Elections régionales de 2014 en Suède

Des élections régionales ont eu lieu hier en Suède, parallèlement à des élections législatives et à des élections communales. Si le déclin du Parti modéré (conservateur) et du Parti libéral populaire (libéral) et l’essor des Démocrates suédois (nationaliste) se retrouve presque partout, le score des autres partis varie fortement d’une région à l’autre. Nous avons précisé, pour chaque région, si la coalition gouvernementale sortante avait conservé sa majorité ou non. Les coalitions pouvant être très diverses, cela ne signifie toutefois pas qu’une coalition qui a conservé sa majorité sera automatiquement reconduite. A l’inverse, les gouvernements minoritaires étant possibles, la perte de la majorité ne signifie pas forcément une chute du gouvernement régional.

Blekinge

Les partis de gauche conservent la majorité absolue qu’ils détiennent de peu (24 sièges sur 48) dans le Blekinge, une région du sud du pays.

19 Sociaux-démocrates (-1), 9 Modérés (-1), 7 Démocrates suédois (+2), 3 Parti de gauche (+1), 3 Parti du centre (-), 2 Verts (-), 2 Démocrates-chrétiens (-), 2 Libéraux populaires (-1).

Dalécarlie

Les partis de gauche ont perdu la majorité absolue qu’ils détenaient au parlement de la Dalécarlie. Une nouvelle coalition gouvernementale devra donc être formée.

29 Sociaux-démocrates (-4), 16 Modérés (-2), 10 Parti du centre (+2), 8 Démocrates suédois (+4), 6 Parti de gauche (+1), 4 Verts (-), 4 Parti de la santé (+1), 3 Démocrates-chrétiens (-), 3 Libéraux populaires (-).

Gävleborg

La coalition gouvernementale formée par les Sociaux-démocrates, le Parti du centre et les Verts ne dispose plus de la majorité absolue au Gävleborg et une nouvelle coalition devra donc être formée.

26 Sociaux-démocrates (-2), 16 Modérés (-2), 8 Démocrates suédois (+4), 6 Parti de gauche (-), 6 Parti de la santé (+2), 6 Parti du centre (-), 4 Verts (-), 3 Démocrates-chrétiens (-), 3 Libéraux populaires (-2).

Halland

La coalition gouvernementale formée par les quatre partis de centre-droite et les Verts a conservé sa majorité absolue, malgré quelques pertes, et elle pourrait donc être reconduite.

23 Sociaux-démocrates (+2), 19 Modérés (-5), 7 Démocrates suédois (+4), 7 Parti du centre (-), 5 Libéraux populaires (-1), 4 Verts (-), 3 Parti de gauche (-), 3 Démocrates-chrétiens (-).

Jämtland

Les trois partis de gauche conservent d’extrême justesse leur majorité absolue au parlement du Jämtland et pourraient donc reconduire leur coalition gouvernementale.

21 Sociaux-démocrates (-3), 11 Modérés (-), 8 Parti du centre (-1), 4 Parti de gauche (-), 4 Démocrates suédois (+4), 3 Verts (-1), 2 Démocrates-chrétiens (+2), 2 Libéraux populaires (-1).

Jönköping

La coalition formée par les quatre partis de centre-droite et les Verts ne disposent plus de la majorité au parlement. De nouvelles alliances devront donc être forgées pour les quatre prochaines années.

28 Sociaux-démocrates (-), 15 Modérés (-6), 10 Démocrates-chrétiens (-1), 9 Démocrates suédois (+5), 8 Parti du centre (+1), 4 Verts (+1), 4 Parti de gauche (+1), 3 Libéraux populaires (-1).

Kalmar

Les trois partis de gauche conservent de justesse la majorité absolue des sièges qu’ils détenaient dans la région de Kalmar.

27 Sociaux-démocrates (-3), 11 Modérés (-2), 7 Démocrates suédois (+4), 7 Parti du centre (-), 5 Démocrates-chrétiens (-), 4 Parti de gauche (+1), 3 Verts (-), 3 Libéraux populaires.

