Élections régionales de 2011 en Norvège

Des élections locales et régionales se sont tenues en Norvège lundi. Nous vous avons déjà présenté les résultats des élections communales en milieu de semaine. Les résultats des élections dans les 21 comtés de Norvège – qui sont dotés de pouvoirs plutôt restreints – sont similaires à ceux des élections communales. Le Parti travailliste du Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg est arrivé en tête, tandis que le Parti conservateur a enregistré des gains considérables.

La progression des travaillistes et des conservateurs s’est faite principalement aux dépends des “extrêmes”, le Parti du progrès (populiste de droite), le Parti socialiste de gauche et Rouge. Les formations du centre et de centre-droite – Parti du Centre, Parti libéral, Parti démocrate-chrétien – ont connu des résultats contrastés, tandis que les Verts entraient enfin dans des parlements régionaux, à Oslo et dans le Hordaland.

Résultats détaillés des élections régionales norvégiennes:

Askerhus

17 Parti conservateur (+5), 14 Parti travailliste (+2), 5 Parti du progrès (-4), 3 Parti libéral (-), 2 Parti socialiste de gauche (-1), 1 Parti du centre (-1), 1 Parti démocrate-chrétien (-1).

Aust-Agder

10 Parti travailliste (+1), 10 Parti conservateur (+4), 5 Parti du progrès (-2), 4 Parti démocrate-chrétien (-1), 2 Parti libéral (-), 2 Parti du Centre (-1), 1 Parti socialiste de gauche (-1), 1 Parti des retraités (-).

Buskerud

15 Parti travailliste (-), 15 Parti conservateur (+4), 5 Parti du progrès (-3), 3 Parti du centre (-), 2 Parti démocrate-chrétien (-), 2 Parti libéral (-), 1 Parti socialiste gauche (-1).

Finnmark

15 Parti travailliste (-), 7 Parti conservateur (+3), 4 Parti du progrès (-2), 2 Parti de la Côte (+1), 2 Parti socialiste de gauche (-2), 2 Parti libéral (+1), 1 représentant de la minorité same (-), 1 Parti du Centre (-1), 1 Parti démocrate-chrétien (-).

Hedmark

15 Parti travailliste (+1), 6 Parti conservateur (+2), 4 Parti du centre (-1), 3 Parti du progrès (-1), 2 Parti libéral (-), 1 Parti socialiste de gauche (-1), 1 Parti démocrate-chrétien (-), 1 Parti des retraités (-).

Hordaland

17 Parti conservateur (+6), 16 Parti travailliste (+2), 8 Parti du progrès (-6), 5 Parti démocrate-chrétien (-), 4 Parti libéral (+1), 3 Parti du centre (-1), 2 Parti socialiste de gauche (-2), 1 Rouge (-1), 1 Vert (+1).

Møre og Romsdal

12 Parti travailliste (-), 11 Parti conservateur (+4), 8 Parti du progrès (-2), 4 Parti du centre (-1), 4 Parti démocrate-chrétien (-1), 4 Parti libéral (+1), 3 Sunmorlista (-, parti local), 1 Parti socialiste de gauche (-1).

Nordland

20 Parti travailliste (+1), 12 Parti conservateur (+6), 8 Parti du progrès (-3), 4 Parti du centre (-2), 3 Parti socialiste de gauche (-1), 2 Rouge (-), 2 Parti démocrate-chrétien (-), 2 Parti libéral (-), 0 Parti de la Côte (-1).

Nord-Trøndelag

15 Parti travailliste (+2), 7 Parti du centre (-), 5 Parti conservateur (+2), 3 Parti du progrès (-2), 2 Parti socialiste de gauche (-1), 2 Parti libéral (-), 1 Parti démocrate-chrétien (-1).

Oppland

17 Parti travailliste (+1), 7 Parti conservateur (+3), 5 Parti du centre (-1), 3 Parti du progrès (-3), 2 Parti socialiste de gauche (-), 2 Parti libéral (-), 1 Parti démocrate-chrétien (-).

Oslo

Oslo est à la fois un comté et une commune. Vous trouverez les résultats des élections à Oslo dans l’article consacré aux élections communales.

Oestfold

15 Parti travailliste (+2), 9 Parti conservateur (+3), 5 Parti du progrès (-3), 2 Parti du centre (-), 2 Parti démocrate-chrétien (-), 1 Parti libéral (-), 1 Parti socialiste de gauche (-1), 0 Parti des retraités (-1).

Rogaland

14 Parti conservateur (+3), 13 Parti travailliste (+2), 8 Parti du progrès (-2), 5 Parti démocrate-chrétien (-1), 3 Parti du centre, 2 Parti libéral (-1), 1 Parti socialiste de gauche (-1), 1 Parti des retraités (-).

Sogn og Fjordane

11 Parti travailliste (-), 10 Parti du centre (-1), 7 Parti conservateur (+2), 3 Parti du progrès (-1), 3 Parti libéral (-), 3 Parti démocrate-chrétien (-), 2 Parti socialiste de gauche (-).

