Elections régionales de 2013 en Molise

Des élections régionales anticipées ont eu lieu dimanche et lundi en Molise, parallèlement aux élections législatives italiennes. La gauche l’a emporté dans cette petite région de 320’000 habitants au sud de l’Italie après douze ans de gouvernement de centre-droite. Historiquement, la Molise avait été un fief de la démocratie chrétienne entre la création du parlement régional en 1970 et 1995. Paolo di Laura Fattura, membre du Parti démocrate (PD, social-démocrate), l’a emporté largement contre son adversaire conservateur Angele Michele Iorio, président sortant. Ces élections anticipées ont été convoquées en raison de l’annulation des résultats des élections régionales de 2011 pour cause d’irrégularités. La taille du parlement de la Molise a été réduite de 30 à 20 sièges.

Résultats détaillés des élections régionales de 2013 en Molise

Coalition de centre-gauche de Paolo di Laura Fattura:

  • Parti démocrate (PD, social-démocrate), 14.8% des voix, 2 sièges.
  • Rialzati Molise, 9.5% des voix, 1 siège.
  • Italie des Valeurs (IdV, social-libéral), 7.2% des voix, 1 siège.
  • Union pour la Molise, 6.6% des voix, 1 siège.
  • UDEUR (centriste), 4.1% des voix, 1 siège.
  • Parti des communistes italiens (PdCI), 3.3% des voix, 1 siège.
  • Gauche écologie et liberté (SEL, gauche de la gauche), 3.0% des voix, 1 siège.
  • Parti socialiste italien, 1.9% des voix, 0 siège.
  • Divers gauche, 0.8% des voix, 0 siège.
  • Sièges supplémentaires attribués à la coalition, 4 sièges.

Coalition de centre-droite de Angelo Michele Iorio

  • Peuple de la Liberté (PdL, conservateur), 10.3% des voix, 2 sièges.
  • Union du centre (UDC, centriste), 6.3% des voix, 1 siège.
  • Grand Sud, 5.1% des voix, 1 siège.
  • Projet Molise, 4.4% des voix, 1 siège.
  • La Droite 1.5% des voix, 1 siège.

Mouvement 5 étoiles (M5S, populiste), 12.2% des voix, 2 sièges.

Construire la démocratie, 5.1% des voix, 1 siège.

Agir contre le déclin (libéral), 2.9% des voix, 0 siège.

Voir aussi:

Elections en Italie de février 2013

Des élections législatives ont eu lieu les dimanche 24 février et lundi 25 février 2013 en Italie. Des élections régionales ont également eu lieu en Lombardie, en Molise et au Latium. Les résultats définitifs des élections législatives sont désormais connus et se trouvent sur cette page. Les résultats des élections régionales seront connus mardi dans la journée.

Elections législatives

Retrouverez les résultats détaillés des élections législatives ici.

Elections régionales

Pour les élections régionales, gauche et droite sont, selon les projections, au coude à coude en Lombardie. La gauche l’emporterait dans le Latium et peut-être également en Molise. Les résultats définitifs tomberont d’ici à mardi soir.

Pour en savoir plus

En attendant les résultats définitifs, vous pouvez consulter nos dossiers sur les élections législatives italiennes de 2013, les élections régionales lombardes de 2013, le système électoral italien ou les partis politiques italiens.

Elections de février 2013 en Europe

Après un mois de janvier relativement calme, le mois de février 2013 s’annonce plus animé au niveau des élections en Europe. Le principal évènement électoral de ce mois sera évidemment la tenue des élections législatives italiennes le 25 février prochain. Nul ne sait encore quel gouvernement succédera aux technocrates de Mario Monti: une coalition de centre-droite, à nouveau emmenée par Silvio Berlusconi, une coalition de centre-gauche, emmenée par le président du Parti démocrate Pier Luigi Bersani, ou même un nouveau gouvernement Monti. Le même jour, trois régions italiennes renouvelleront également leurs parlements régionaux: la Lombardie, le Latium – la région de Rome – et la Molise.

Des élections législatives auront également lieu dans deux micro-États: le Liechtenstein et Monaco. Dans ces deux États très conservateurs, il ne s’agit pas de savoir si le pays sera gouverné à gauche ou à droite au cours des prochaines années, mais bien plutôt quel parti politique de droite remportera les élections. Ces élections auront lieu le 3 février au Liechtenstein et le 10 février à Monaco.

Enfin, une élection présidentielle sera organisée sur l’île de Chypre. Le conservateur Nicos Anastasiades, président du Rassemblement démocratique, semble bien placé pour l’emporter et succéder ainsi au communiste Dimitris Christofias, qui ne se représente pas. La fonction présidentielle est plus importante à Chypre que dans les autres États européens, puisque le président chypriote est à la fois le chef de l’État et le chef du gouvernement. Le premier tour aura lieu le 17 février et le second tour le 24 février.

Les résultats des élections du mois de février seront évidemment présentés ici même au fur et à mesure de leur déroulement!

Nous avons oublié un scrutin? Laissez un commentaire!

Élections régionales de 2011 en Molise (Italie)

Les partis de centre-droite au pouvoir en Molise en remporté les élections régionales qui se sont tenues dimanche et lundi. Angelo Michele Iorio, membre du Peuple de la Liberté de Silvio Berlusconi, peut donc rester président de la moins peuplée des régions italiennes, situées au sud du pays. La victoire du centre-droite ne s’est toutefois faite que de justesse, la coalition de centre-droite obtenant 46.9% des voix et la coalition de centre-gauche 46.2%. Lors des élections régionales de 2006, les écarts étaient beaucoup plus marqués puisque le centre-droit avait obtenu 54% des voix à l’époque.

Résultats détaillés des élections régionales en Molise:

  • Coalition de centre-droite, 46.9% des voix (-7.1%), 18 sièges.
    • Peuple de la Liberté (conservateur), 18.9% des voix, 8 sièges.
    • Projet Molise, 9.5% des voix, 2 sièges.
    • Union du Centre (UDC, démocrate-chrétien), 6.8% des voix, 2 sièges.
    • Alliance du Centre (AdC, démocrate-chrétien), 6.7% des voix, 2 sièges.
    • Grand sud (coalition autonomiste), 6.5% des voix, 2 sièges.
    • Molise civil, 4.4% des voix, 1 siège.
    • UDEUR (démocrate-chrétien), 3.5% des voix, 1 siège.
  • Coalition de centre-gauche, 46.2% des voix (+0.2%), 12 sièges.
    • Parti démocrate (PD, social-démocrate), 9.9% des voix, 4 sièges.
    • Italie des Valeurs (IdV, social-libéral), 8.8% des voix, 2 sièges.
    • Alliance pour l’Italie (centriste), 6.3% des voix, 1 siège.
    • Parti socialiste italien (PSI), 4.6% des voix, 1 siège.
    • Participation démocratique, 4.2% des voix, 1 siège.
    • Gauche – écologie – liberté, 3.9% des voix, 1 siège.
    • Fédération de Gauche (FdS, communiste), 2.8% des voix, 1 siège.
  • Mouvement cinq étoiles (M5S, libertaire et écologiste), 5.6% des voix (+5.6%), 0 sièges.
  • La Droite – Pôle laïc, 1.3% des voix (+1.3%), 0 sièges.