Kronoberg

Les partis de centre-droite ont perdu la majorité absolue qu’ils détenaient dans la région de Kronoberg.

22 Sociaux-démocrates (+7), 13 Modérés (+1), 7 Parti du centre (+2), 6 Démocrates suédois (+4), 5 Parti de gauche (+2), 3 Verts (+1), 3 Démocrates-chrétiens (-), 2 Libéraux populaires (-1).

N.B.: Le nombre de sièges a passé de 45 à 61.

Norrbotten

Les partis de gauche ont gardé de peu la majorité de gauche qu’ils détenaient dans la région du Norrbotten.

27 Sociaux-démocrates (-6), 19 Parti de la santé (+6), 6 Parti de gauche (-), 6 Modérés (-3), 4 Parti du centre (-), 3 Démocrates suédois (+3), 3 Verts (-), 3 Libéraux populaires (-).

Örebro

La coalition de gauche au pouvoir à Örebrö a conservé sa majorité absolue.

29 Sociaux-démocrates (-2), 13 Modérés (-2), 8 Démocrates suédois (+4), 5 Parti de gauche (+1), 4 Verts (-), 4 Démocrates-chrétiens (-), 4 Libéraux populaires (-1), 4 Parti du centre (-).

Östergötland

La coalition formée par les quatre partis de centre-droite et le parti de la santé ne dispose plus de majorité absolue au parlement.

37 Sociaux-démocrates (+2), 23 Modérés (-2), 10 Démocrates suédois (+6), 7 Verts (-), 6 Parti de gauche (+1), 6 Démocrates-chrétiens (+1), 6 Libéraux populaires (-), 6 Parti du centre (-), 0 Parti de la santé (-8).

Scanie

La coalition gouvernementale formée par les quatre partis de centre-droite et les Verts ont perdu la majorité absolue qu’ils détenaient au parlement de Scanie.

52 Sociaux-démocrates (+5), 35 Modérés (-13), 23 Démocrates suédois (+9), 10 Verts (-), 9 Libéraux populaires (-3), 8 Parti de gauche (+2), 7 Parti du centre (-), 5 Démocrates-chrétiens (-).

Södermanland

La coalition gouvernementale atypique formée par les Sociaux-démocrates, les Verts et les Libéraux populaires ne dispose plus de majorité au parlement, les trois partis subissant de lourdes pertes. Une liste opposée à l’augmentation des impôts obtient d’entrée huit sièges au parlement et devient ainsi le troisième parti de la région.

23 Sociaux-démocrates (-4), 14 Modérés (-4), 8 Vård för pengarna (liste locale opposée à l’augmentation des impôts) (+8), 8 Démocrates suédois (+4), 4 Parti de gauche (-), 4 Verts (-2), 4 Parti du centre (-), 3 Démocrates-chrétiens (-), 3 Libéraux populaires (-2).

Stockholm

La coalition formée par les quatre partis de centre-droit a perdu la majorité absolue qu’elle détenait dans la région de Stockholm.

43 Modérés (-14), 42 Sociaux-démocrates (+3), 15 Verts (-), 13 Libéraux populaires (-2), 12 Parti de gauche (+2), 9 Démocrates suédois (+9), 8 Démocrates-chrétiens (+1), 7 Parti du centre (+1).

Uppsala

La coalition de centre-droit a perdu la majorité absolue au parlement. Les trois partis de gauche sont en mesure de former une coalition gouvernementale.

24 Sociaux-démocrates (+2), 14 Modérés (-6), 7 Verts (+1), 6 Parti de gauche (+2), 6 Démocrates suédois (+3), 5 Libéraux populaires (-1), 4 Démocrates chrétiens (-).

Värmland

La coalition gouvernementale formée par les quatre partis de centre-droit, le Parti de la santé et les Verts a perdu sa majorité au parlement du Värmland.

31 Sociaux-démocrates (-2), 14 Modérés (-2), 7 Démocrates suédois (+4), 7 Parti du centre (-1), 5 Parti de gauche (+1), 5 Parti de la santé (-), 4 Verts (-), 4 Démocrates-chrétiens (+1), 3 Libéraux populaires (-1).

