Elections régionales de 2016 en Rhénanie-Palatinat

Le Parti social-démocrate au pouvoir en Rhénanie-Palatinat – une région de l’ouest de l’Allemagne – a remporté les élections régionales qui se sont tenues le 13 mars 2016, mais l’effondrement des Verts le prive de son partenaire de coalition. A droite, les démocrates-chrétiens de la CDU connaissent un léger recul, mais ils ne seront désormais plus la seule formation de droite au parlement puisque tant l’Alternative pour l’Allemagne (AfD, droite populiste) que les libéraux y font leur entrée ou, respectivement, leur retour.

Résultats détaillés des élections régionales de 2016 en Rhénanie-Palatinat

  • Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD), 36.2% des voix (+0.5%), 39 sièges (-3).
  • Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU), 31.8% des voix (-3.4%), 35 sièges (-6).
  • Alternative pour l’Allemagne (AfD, droite populiste), 12.6% des voix (+12.6%), 14 sièges (+14).
  • Parti libéral-démocrate (FDP), 6.2% des voix (+2.0%), 7 sièges (+7).
  • Les Verts, 5.3% des voix (-10.1%), 6 sièges (-12).
  • La Gauche (gauche de la gauche), 2.8% des voix (-0.2%), 0 siège (-).
  • Électeurs libres (FW, conservateurs), 2.2% des voix (-0.1%), 0 siège (-).

Taux de participation: 70.4% (+8.6%).

Voir aussi

Elections communales de 2014 en Rhénanie-Palatinat

Des élections communales ont eu lieu le 25 mai en Rhénanie-Palatinat, dans l’est de l’Allemagne. La Rhénanie-Palatinat compte quatre villes de plus de 100’000 habitants: Coblence, Ludwigshafen am Rhein, Mayence, Trèves. Vous trouverez les résultats détaillés des élections communales dans ces quatre villes ci-dessous.

Coblence (Koblenz)

21 Union chrétienne-démocrate (CDU) (+2), 14 Parti social-démocrate (SPD) (-), 8 Verts (+2), 6 divers (-5), 2 Parti libéral-démocrate (FDP) (-3), 2 Alternative pour l’Allemagne (AfD, conservateur, eurosceptique) (+2), 2 La Gauche (+1).

Ludwigshafen am Rhein

Non encore disponible.

Mayence (Mainz)

17 Parti social-démocrate (SPD) (+3), 17 Union chrétienne-démocrate (CDU) (-1), 14 Verts (+1), 3 La Gauche (+1), 2 Parti libéral-démocrate (FDP) (-4), 2 Parti écologiste-démocrate (ÖDP, écologiste de droite) (-2), 2 Alternative pour l’Allemagne (AfD, conservateur, eurosceptique) (+2), 1 Parti pirate (+1), 1 Électeurs libres (FW, conservateur) (+1), 1 Pro Mainz (+1), 0 Républicains (REP, droite populiste) (-3).

Trèves (Trier)

20 Parti social-démocrate (SPD) (+5), 15 Union chrétienne-démocrate (CDU) (-4), 9 Verts (-1), 4 Électeurs libres (FW, conservateurs) (-1), 3 La Gauche (+1), 2 Parti libéral-démocrate (FDP) (-1), 2 Alternative pour l’Allemagne (AfD, conservateur, eurosceptique) (+2), 1 Parti pirate (+1), 0 Parti national-démocrate d’Allemagne (NPD, néo-nazi) (-1).

Voir aussi

Élections régionales de 2011 en Rhénanie-Palatinat

Les sociaux-démocrates (SPD) ont perdu la majorité absolue qu’ils détenaient depuis cinq ans, hier, lors des élections législatives dans le Land de Rhénanie-Palatinat, dans l’ouest de l’Allemagne. Arrivés tout de même en tête, ils devraient former une coalition gouvernement avec les Verts qui triplent le résultat obtenu il y a cinq ans.

Les démocrates-chrétiens (CDU) progressent légèrement et ne finissent que légèrement derrière le SPD, mais les libéraux (FDP) – leurs partenaires au niveau fédéral – s’effondrent et n’atteignent pas le quorum. Le social-démocrate Kurt Beck, Ministre-Président depuis 1994, reste donc au pouvoir pour une législature supplémentaire.

Résultats des élections régionales en Rhénanie-Palatinat:

  • Parti social-démocrate (SPD), 35.7% des voix (-9.9%), 42 sièges (-11).
  • Union chrétienne-démocrate (CDU), 35.2% des voix (+2.0%), 41 sièges (+3).
  • Les Verts, 15.4% des voix (+10.8%), 18 sièges (+18).
  • Parti libéral-démocrate (FDP), 4.2% des voix (-3.8%), 0 siège (-10).
  • La Gauche (Die Linke), 3.0% des voix (+0.4%), 0 siège.
  • Freie Wähler (groupe d’indépendants de centre-droite), 2.3% (+0.7%), 0 siège.
  • Parti Pirate, 1.6% des voix (+1.6%), 0 siège.
  • Parti national démocratique (NPD, néo-nazis), 1.1% des voix (-0.1%), 0 siège.
  • Républicains (REP, extrême-droite), 0.8% des voix (-0.9%), 0 sièges.
Voir aussi: