Élections communales de 2014 à Amsterdam

Les élections communales qui ont eu lieu mercredi aux Pays-Bas ont provoqué un véritable tremblement de terre à Amsterdam puisque le Parti travailliste y perd le statut de premier parti de la ville qu’il détenait depuis 65 ans. Le Parti populaire libéral et démocrate (VVD, libéral), partenaire de coalition des travaillistes au niveau national, ressort lui aussi affaibli de ces élections. Ce sont les Démocrates 66, un parti politique social-libéral, qui arrivent en tête. Le taux de participation a été de 50.3%.

Résultats détaillés des élections communales de 2014 à Amsterdam:

  • Démocrates 66 (D66, social-libéral), 26.4% des voix (+11.7%), 14 sièges (+7).
  • Parti travailliste (PvdA, social-démocrate), 18.1% des voix (-10.9%), 10 sièges (-5).
  • Parti populaire libéral et démocrate (VVD, libéral), 11.0% des voix (-5.8%), 6 sièges (-2).
  • Parti socialiste (SP, communiste), 11.0% des voix (+3.8%), 6 sièges (+3).
  • Gauche verte (GL, écologiste), 10.6% des voix (-4.3%), 6 sièges (-1).
  • Parti des animaux (PvdD, droit des animaux) , 2.8% des voix (+0.5%), 1 siège (-).
  • Appel démocrate-chrétien (CDA, démocrate-chrétien), 2.7% des voix (-0.6%), 1 siège (-1).
  • Parti des aînés, 2.1% des voix (+2.1%), 1 siège (+1).
  • Union chrétienne (CU, démocratie-chrétienne), 1.7% des voix (+0.4%), 0 siège (-).
  • Parti pirate, 1.7% des voix (+1.7%), 0 siège (-).
  • RED Amsterdam, 1.6% des voix (-2.1%), 0 siège (-1).
  • Parti multiculturel plus (M+), 1.3% des voix (+1.3%), 0 siège (-).
  • Parti de l’unité, 1.3% des voix (+1.3%), 0 siège (-).
  • Parti des aînés d’Amsterdam (OPA), 1.2% des voix (+1.2%), 0 siège (-).
  • Parti pour Amsterdam libre, 1.2% des voix (+1.2%), 0 siège (-).
  • Fierté des Pays-Bas (droite populiste), 0.4% des voix (-1.9%), 0 siège (-1).

Source: De Telegraaf.

Voir aussi:

Elections provinciales de 2011 aux Pays-Bas

Les élections provinciales se sont tenues hier aux Pays-Bas. Comme lors des élections législatives néerlandaises du mois de juin 2010, l’extrême-droite du Parti de la liberté (PVV)  de Geert Wilders a fortement progressé. Il s’agissait de la première participation de ce parti à des élections provinciales. Les autres vainqueurs de ce scrutin sont les libéraux du Parti populaire libéral et démocrate du premier ministre Mark Rutte (VVD), les sociaux-libéraux du parti « Démocratie 66 » (D66) et, plus modestement, du parti 50Plus, représentant les intérêts des aînés. 

Les Verts (GL) sont restés relativement stables. Les sociaux-démocrate du Parti travailliste (PvdA), les défenseurs des animaux (PvdD) et les protestants orthodoxes du SGP sont en léger déclin, tandis que trois partis connaissent une défaite cuisante: l’Appel Démocrate-Chrétien (CDA), tout d’abord, qui enregistre une perte de près de 50% en moyenne; le Parti socialiste, situé à la gauche des travaillistes, perd environ un tiers de ses voix; les protestants eurosceptiques de ChristenUnie (CU), enfin, perdent environ 40% de leur électorat.

Score des partis politique des Pays-Bas en moyenne nationale:

  • VVD: 19.6% (+1.5%).
  • PvdA: 17.3% (-0.6%).
  • CDA: 14.2% (-10.8%).
  • PVV: 12.4% (+12.4%).
  • SP: 10.2% (-4.6%).
  • D66: 8.3% (+5.7%).
  • GL: 6.3% (+0.2%).
  • CU: 3.3% (-2.2%).
  • 50Plus: 2.4% (+2.4%).
  • SGP: 2.2% (-0.2%).
  • PvdD: 1.9% (-0.5%).

