Elections régionales de 2013 au Groenland

Des élections régionales ont eu lieu hier au Groenland. Communauté Inuit, le parti socialiste et indépendantiste au pouvoir depuis 2009, a été battu par Simuit, un parti indépendantiste social-démocrate qui était au pouvoir avant 2009. La campagne électorale n’a pas tant été dominée par la question de l’indépendance que par celle du développement des mines. Communauté Inuit a fortement développé l’exploitation minière des importantes ressources naturelles de l’île depuis 2009, en attirant notamment d’importants capitaux étrangers. Simuit est, au contraire, très critique vis-à-vis de la politique menée depuis quatre ans par Communauté Inuit. Aleqa Hammond, la présidente de Simuit, devrait être la prochaine cheffe du gouvernement groenlandais et sera ainsi la première femme à occuper ce poste.

Résultats détaillés des élections régionales groenlandaises de 2013:

  • En avant (Siumut, social-démocrate, indépendantiste), 42.8% des voix (+16.3%), 14 sièges (+5).
  • Communauté Inuit (socialiste, indépendantiste), 34.4% des voix (-9.3%), 11 sièges (-3).
  • Solidarité (conservateur, unioniste), 8.1% des voix (-2.8%), 2 sièges (-1).
  • Parti Inuit (gauche de la gauche, écologiste, séparatiste), 6.4% des voix (+6.4%), 2 sièges (+2).
  • Démocrates (libéral, unioniste), 6.2% des voix (-6.5%), 2 sièges (-2).
  • Association des candidats (conservateur), 1.1% des voix (-2.7%), 0 siège (-1).

Voir aussi:

Elections de mars 2013 en Europe

Contrairement au mois de février, qui a été marqué par les élections législatives italiennes, aucune élection ne devrait retenir l’attention de l’Europe entière en mars 2013. Malte devrait être le seul État où des élections législatives seront organisées. Selon les sondages, le Parti travailliste (social-démocrate) pourrait détrôner les conservateurs du Parti nationaliste au pouvoir depuis 1998. Des élections locales auront lieu parallèlement à ces élections législatives qui se tiendront le 9 mars prochain.

En Autriche, les premières élections d’une année 2013 qui en comptera beaucoup – les Autrichiens parlent de Superwahljahr (super année électorale) – auront lieu le 3 mars. Ce jour-là, des élections régionales auront lieu en Carinthie et en Basse-Autriche. La Carinthie – Kärnten en allemand – a souvent fait parler d’elle puisqu’elle a été gouvernée à deux reprises par le défunt tribun nationaliste Jorg Haider. Les camarades de parti de Jorg Haider sont toujours au pouvoir en Carinthie. Y resteront-ils cinq ans de plus? Le scrutin en Basse-Autriche retiendra probablement moins l’attention, à moins que le Parti populaire (ÖVP, conservateur) ne perde la présidence de la région qu’il détient sans interruption depuis… 1945!

En Suisse, des élections cantonales auront lieu, le 3 mars également, en Valais et à Soleure. Les élections cantonales valaisannes recevront une certaine attention médiatique, et ce pour deux raisons: le Parti démocrate-chrétien (PDC) pourrait perdre la majorité absolue qu’il détient au parlement cantonal depuis plus d’un siècle et le combat pour le cinquième siège au gouvernement entre le conseiller national nationaliste Oskar Freysinger (UDC) et l’ancien chef de la police Christian Varonne (Parti libéral-radical, PLR, libéral) s’annonce serré. De nombreux référendums seront par ailleurs organisés au niveau national et dans de nombreux cantons le 3 mars. Au niveau national, la Suisses décideront s’ils acceptent la nouvelle Loi sur l’aménagement du territoire (LAT) et s’ils souhaitent accroître les droits des actionnaires (Initiative Minder)…

Des élections régionales auront également lieu au Groenland. Les élections régionales de 2009 avaient été remportées pour la première fois par les socialistes indépendantistes de la Communauté Inuit alors que le Groenland avait jusque-là toujours été gouverné par les sociaux-démocrates du parti Progrès. Les élections du 12 mars nous diront si Communauté Inuit parvient à rester au pouvoir quatre ans de plus!

Enfin, des élections locales auront lieu en Macédoine le 24 mars. Après avoir menacé de boycotter ces élections, l’opposition sociale-démocrate a finalement décidé d’y participer également. Elle avait menacé de les boycotter après les évènements intervenus le 24 décembre dernier au parlement macédonien au cours desquels 17 personnes avaient été blessées.

Comme vous le voyez, le mois de mars n’est presque qu’un demi-mois électoral, les semaines situées juste avant et juste après Pâques ne se prêtant guère à des élections en Europe, du moins dans l’Europe catholique et protestante.

Les résultats des élections du mois de mars seront évidemment présentés ici même au fur et à mesure de leur déroulement!

Nous avons oublié un scrutin? Laissez un commentaire!