Elections législatives de 2014 au Kosovo

Les citoyens du Kosovo étaient appelés aux urnes ce dimanche pour des élections législatives anticipées. Le Parti démocratique du Kosovo (PDK, centre droit) du premier ministre sortant Hashim Thaçi a remporté ces élections, obtenant 30.7% des voix et devançant ainsi assez largement la Ligue démocratique du Kosovo (LDK, conservateur) qui a obtenu 25.8% des voix. Le Mouvement pour l’Autodétermination (gauche) arrive en troisième position avec 13.5% des voix. Arriver en tête avec 30% des voix ne suffit toutefois pas et des négociations vont désormais s’engager entre les différents partis. Le PDK n’est donc pas sûr de prendre à nouveau la tête du gouvernement, ce d’autant plus que plusieurs autres partis politiques ont exclu de gouverner avec lui. Le taux de participation s’est élevé à 41.5%.

Ces élections anticipées avaient été convoquées après que le Premier ministre avait échoué à trouver une majorité parlementaire pour la création d’une véritable armée. Le Kosovo ne dispose en effet pour l’heure que de simples forces de sécurité. Une majorité des deux-tiers était nécessaire au Parlement pour le vote de cette loi, majorité qui n’a pu être obtenue.

Les députés kosovars sont élus au système proportionnel (Méthode d’Hondt). Sur les 120 sièges que compte le parlement kosovar, vingt sont réservés aux différentes minorités du pays, dont dix pour la minorité serbe.

Résultats détaillés des élections législatives de 2014 au Kosovo

  • Parti démocratique du Kosovo (PDK, centre droit), 30.7% des voix (-1.4%), 37 sièges (+3).
  • Ligue démocratique du Kosovo (LDK, conservateur), 25.8% des voix (+1.1%), 30 sièges (+3).
  • Autodétermination (gauche), 13.5% des voix (+0.8%), 16 sièges (+2).
  • Alliance pour le futur du Kosovo (AAR, conservateur), 9.6% des voix (-1.4%), 11 sièges (-1).
  • Initiative citoyenne pour le Kosovo (NISMA, libéral), 5.2% des voix (+5.2%), 6 sièges (+6).
  • Nouvelle alliance pour le Kosovo (AKR, libéral), 4.7% des voix (-2.6%), 0 sièges (-8).
  • Liste serbe (minorité serbe), 4.2% des voix (+3.3%), 9 sièges (+9).
  • Parti démocratique turque du Kosovo (minorité turque), 1.0% des voix (-0.2%), 2 sièges (-1).
  • Coalition Vakat (minorité bosniaque), 0.9% des voix (+0.1%), 2 sièges (-).
  • Parti démocratique progressiste, 0.8% des voix (+0.8%), 1 siège (+1).
  • Parti démocratique ashkali du Kosovo (minorité ashkali), 0.4% des voix (-), 1 siège (-).
  • Nouveau parti démocratique (minorité égyptienne), 0.4% des voix (-) 1 siège (-).
  • Parti turc de la justice (minorité turque), 0.3% des voix (+0.3%), 0 siège (-).
  • Parti libéral égyptien (minorité égyptienne), 0.3% des voix (+0.3%), 1 siège (+1).
  • Parti ashkali pour l’intégration (minorité ashkali), 0.2% des voix (-), 1 siège (-).
  • Nouvelle initiative démocratique du Kosovo (minorité égyptienne), 0.2% des voix (-), 0 siège (-1).
  • Coalition pour Gora, 0.2% des voix (+0.2%), 1 siège (+1).
  • Parti bosniaque d’action démocratique du Kosovo, 0.1% des voix (-0.2%), 0 siège (-1).
  • Nouveau parti romani kosovar, 0.1% des voix (+0.1%), 1 siège (+1).
  • Parti rom uni du Kosovo, 0.1% des voix (-), 0 siège (-1).
  • Parti libéral indépendant (minorité serbe), 0.1% des voix (-2.0%), 0 siège (-8).