Tableau détaillé de la répartition des sièges dans les provinces néerlandaises:

VVD PvdA CDA PVV SP D66 GL CU SGP PvdD 50+ DIV
Brabant-
Septentrional
12 (+1) 7 (-1) 10 (-8) 8 (+8) 8 (-4) 5 (+4) 3 (+1) 0 (-1) 0 ( – ) 1 ( – ) 1 (+1) 0 ( – )
Drenthe 9 (+1) 12 (-1) 6 (-4) 4 (+4) 4 (-1) 2 (+2) 2 ( – ) 2 (-1) 0 ( – ) 0 ( – ) 0 ( – ) 0 ( – )
Flevoland 10 (+1) 6 (-1) 4 (-4) 6 (+6) 3 (-3) 3 (+3) 2 ( – ) 3 (-2) 1 ( – ) 0 (-1) 1 (+1) 0 ( – )
Frise 6 (+1) 11 (-1) 8 (-4) 4 (+4) 3 (-1) 2 (+2) 2 ( – ) 3 ( – ) 0 ( – ) 0 ( – ) 0 ( – ) 4 (-1)
Groningue 6 (+1) 12 ( – ) 5 (-4) 3 (+3) 6 (-1) 3 (+2) 3 ( – ) 3 (-1) 0 ( – ) 1 ( – ) 0 ( – ) 1 ( – )
Gueldre 11 (+2) 10 ( – ) 9 (-6) 6 (+6) 6 (-1) 4 (+3) 3 ( – ) 2 (-2) 2 (-1) 1 ( – ) 1 (+1) 0 ( – )
Hollande-
Méridionale
12 ( – ) 10 ( – ) 6 (-7) 8 (+8) 5 (-3) 5 (+4) 3 ( – ) 2 (-2) 2 ( – ) 1 ( – ) 1 (+1) 0 ( – )
Hollande-
Septentrionale
13 ( – ) 11 ( – ) 5 (-5) 6 (+6) 5 (-4) 6 (+4) 5 ( – ) 1 (-1) 0 ( – ) 1 (-1) 1 (+1) 1 ( – )
Limbourg 8 (+1) 6 (-2) 10 (-8) 10 (+10) 6 (-3) 2 (+1) 3 (+1) 0 ( – ) 0 ( – ) 0 (-1) 2 (+2) 0 (-1)
Overijssel 8 (+2) 9 ( – ) 11 (-6) 4 (+4) 4 (-2) 3 (+3) 2 ( – ) 3 (-2) 2 ( – ) 0 ( – ) 1 (+1) 0 ( – )
Utrecht 11 (+1) 7 (-1) 6 (-5) 5 (+5) 4 (-1) 5 (+3) 4 ( – ) 2 (-2) 1 ( – ) 1 ( – ) 1 (+1) 0 (-1)
Zélande 7 (+1) 7 (+1) 6 (-4) 5 (+5) 3 (-2) 2 (+2) 1 (-1) 2 (-1) 4 (-1) 0 ( – ) 0 ( – ) 2 ( – )

Divers

Frise: Parti national frison (régionalistes); Groningue: Parti du Nord (régionalistes); Hollande-Septentrionale: divers; Limbourg: Parti du nouveau Limbourg (parti local);  Utrecht: Bel Utrecht (parti local); Zélande: Parti pour le Zélande (parti local).

Voir aussi

Pays-Bas: Élections dans les conseils de quartiers d’Amsterdam

La ville d’Amsterdam est divisée en sept quartiers doté chacun d’un conseil de quartier élu tous les quatre ans au système proportionnel, en même temps que les élections communales. Les conseils de quartiers ont été créés dans les années 1980 pour permettre une gestion plus proche des habitants des affaires communales. Ces conseils sont souverains pour toutes les questions qui peuvent être traitées à l’échelle d’un quartier.

Le nombre de quartiers a été fortement réduit cette année, si bien qu’il n’est pas vraiment possible de comparer les résultats de ces élections avec celles qui se sont déroulées il y a quatre ans. Les tendances sont toutefois les mêmes que celles observées pendant les élections communales néerlandaises qui se sont également tenues hier et vous pouvez vous y référer pour obtenir davantage d’informations.

Explications des abréviations: PvdA: Parti travailliste (social-démocrate), D66: Démocrates 66 (social-libéral), VVD: Parti populaire libéral et démocrate (libéral), SP: Parti socialiste (communiste), CDA: Appel démocrate-chrétien, CU: Union chrétienne (démocratie-chrétienne protestante).

Résultats détaillés des élections dans les conseils de quartiers d’Amsterdam:

Amsterdam-Centrum
8 Verts (+2), 7 D66 (+5), 6 VVD (-), 5 PvdA (-2), 3 SP (-2), 0 divers écologistes (-2), 0 divers (-1).