Västerbotten

Les partis de gauche conservent et confortent la majorité absolue qu’ils détenaient au Västerbotten.

30 Sociaux-démocrates (+3), 9 Parti de gauche (+2), 9 Modérés (-1), 6 Libéraux populaires (-1), 6 Parti du centre (-), 4 Verts (-), 4 Démocrates-chrétiens (-), 3 Démocrates suédois (+3).

Västernorrland

Les sociaux-démocrates sont les grands vainqueurs des élections au Västernorrland et ne manque la majorité absolue que d’un seul siège. La coalition formée par les partis de centre-droit, les Verts et le Parti de la santé ne dispose plus de la majorité au parlement.

38 Sociaux-démocrates (+6), 11 Modérés (-7), 6 Parti de gauche (+1), 6 Démocrates suédois (+6), 6 Parti du Centre (-), 4 Libéraux populaires (-), 3 Verts (-), 3 Démocrates-chrétiens (-), 0 Parti de la santé (-6).

Västmanland

Les partis de gauche conservent leur majorité au Västmanland.

30 Sociaux-démocrates (-1), 17 Modérés (-2), 8 Démocrates suédois (+4), 6 Parti de gauche (+1), 5 Libéraux populaires (-1), 4 Verts (-), 4 Parti du centre (-), 3 Démocrates-chrétiens (-1).

Västra Götaland

La région était jusque là gouvernée par un gouvernement de gauche minoritaire. Aucun des grands blocs n’a obtenu de majorité lors des élections de hier.

46 Sociaux-démocrates (-6), 33 Modérés (-5), 14 Démocrates suédois (+5), 13 Parti de gauche (+4), 13 Verts (+1), 11 Libéraux populaires (-), 10 Parti du centre (+1), 9 Démocrates-chrétiens (-).

Voir aussi:

Elections communales de 2014 en Suède

Des élections communales ont eu lieu hier en Suède, en même temps que des élections législatives et des élections régionales. Les résultats des élections communales varient évidemment de ville en ville. Parmi les tendances générales, on peut noter la forte progression des Démocrates suédois (nationalistes), qui sont désormais représentés dans les parlements communaux de l’ensemble des villes de plus de 100’000 habitants (seuls Stockholm et Umeå leur avaient échappé en 2010), mais également l’Initiative féministe qui fait son entrée dans nombre des parlements des grandes villes. A Stockholm, elle pourrait d’ailleurs faire pencher la ville à gauche. Du côté des partis traditionnels, on peut noter que le Parti modéré (M, conservateur) et le Parti libéral populaire (FP, libéral) reculent presque partout, alors que le Parti de gauche (V, gauche de la gauche) est globalement en progression. Les résultats sont plus contrastés pour le Parti social-démocrate, les Verts, le Parti du centre (C, agrarien) et les Démocrates-chrétiens. Vous trouverez dans cet article les résultats des villes suédoises de plus de 100’000 habitants du pays.

Borås

La coalition de centre-gauche qui gouverne Borås depuis les élections de 2010 a gagné un siège supplémentaire, mais reste minoritaire. Borås se trouve près de Göteborg.

Composition du parlement communal de Borås:

24 Sociaux-démocrates (-), 17 Modérés (-2), 9 Démocrates suédois (+3), 6 Parti de gauche (+1), 5 Verts (-), 5 Libéraux populaires (-1), 4 Parti du centre (-), 3 Démocrates-chrétiens (-), 0 liste locale (-1).

Göteborg

Voir les résultats détaillés des élections communales de 2014 à Göteborg.

Helsingborg

La gauche reste minoritaire à Helsingborg, malgré une légère progression. Le Parti du Centre fait son retour au parlement après quatre ans d’absence, tandis que les Démocrates suédois (SD, nationalistes) atteignent le résultat record de 16.4%.

Composition du parlement communal de Helsingborg:

19 Sociaux-démocrates (-1), 19 Modérés (-4), 10 Démocrates suédois (+2), 6 Verts (-), 4 Libéraux populaires (-1), 3 Parti de gauche (+2), 2 Démocrates-chrétiens (-), 2 Parti du Centre (+2).