Source: Commission électorale du Kosovo.

Voir aussi

Elections communales de 2013 au Kosovo

Le deuxième tour des élections communales s’est déroulé hier au Kosovo, un mois après le premier tour du 3 novembre dernier. La Ligue démocratique du Kosovo (LDK, conservatrice) a perdu la mairie de Pristina, la capitale du pays, au profit d’Autodétermination, un parti politique de gauche. Shpend Ahmeti est le nouveau maire de la ville. Dans le reste du pays toutefois, la Ligue démocratique du Kosovo a plutôt progressé, notamment au détriment du Parti démocratique du Kosovo (PDK, conservateur).

Dans la partie serbe de la ville de Mitrovica, c’est un partisan de la ligne dure qui l’aurait emporté. Krstimir Pantic, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a tout de suite affirmé qu’il ferait tout pour que le Kosovo reste une partie de la Serbie. Ces élections sont historiques puisque c’est la première fois que la Serbie reconnait et soutient des élections organisées au Kosovo depuis la proclamation d’indépendance de ce dernier.

Pristina

Maire:

Shpend Ahmeti, le candidat d’Autodétermination (gauche), l’a emporté au second tour, ravissant la mairie à la Ligue démocratique du Kosovo (conservatrice).

Conseil de ville:

18 Ligue démocratique du Kosovo (LDK, conservateur), 10 Autodétermination (gauche), 8 Parti démocratique du Kosovo (PDK, centre-droit), 4 Nouvelle alliance pour le Kosovo (AKR, libéral), 4 Alliance pour le futur du Kosovo (AAK, conservateur), 2 Mouvement pour l’unité (LB, partisans de l’unité avec l’Albanie), 2 Parti de la justice (PD, islamiste modéré), 1 Parti fort (satirique), 1 Liste serbe (minorité serbe), 1 Parti démocratique turc du Kosovo (minorité turque).

Prizren

Maire:

Ramadan Muja, membre du Parti démocratique du Kosovo (PDK, centre-droit) a été élu maire de Prirzen à l’issue du second tour.

Conseil de ville:

10 Parti démocratique du Kosovo (PDK, centre-droit), 9 Ligue démocratique du Kosovo (LDK, conservateur), 4 Union démocratique (BD), 3 Alliance pour le futur du Kosovo (AAK, conservateur), 3 Autodétermination (gauche), 2 Parti démocratique turc du Kosovo (minorité turque), 2 Nouveau parti démocratique (minorité égyptienne), 2 Coalition Vakat (minorité bosniaque), 1 Parti conservateur du Kosovo (PK), 1 Parti kosovar turc, 1 Nouvelle alliance pour le Kosovo (AKR, libéral), 1 Union du centre démocratique, 1 Parti de la justice (PD, islamiste modéré), 1 liste locale.

Voir aussi

Pays ayant reconnu le Kosovo

Le Kosovo a proclamé son indépendance le 17 février 2008. A ce jour, 108 pays ont reconnu l’indépendance du Kosovo, dont 22 des 28 pays membres de l’Union européenne et 24 des 28 membres de l’OTAN. Il n’en reste pas moins qu’environ la moitié des pays de la planète considèrent encore le Kosovo comme une province de la Serbie.

Mis à jour le 27.06.2016

Liste des pays ayant reconnu l’indépendance du Kosovo:

Afrique

Bénin, Burkina Faso, Burundi, Comores, Côte d’Ivoire, Djibouti, Égypte, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Lesotho, Liberia, Libye, Malawi, Mauritanie, Niger, Nigeria, Ouganda, République centrafricaine, São Tomé et Principe, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo.

Amérique

Antigua et Barbuda, Belize, Canada, Colombie, Costa Rica, Dominique, El Salvador, États-Unis, Grenade, Guyana, Haïti, Honduras, Panama, Pérou, République dominicaine, Saint-Christophe-et-Niéviès, Sainte-Lucie.

Asie

Afghanistan, Arabie saoudite, Bahreïn, Brunei, Corée du Sud, Émirats arabes unis, Japon, Jordanie, Koweït, Malaisie, Maldives, Oman, Pakistan, Qatar, Thaïlande, Timor-Leste, Yémen.

Europe

Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Danemark, Estonie, Finlande, France, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Saint-Marin, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie.

Océanie

Australie, Fidji, Iles Marshall, Iles Salomon, Kiribati, Micronésie, Nauru, Nouvelle-Zélande, Palau, Papouasie Nouvelle-Guinée, Samoa, Tonga, Tuvalu, Vanuatu.

Voir aussi:

Élection présidentielle de 2011 au Kosovo

Atifete Jahjaga, général de police et membre d’aucun parti politique, a été élue hier à la présidence du Kosovo. Son élection fait suite à la démission forcée, le 30 mars dernier, du président Behgjet Pacolli qui avait été élu en février. Atifete Jahjaga est la première femme à accéder à la présidence du Kosovo et, née en 1975, la plus jeune présidente.
L’élection d’Atifete Jahjaga intervient dans le cadre d’un accord plus global entre les principaux partis politiques kosovars. Cet accord prévoit une modification de la Constitution incluant une élection du président par le peuple et une réforme du système électoral pour les élections législatives.

Élections législatives de 2010 au Kosovo

La commission électorale du Kosovo a déclaré le Parti démocratique du Kosovo (PDK) du premier ministre sortant Hacim Thaçi vainqueur des élections qui se sont tenues dimanche. Il s’agissait des premières élections depuis l’indépendance du pays. Le PDK a obtenu 32.1%, contre 23.6% aux conservateurs de la Ligue démocratique du Kosovo (LDK). Le PDK ne pourra toutefois pas bénéficier d’une majorité au Parlement et devra donc former un gouvernement de coalition.
Résultats détaillés des élections législatives au Kosovo:

  • Parti démocratique du Kosovo (PDK, centre-droit), 32.1% des voix (-2.2%), 34 sièges (-3).
  • Ligue démocratique du Kosovo (LDK, conservateur), 24.7% des voix (+2.1%), 27 sièges (+2).
  • Mouvement pour l’autodétermination (LV, gauche), 12.7% des voix (+12.7%), 14 sièges (+14).
  • Alliance pour le futur du Kosovo (AAK, conservateur), 11.0% des voix (+1.4%), 12 sièges (+2).
  • Nouvelle alliance du Kosovo (AKR, libéral), 7.3% des voix (-5.0%), 8 sièges (-5).
  • Vent frais (FER, social-libéral), 2.2% des voix, 0 siège.
  • Ligue démocratique de Dardanie (LDD, conservateur), 2.1% des voix (-7.9%), 0 siège (-11).
  • Parti libéral indépendant (SLS, libéral, serbe), 2.1% des voix, 8 sièges.
  • Parti démocratique turc du Kosovo (KDTP, conservateur, minorité turque), 1.2% des voix, 3 sièges.
  • Liste serbe unie (minorité serbe), 0.9% des voix, 4 sièges.
  • Coalition Vakat (minorité bosniaque), 0.8% des voix, 2 sièges.
  • Parti démocratique ashkali du Kosovo (minorité ashkali), 0.4% des voix, 1 siège.
  • Nouveau parti démocratique (minorité serbe), 0.4% des voix, 1 siège.
  • Parti bosniaque d’action démocratique (minorité bosniaque), 0.3% des voix, 1 siège.
  • Nouveau parti démocratique du Kosovo (minorité égyptienne), 0.2% des voix, 1 siège.
  • Parti ashkali pour l’intégration (minorité ashkali), 0.2% des voix, 1 siège.
  • Parti démocratique serbe (minorité serbe), 0.1% des voix, 1 siège.
  • Initiative civique de Gora (minorité goranie), 0.1% des voix, 1 siège.
  • Parti rom uni du Kosovo (minorité tzigane), 0.1% des voix, 1 siège.