Sør-Trøndelag

16 Parti travailliste (-), 9 Parti conservateur (+4), 3 Parti du progrès (-3), 3 Parti du centre (-), 2 Parti socialiste de gauche (-1), 2 Parti libéral (+1), 1 Parti démocrate-chrétien (+1), 1 Rouge (-).

Telemark

16 Parti travailliste (+1), 10 Parti conservateur (+5), 5 Parti du progrès (-4), 3 Parti du centre (-), 3 Parti démocrate-chrétien (-), 2 Parti libéral (-), 2 Parti socialiste de gauche (-1), 0 Rouge (-1).

Troms

12 Parti travailliste (-), 9 Parti conservateur (+4), 6 Parti du progrès (-2), 3 Parti du centre (-1), 2 Parti socialiste de gauche (-1), 2 Parti libéral (+1), 1 Parti démocrate-chrétien (-1), 1 Rouge (-), 1 Parti de la Côte (-).

Vest-Agder

9 Parti conservateur (+3), 8 Parti travailliste (+1), 7 Parti démocrate-chrétien (-1), 5 Parti du progrès (-2), 2 Parti libéral (-), 2 Parti du centre (-), 1 Parti socialiste de gauche (-), 1 Démocrates de Norvège (+1, populistes de droite), 0 Parti des retraités (-1), 0 divers (-1).

Vestfold

14 Parti conservateur (+5), 13 Parti travailliste (+1), 5 Parti du progrès (-4), 2 Parti libéral (-), 2 Parti démocrate-chrétien (-), 2 Parti socialiste de gauche (-), 1 Parti du centre (-1), 0 Rouge (-1).

Élections communales de 2011 en Norvège

Des élections municipales se sont tenues lundi en Norvège. Il s’agissait des premières élections à être organisées dans le pays depuis l’attentat commis par Anders Behring Breivik. Ce scrutin a été marqué par un net renforcement des partis du centre au détriment des partis d’extrême-droite et d’extrême-gauche.

Au niveau national, le Parti travailliste du Premier ministre Jens Stoltenberg est arrivé en tête avec 31.7% des voix (+2.0%), suivi par le Parti conservateur qui enregistre la plus forte percée de ces élections avec 28% (+8.8%). Les grands perdants sont le Parti du progrès – parti de droite populiste auquel a brièvement appartenu Breivik – avec 11.4% (-6.1%) et le Parti socialiste de gauche avec 4.1% (-2.0%). Le Parti du centre et le Parti démocrate-chrétien reculent eux aussi tandis que le Parti libéral progresse légèrement.

Il semble donc que les électeurs qui ont choisi de retirer leur soutien au Parti du Progrès aient préféré accorder leur confiance au Parti conservateur plutôt qu’au Parti travailliste. Quant à l’affaiblissement du Parti du Progrès, il faudra encore voir s’il s’agit d’un phénomène passager ou si cette tendance va se poursuivre sur le long terme.

Résultats détaillés des élections municipales dans les villes de plus de 100’000 habitants:

Oslo

22 Parti conservateur (+6), 20 Parti travailliste (+2), 5 Parti libéral (-), 4 Parti du progrès (-5), 4 Parti socialiste de gauche (-2), 2 Rouge (-1), 1 Parti démocrate-chrétien (-1), 1 Parti écologiste (+1).

Bergen

24 Parti conservateur (+6), 19 Parti travailliste (+3), 7 Parti du progrès (-7), 5 Parti libéral (+1), 4 Parti démocrate-chrétien (-), 3 Parti socialiste de gauche (-2), 2 Rouge (-1), 1 Parti du Centre (-1), 1 Parti écologiste (+1), 1 divers (+1), 0 Parti des retraités (-1).

Stavanger

23 Parti conservateur (-), 20 Parti travailliste (+5), 9 Parti du progrès (-2), 5 Parti libéral (-1), 4 Parti démocrate-chrétien (-1), 3 Parti socialiste de gauche (-1), 1 Rouge (-), 1 Parti du centre (-1), 1 Parti des retraités (-).

Trondheim

27 Parti travailliste (-10), 18 Parti conservateur (+5), 6 Parti du progrès (-7), 4 Parti socialiste de gauche (-3), 4 Parti libéral (+1), 2 Rouge (-1), 2 Parti démocrate-chrétien (-1), 2 Parti écologiste (-), 1 Parti du centre (-1), 1 Parti des retraités (-).

Élections législatives de 2009 en Norvège

Des élections législatives ont eu lieu hier et avant-hier en Norvège. La coalition de centre-gauche regroupant le Parti travailliste norvégien (social-démocrate), le Parti socialiste de gauche (gauche de la gauche) et le Parti du Centre (agrarien) au pouvoir depuis 2005 sous la direction du social-démocrate Jens Stoltenberg a remporté ces élections et devrait donc rester au pouvoir. Le taux de participation s’est élevé à 76.4%.