Huddinge

La droite reste majoritaire dans cette ville de la banlieue de Stockholm, et ce malgré une progression assez forte des partis de gauche.

Composition du parlement communal de Huddinge:

17 Modérés (-4), 17 Sociaux-démocrates (+1), 6 Verts (+2), 5 Démocrates suédois (+2), 4 Parti de gauche (+1), 4 Libéraux populaires (-1), 3 Parti du centre (+1), 2 Parti Drevviken (-1), 2 Démocrates-chrétiens (-), 1 Parti de Huddinge (-).

Jönköping

La gauche reste minoritaire à Jönköping, malgré une légère progression. Les Démocrates-chrétiens, traditionnellement forts dans cette ville, poursuivent leur recul, tandis que les Démocrates suédois font un bond en avant. Après les élections, la coalition bourgeoise est reconduite, mais les Modérés laissent la présidence du conseil au Parti du Centre.

Composition du parlement communal de Jönköping:

26 Sociaux-démocrates (-1), 17 Modérés (-4), 10 Démocrates-chrétiens (-3), 8 Démocrates suédois (+5), 6 Verts (+2), 6 Parti du Centre (+1), 4 Parti de gauche (+1), 4 Libéraux populaires  (-1).

Linköping

Le Parti social-démocrate devient le premier parti de Linköping, devançant désormais les Modérés. La gauche n’y obtient toutefois pas la majorité absolue des sièges. Après les élections, les sociaux-démocrates formeront une coalition avec les Verts et les Libéraux populaires.

Composition du parlement communal de Linköping:

27 Sociaux-démocrates (+3), 20 Modérés (-5), 7 Verts (-1), 6 Démocrates suédois (+3), 6 Libéraux populaires (-1), 6 Parti du Centre (-), 4 Démocrates-chrétiens (+1), 3 Parti de gauche (-).

Lund

Les élections communales sont marquées, à Lund, par l’irruption au parlement de FörNyaLund, un nouveau parti formé par les opposants au projet de tramway prévu pour la ville, et de l’Initiative féministe (IF). Après les élections, les sociaux-démocrates prennent la direction de la ville aux Modérés.

Composition du parlement communal de Lund:

15 Sociaux-démocrates (-), 13 Modérés (-5), 9 Verts (-), 7 Libéraux populaires (-3), 5 Parti de gauche (+1), 5 Démocrates suédois (+2), 4 FörNyaLund (+4, opposants au tramway), 3 Parti du Centre (-), 2 Démocrates-chrétiens (-), 2 Initiative féministe (+2), 0 Gauche démocratique de Lund (-1).

Malmö

La gauche conforte sa majorité au Parlement de la ville de Malmö, troisième plus grande ville de Suède. Le Parti des retraités disparait du parlement après seulement quatre ans de présence, tandis que l’Initiative féministe y fait son entrée. Les Démocrates-chrétiens, éjectés en 2010, ne parviennent pas à faire leur retour.

Composition du parlement communal de Malmö:

21 Sociaux-démocrates (-1), 14 Modérés (-3), 9 Démocrates suédois (+2), 6 Parti de gauche (+2), 6 Verts (+1), 3 Libéraux populaires (-1), 2 Initiative féministe (+2), 0 Parti des retraités suédois (-2).

Norrköping

Si les Sociaux-démocrates restent le premier parti de Norrköping, les Démocrates suédois enregistrent une progression spectaculaire, passant de 5% à 12% des voix. L’Initiative féministe fait son entrée au parlement.

Composition du parlement communal de Norrköping:

29 Sociaux-démocrates (-2), 21 Modérés (-3), 10 Démocrates suédois (+6), 6 Libéraux populaires (-), 5 Parti de gauche (-), 5 Verts (-2), 4 Démocrates-chrétiens (-), 4 Parti du Centre (-), 1 Initiative féministe (+1).

Örebrö

La gauche conserve sa majorité à Örebrö, mais les Sociaux-démocrates enregistrent des pertes sévères.