Amsterdam-Noord
10 PvdA (-3), 5 VVD (+2), 4 Verts (+1), 3 SP (-1), 2 Nord Vivable (-), 2 D66 (+2), 1 CDA (-1), 2 divers (+1), 0 divers écologistes (-1).

Amsterdam-West
Ce quartier a été créé en 2010 par la fusion de quatre anciens quartiers.
8 PvdA, 7 Verts, 5 D66, 5 VVD, 3 SP, 1 divers écologiste.

Amsterdam Nieuw-West
Ce quartier a été créé en 2010 par la fusion de trois anciens quartiers.
11 PvdA, 5 VVD, 3 Verts, 3 D66, 2 SP, 1 CDA, 4 divers.

Amsterdam-Zuid
Ce quartier a été créé en 2010 par la fusion de deux anciens quartiers.
8 VVD, 6 D66, 6 PvdA, 4 Verts, 2 SP, 1 CDA, 2 divers.

Amsterdam-Oost
Ce quartier a été créé en 2010 par la fusion de deux anciens quartiers.
8 PvdA, 7 Verts, 5 D66, 4 VVD, 3 SP, 2 divers.

Amsterdam-Zuidoost
12 PvdA, 5 D66, 4 VVD, 4 Verts, 2 SP, 1 CDA, 1 CU.

Élections communales de 2010 à Amsterdam

Les citoyens d’Amsterdam, la plus grande ville des Pays-Bas, étaient appelés aux urnes aujourd’hui pour renouveler leurs autorités communales. Les travaillistes ont perdu un quart de leurs voix, si bien que la coalition entre travaillistes et verts au pouvoir depuis quatre ans ne dispose plus de la majorité. Des négociations devraient donc être engagées avec un troisième parti pour la législature à venir. Comme dans le reste des Pays-Bas, les Démocrates 66 (sociaux-libéraux) sont les grands vainqueurs de ce scrutin.

Résultats détaillés des élections communales de 2010 à Amsterdam:

  • Parti travailliste (PvdA, social-démocrate), 29.3% des voix (-10.1%), 15 sièges (-5).
  • Parti populaire libéral et démocrate (VVD, libéral), 16.9% des voix (+0.7%), 8 sièges (-).
  • Gauche verte (GL, écologiste), 15.1% des voix (+1.4%), 7 sièges (-).
  • Démocrates 66 (D66, social-libéral), 14.8% des voix (+10.7%), 7 sièges (+5).
  • Parti socialiste (SP, communiste), 7.2% des voix (-6.4%), 3 sièges (-3).
  • RED Amsterdam, 3.7% des voix (+3.7%), 1 siège (+1).
  • Appel démocrate-chrétien (CDA, démocrate-chrétien), 3.3% des voix (-0.9%), 2 sièges (-).
  • Parti des animaux (PvdD, droit des animaux) , 2.3% des voix (+2.3%), 1 siège (+1).
  • Fierté des Pays-Bas (droite populiste), 2.3% des voix (+2.3%), 1 siège (+1).
  • Union chrétienne (CU, démocratie-chrétienne), 1.3% des voix (-0.2%), 0 siège (-).
  • Amsterdam vivable (droite populiste), 1.0% des voix (-0.3%), 0 siège (-).
  • Les Verts (écologistes), 0.7% des voix (-1.3%), 0 siège (-).

Historique de la répartition des sièges au parlement d’Amsterdam (1962-2010):

Le graphique ci-dessous montre la répartition des sièges au parlement de la ville d’Amsterdam entre 1962 et 2010.

Le graphique, bien que peu détaillé, permet de faire un certain nombre de constats:

  • Le Parti travailliste a toujours été la force politique dominante, bien qu’il n’a jamais détenu la majorité absolue.
  • Les différents courants écologistes (GL et prédécesseurs; divers verts/libertaires) représentent, en comparaison européenne, une part très importante de l’électorat d’Amsterdam.
  • La démocratie-chrétienne (CDA et prédécesseurs), jadis la deuxième force de la ville, a connu une chute presque constante depuis 1962, au point de devenir presque insignifiante.
  • La droite populiste n’a jusqu’à maintenant jamais réussi à vraiment percer à Amsterdam, contrairement à Rotterdam. Le PVV de Geert Wilders n’a toutefois pas présenté de liste en 2010.

Voir aussi: