  • Bildu (nationalistes basques de gauche), 14.3% des voix (+1.0%), 8 sièges (+1).
    • Sortu (gauche de la gauche, indépendantiste), 4 sièges.
    • Solidarité basque (EA, social-démocrate, indépendantiste), 3 sièges.
    • Aralar, 1 siège.
  • Podemos (gauche de la gauche), 13.7% des voix (+13.7%), 7 sièges (+7).
  • Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, social-démocrate), 13.4% des voix (-2.4%), 7 sièges (-2).
  • Parti populaire (PP, conservateur), 3.9% des voix (-4.4%), 2 sièges (-2).
  • La Gauche (régionalistes de gauche), 3.7% des voix (-2.0%), 2 sièges (-1).
  • Citoyens (C’s, social-libéral), 2.9% des voix (+2.9%), 0 siège (-).

Taux de participation: 71.4%.

Source: El Pais.

Voir aussi

Elections régionales de 2015 en Murcie

Le Parti populaire (PP, conservateur) a perdu, de peu, la majorité absolue qu’il détenait depuis 1995 en Murcie. La Murcie est une région située sur la côte méditerranéenne de l’Espagne, entre l’Andalousie et la communauté autonome de Valence. Elle reste l’une des régions espagnoles les plus favorables au Parti populaire. Une coalition devra être formée, peut-être entre le Parti populaire et Citoyens.

Résultats détaillés des élections régionales en Murcie:

  • Parti populaire (PP, conservateur), 37.4% des voix (-21.4%), 22 sièges (-11).
  • Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, social-démocrate), 24.0% des voix (+0.1%), 13 sièges (+2).
  • Podemos (gauche de la gauche), 13.2% des voix (+13.2%), 6 sièges (+6).
  • Citoyens (C’s, social-libéral), 12.5% des voix (+12.5%), 4 sièges (+4).
  • Gauche unie (IU, communiste), 4.8% des voix (-3.0%), 0 siège (-1).
  • Union, progrès et démocratie (UPyD, social-libéral), 1.6% des voix (-2.9%), 0 siège (-).
  • Mouvement communiste de Carthagène, 1.4% des voix (+1.4%), 0 siège (-).
  • Citoyens du Centre démocratique (CCD), 1.1% des voix (+1.1%), 0 siège (-).

Taux de participation: 65.2%.

Source: El Pais.

Voir aussi