Composition du parlement communal d’Örebrö:

24 Sociaux-démocrates (-4), 13 Modérés (-1), 6 Démocrates suédois (+2), 6 Verts (+2), 4 Parti de gauche (-), 4 Démocrates-chrétiens (-), 4 Libéraux populaires (-1), 4 Parti du Centre (+2).

Stockholm

Voir les résultats détaillés des élections communales de 2014 à Stockholm.

Umeå

La gauche conserve sa majorité à Umeå, ville située au nord de Stockholm sur la côte de la Baltique.

Composition du parlement communal d’Umeå:

24 Sociaux-démocrates (-1), 11 Modérés (-2), 9 Parti de gauche (+2), 4 Verts (-2), 4 Libéraux populaires (-1), 4 Parti du Centre (-), 3 Initiative féministe (+3), 2 Démocrates suédois (+2), 2 Démocrates suédois (+2), 2 Parti travailliste (+1).

Uppsala

La gauche est désormais majoritaire au parlement communal d’Uppsala, ville universitaire située au nord de Stockholm. Les Modérés, qui étaient jusque là le plus grand parti de la ville, s’effondrent.

Composition du parlement communal d’Uppsala:

22 Sociaux-démocrates (+1), 15 Modérés (-8), 12 Verts (+1), 8 Parti de gauche (+2), 7 Libéraux populaires (-1), 6 Parti du Centre (-), 5 Démocrates suédois (+3), 4 Démocrates-chrétiens (-), 3 Initiative féministe (+3).

Västerås

La gauche, qui avait perdu sa majorité absolue au parlement lors des élections communales de 2010, a perdu encore un siège cette année, malgré une légère progression en nombre de voix.

Composition du parlement communal de Västerås:

21 Sociaux-démocrates (-1), 15 Modérés (-2), 6 Démocrates suédois (+3), 5 Libéraux populaires (-2), 4 Parti de gauche (-), 4 Verts (-), 4 Parti du centre (+2), 2 Démocrates-chrétiens (-).

Voir aussi:

Élections législatives de 2014 en Suède

Des élections législatives ont eu lieu hier en Suède. Ces élections ont été marquées par une défaite de la coalition de centre-droite au pouvoir depuis 2006 – les quatre partis qui la constituent (Modérés, Parti du Centre, Parti libéral populaire, Démocrates-chrétiens) ayant subi des pertes. Le Premier ministre Fredrik Reinfeldt devrait annoncer sa démission aujourd’hui. Ce n’est toutefois pas l’opposition de gauche qui a le plus bénéficié de l’impopularité du gouvernement sortant, mais bien les Démocrates suédois, un parti politique nationaliste qui fait plus de doubler son score réalisé lors des élections législatives de 2010. Les sociaux-démocrates remportent ces élections, mais ne progressent que d’un siège par rapport à 2010, tandis que le Parti de gauche en gagne deux et les Verts en perdent un.

Les trois partis de gauche obtiennent donc 158 sièges sur 349, tandis que les quatre partis de centre-droite en remportent 144. La probable coalition de centre-gauche sera donc minoritaire au parlement, comme l’a d’ailleurs été le gouvernement de Reinfeldt pendant ces quatre dernières années. Stefan Löfven, le président des sociaux-démocrates, pourrait donc être le prochain Premier ministre.

Des élections régionales et communales ont également eu lieu hier en Suède. Elections en Europe en publiera les résultats principaux dans la journée.

Résultats détaillés des élections législatives suédoises de 2014

(Résultats préliminaires)

  • Parti social-démocrate suédois, 31.2% des voix (+0.4%), 113 sièges (+1).
  • Parti modéré (conservateur), 23.2% des voix (-6.7%), 84 sièges (-23).
  • Démocrates suédois (SD, nationalistes), 12.9% des voix (+7.2%), 49 sièges (+29).
  • Les Verts, 6.8% des voix (-0.4%), 24 sièges (-1).
  • Parti du centre (C, agrarien), 6.1% des voix (-0.4%), 22 sièges (-1).
  • Parti de gauche (V, gauche de la gauche), 5.7% des voix (+0.1%), 21 sièges (+2).
  • Parti libéral populaire (FP, libéral), 5.4% des voix (-1.7%), 19 sièges (-5).
  • Démocrates-chrétiens (KD), 4.6% des voix (-1.0%), 17 sièges (-2).
  • Initiative féministe (FI), 3.1% des voix (+2.7%), 0 siège (-).