Résultats détaillés des élections législatives norvégiennes de 2009:

  • Parti travailliste norvégien (Ap, social-démocrate), 35.4% des voix (+2.7%), 64 sièges (+3).
  • Parti du progrès (Frp, droite populiste), 22.9% des voix (+0.8%), 41 sièges (+3).
  • Parti conservateur (H), 17.2% des voix (+3.1%), 30 sièges (+7).
  • Parti socialiste de gauche (SV, gauche de la gauche), 6.2% des voix (-2.6%), 11 sièges (-4).
  • Parti du Centre (C, agrarien), 6.2% des voix (-0.3%), 11 sièges (-).
  • Parti démocrate-chrétien (Krf), 5.5% des voix (-1.3%), 10 sièges (-1).
  • Parti libéral (V), 3.9% des voix (-2.0%), 2 sièges (-8).
  • Parti rouge (communisme), 1.3% des voix (+0.1), 0 siège (-).

Système électoral

Les élections législatives ont lieu tous les quatre ans en Norvège, généralement le deuxième ou le troisième lundi du mois de septembre. Les Norvégiens élisent les 169 députés de leur parlement unicaméral au système proportionnel.

Voir aussi:

Élections législatives de 2005 en Norvège

Des élections législatives ont eu lieu hier et avant-hier en Norvège. La coalition de centre-gauche regroupant le Parti travailliste norvégien (social-démocrate), le Parti socialiste de gauche (gauche de la gauche) et le Parti du Centre (agrarien) a remporté ces élections et le social-démocrate Jens Stoltenberg devrait donc devenir le prochain Premier ministre. La coalition de centre-droite au pouvoir depuis les élections législatives de 2001 n’aura donc pas réussi à se maintenir au pouvoir. Le taux de participation s’est élevé à 77.1%.

Résultats détaillés des élections législatives norvégiennes de 2001:

  • Parti travailliste norvégien (Ap, social-démocrate), 32.7% des voix (+8.4%), 61 sièges (+18).
  • Parti conservateur (H), 14.1% des voix (-7.1%), 23 sièges (-15).
  • Parti du progrès (Frp, droite populiste), 22.1% des voix (+7.5%), 38 sièges (+12).
  • Parti socialiste de gauche (SV, gauche de la gauche), 8.8% des voix (-3.7%), 15 sièges (-8).
  • Parti démocrate-chrétien (Krf), 6.8% des voix (-5.6%), 11 sièges (-11).
  • Parti du Centre (C, agrarien), 6.5% des voix (+0.9%), 11 sièges (+1).
  • Parti libéral (V), 5.9% des voix (+2.0%), 10 sièges (+8).
  • Alliance électorale rouge (RV, communisme), 1.2% des voix (-), 0 siège (-).
  • Parti du littoral (conservateur eurosceptique), 0.8% des voix (-0.9%), 0 siège (-1).

Système électoral

Les élections législatives ont lieu tous les quatre ans en Norvège, généralement le deuxième ou le troisième lundi du mois de septembre. Les Norvégiens élisent les 169 députés de leur parlement unicaméral au système proportionnel.

Voir aussi:

Élections législatives de 2001 en Norvège

Des élections législatives ont eu lieu hier et avant-hier en Norvège, alors que les États-Unis étaient frappés par une attaque terroriste d’une ampleur sans précédent. Les sociaux-démocrates ont remporté ces élections, malgré un important recul et le plus mauvais résultat depuis la Seconde guerre mondiale. Ils devraient peiner à former une coalition gouvernementale et pourraient laisser la place à un gouvernement de centre-droite. Le taux de participation s’est élevé à 75.5%.

Résultats détaillés des élections législatives norvégiennes de 2001:

  • Parti travailliste norvégien (Ap, social-démocrate), 24.3% des voix (-10.7%), 43 sièges (-22).
  • Parti conservateur (H), 21.2% des voix (+6.9%), 38 sièges (+15).
  • Parti du progrès (Frp, droite populiste), 14.6% des voix (-0.7%), 26 sièges (+1).
  • Parti socialiste de gauche (SV, gauche de la gauche), 12.5% des voix (+6.5%), 23 sièges (+14).
  • Parti démocrate-chrétien (Krf), 12.4% des voix (-1.3%), 22 sièges (-3).
  • Parti du Centre (C, agrarien), 5.6% des voix (-2.3%), 10 sièges (-1).
  • Parti libéral (V), 3.9% des voix (-0.6%), 2 sièges (-4).
  • Parti du littoral (conservateur eurosceptique), 1.7% des voix (+1.7%), 1 siège (+1).
  • Alliance électorale rouge (RV, communisme), 1.2% des voix (-0.5%), 0 siège (-).

Système électoral

Les élections législatives ont lieu tous les quatre ans en Norvège, généralement le deuxième ou le troisième lundi du mois de septembre. Les Norvégiens élisent les 169 députés de leur parlement unicaméral au système proportionnel.

Voir aussi: