Élections législatives de 2016 en Macédoine

Des élections législatives anticipées ont eu lieu le 11 décembre 2016 en Macédoine. Ces élections font partie d’un accord négocié par l’Union européenne entre le Premier ministre conservateur sortant Nikola Gruevski et les partis d’opposition. Le pays était en effet plongé dans une crise politique depuis 2015, lorsqu’il avait été révélé que le gouvernement avait fait écouter et enregistrer de nombreuses personnalités politiques. Les conservateurs ont à nouveau remporté les élections, mais avec un nombre de sièges moins élevé, ce qui devrait compliquer la formation d’une majorité gouvernementale.

Résultats des élections législatives de 2016 en Macédoine

  • VPMO-DPMNE (conservateur), 38.1% des voix (-4.1%), 51 sièges (-10).
  • Union sociale-démocrate, 36.7% des voix (+11.8%), 49 sièges (+15).
  • Union démocratique pour l’intégration (BDI, minorité albanaise), 7.3% des voix (-6.2%), 10 sièges (-9).
  • Mouvement Besa (minorité albanaise, social-conservateur), 4.9% des voix (+4.9%), 5 sièges (+5).
  • Alliance pour les Albanais (minorité albanaise), 3.0% des voix (+1.4%), 3 sièges (+2).
  • Parti démocratique des Albanais (minorité albanaise), 2.6% des voix (-3.2%), 2 sièges (-5).
  • VMRO pour la Macédoine, 2.1% des voix (+2.1%), 0 siège (-).
  • Option citoyenne pour la Macédoine (social-démocrate), 0.0% des voix (-2.8%), 0 siège (-1).
  • La Gauche, 1.1% des voix (+1.1%), 0 siège (-).

Taux de participation: 66.8% (+2.8%).

Voir aussi:

Election présidentielle de 2014 en Macédoine

Les citoyens de Macédoine ont élu leur président les 13 et 27 avril 2014. Le président sortant – le conservateur Gjorge Ivanov – l’a emporté au second tour face au social-démocrate Stevo Pendarovski. Des élections législatives ont également eu lieu le 13 avril.

Résultats du premier tour (13 avril)

  • Gjorge Ivanov, VPMO-DPMNE (conservateur), 51.7% des voix.
  • Stevo Pendarovski, Union sociale-démocrate, 37.5% des voix.
  • Ilijaz Halimi, Parti démocratique des Albanais (minorité albanaise), 4.5% des voix.
  • Zoran Popovski, Option citoyenne pour la Macédoine (social-démocrate), 3.6% des voix.

Taux de participation: 48.9%.

Résultats du second tour (27 avril)

  • Gjorge Ivanov, VPMO-DPMNE (conservateur), 55.3% des voix.
  • Stevo Pendarovski, Union sociale-démocrate, 41.1% des voix.

Taux de participation: 54.4%.

Voir aussi:

 

Elections législatives de 2014 en Macédoine

Des élections législatives ont eu lieu le 13 avril 2014 en Macédoine. Les conservateurs du Premier ministre Nikola Gruevski ont remporté ces élections, devançant largement l’Union sociale-démocrate. Les conservateurs ont toutefois raté de peu la majorité absolue des sièges et devront donc former une nouveau gouvernement de composition.

Résultats des élections législatives de 2014 en Macédoine

  • VPMO-DPMNE (conservateur), 43.0% des voix, 61 sièges (+5).
  • Union sociale-démocrate, 25.3% des voix, 34 sièges (-8).
  • Union démocratique pour l’intégration (BDI, minorité albanaise), 13.7% des voix, 19 sièges (+4).
  • Parti démocratique des Albanais (minorité albanaise), 5.9% des voix, 7 sièges (-1).
  • Option citoyenne pour la Macédoine (social-démocrate), 2.8% des voix, 1 siège (+1).
  • Renaissance démocratique nationale (minorité albanaise), 1.6% des voix, 1 siège (-1).
  • VMRO – Parti populaire (nationaliste), 1.5% des voix, 0 siège (-).

Taux de participation: 63.0% (-0.5%).

Voir aussi:

Élections communales de 2013 en Macédoine

Des élections communales ont eu lieu le 24 mars 2013 en Macédoine. La Macédoine compte 80 municipalités. La plus grande – et la seule qui compte plus de 100’000 habitants – est la ville de Kumanovo, dans le nord-est du pays. Skopje, la capitale du pays, n’est en fait pas une municipalité à part entière, mais un groupement de dix municipalités. La coalition conservatrice du VMRO-DPMNE a emporté 58 mairies, contre seulement quatre pour la coalition emmenée par l’Union sociale-démocrate de Macédoine. L’Union démocratique pour l’intégration (minorité albanaise) en a emporté sept, tandis que le Parti démocratique des Albanais, le Parti démocratique des Turcs et l’Union des Roms en ont conquises chacun une. Vous trouverez ci-dessous les résultats détaillés pour la ville de Kumanovo.

Résultats détaillés des élections communales de 2013 à Kumanovo

Maire:

Zoran Damjanovski, maire de Kumanovo depuis 2005, a été réélu.

Conseil de ville:

12 coalition de l’Union sociale-démocrate de Macédoine, 12 coalition du VMRO-DPMNE (conservateur), 4 Parti démocratique pour l’intégration (minorité albanaise), 2 Parti démocratique des Albanais (minorité albanaise), 2 listes locales, 1 Parti national démocratique (minorité albanaise).

Voir aussi

Elections de mars 2013 en Europe

Contrairement au mois de février, qui a été marqué par les élections législatives italiennes, aucune élection ne devrait retenir l’attention de l’Europe entière en mars 2013. Malte devrait être le seul État où des élections législatives seront organisées. Selon les sondages, le Parti travailliste (social-démocrate) pourrait détrôner les conservateurs du Parti nationaliste au pouvoir depuis 1998. Des élections locales auront lieu parallèlement à ces élections législatives qui se tiendront le 9 mars prochain.

En Autriche, les premières élections d’une année 2013 qui en comptera beaucoup – les Autrichiens parlent de Superwahljahr (super année électorale) – auront lieu le 3 mars. Ce jour-là, des élections régionales auront lieu en Carinthie et en Basse-Autriche. La Carinthie – Kärnten en allemand – a souvent fait parler d’elle puisqu’elle a été gouvernée à deux reprises par le défunt tribun nationaliste Jorg Haider. Les camarades de parti de Jorg Haider sont toujours au pouvoir en Carinthie. Y resteront-ils cinq ans de plus? Le scrutin en Basse-Autriche retiendra probablement moins l’attention, à moins que le Parti populaire (ÖVP, conservateur) ne perde la présidence de la région qu’il détient sans interruption depuis… 1945!

En Suisse, des élections cantonales auront lieu, le 3 mars également, en Valais et à Soleure. Les élections cantonales valaisannes recevront une certaine attention médiatique, et ce pour deux raisons: le Parti démocrate-chrétien (PDC) pourrait perdre la majorité absolue qu’il détient au parlement cantonal depuis plus d’un siècle et le combat pour le cinquième siège au gouvernement entre le conseiller national nationaliste Oskar Freysinger (UDC) et l’ancien chef de la police Christian Varonne (Parti libéral-radical, PLR, libéral) s’annonce serré. De nombreux référendums seront par ailleurs organisés au niveau national et dans de nombreux cantons le 3 mars. Au niveau national, la Suisses décideront s’ils acceptent la nouvelle Loi sur l’aménagement du territoire (LAT) et s’ils souhaitent accroître les droits des actionnaires (Initiative Minder)…

Des élections régionales auront également lieu au Groenland. Les élections régionales de 2009 avaient été remportées pour la première fois par les socialistes indépendantistes de la Communauté Inuit alors que le Groenland avait jusque-là toujours été gouverné par les sociaux-démocrates du parti Progrès. Les élections du 12 mars nous diront si Communauté Inuit parvient à rester au pouvoir quatre ans de plus!

Enfin, des élections locales auront lieu en Macédoine le 24 mars. Après avoir menacé de boycotter ces élections, l’opposition sociale-démocrate a finalement décidé d’y participer également. Elle avait menacé de les boycotter après les évènements intervenus le 24 décembre dernier au parlement macédonien au cours desquels 17 personnes avaient été blessées.

Comme vous le voyez, le mois de mars n’est presque qu’un demi-mois électoral, les semaines situées juste avant et juste après Pâques ne se prêtant guère à des élections en Europe, du moins dans l’Europe catholique et protestante.

Les résultats des élections du mois de mars seront évidemment présentés ici même au fur et à mesure de leur déroulement!

Nous avons oublié un scrutin? Laissez un commentaire!