Taux de participation: 83.4% (+1.3%).

Système électoral suédois

Les élections législatives ont lieu normalement tous les quatre ans en Suède, même s’il arrive que des élections anticipées soient convoquées. Les Suédois élisent les 349 députés de leur parlement unicaméral (Riksdag) au système proportionnel (méthode de Sainte-Laguë). 310 sièges sont attribués dans 29 circonscriptions électorales, tandis que les 39 sièges restant sont des sièges d’ajustement servant à assurer la meilleure proportionnalité possible à la répartition des sièges. Un quorum a été fixé à 4%. Les dernières élections ont eu lieu en 2010.

Voir aussi

Elections communales de 2014 à Stockholm

Des élections communales ont eu lieu hier à Stockholm, capitale de la Suède, en même temps que les élections législatives. La coalition de centre-droite qui dirigeait la ville de Stockholm a perdu sa majorité au parlement communal en raison des sévères pertes enregistrées par le Parti modéré (M, conservateur). Deux options se dessinent pour la prochaine législature:

  1. Le Parti modéré restant le premier parti de la ville, il pourrait choisir d’élargir sa majorité, par exemple en incluant les Verts.
  2. Les partis de gauche totalisant désormais, 50 sièges sur 101, ils pourraient s’appuyer sur les trois élues de l’Initiative féministe (IF), nouvellement entrée au parlement, pour  ravir la mairie à la droite.

Ces élections ont également été marquées par l’entrée des Démocrates suédois (SD, nationaliste) au Parlement de la ville.

Résultats détaillés des élections communales de 2014 à Stockholm

  • Parti modéré (M, conservateur), 27.2% des voix (-7.4%), 28 sièges (-10).
  • Parti social-démocrate suédois, 21.9% des voix (-0.5%), 24 sièges (-1).
  • Les Verts, 14.3% des voix (+0.6%), 16 sièges (-).
  • Parti de gauche (V, gauche de la gauche), 8.9% des voix (+1.5%), 10 sièges (+2).
  • Parti populaire libéral (FP, libéral), 8.3% des voix (-1.8%), 9 sièges (-1).
  • Démocrates suédois (SD, nationaliste), 5.2% des voix (+2.5%), 6 sièges (+6).
  • Parti du Centre (C, agrarien), 4.7% des voix (+0.7%), 3 sièges (-).
  • Initiative féministe (IF), 4.6% des voix (+3.5%), 3 sièges (+3).
  • Démocrates-chrétiens (KD), 3.3% des voix (-0.2%), 2 sièges (+1).

Taux de participation: 79.4% (+2.0%).

Voir aussi

Elections communales de 2014 à Göteborg

Des élections communales ont eu lieu hier à Stockholm, deuxième ville de Suède, en même temps que les élections législatives. Le Parti social-démocrate suédois y a subi une défaite historique, réalisant son plus mauvais score depuis au moins 1970 et ne restant que de justesse le premier parti de la ville. Conséquence directe de cette défaite, les partis de gauche ne disposent plus de la majorité au parlement de la ville pour la première fois depuis les élections municipales de 1991.

Résultats détaillés des élections communales de 2014 à Göteborg

  • Parti social-démocrate suédois, 22.4% des voix (-7.0%), 20 sièges (-5).
  • Parti modéré (M, conservateur), 22.3% des voix (-3.2%), 20 sièges (-3).
  • Les Verts, 10.5% des voix (+0.8%), 9 sièges (-).
  • Parti de gauche (V, gauche de la gauche), 9.4% des voix (+2.3%), 8 sièges (+1).
  • Parti populaire libéral (FP, libéral), 8.1% des voix (-0.2%), 7 sièges (-).
  • Démocrates suédois (SD, nationaliste), 7.0% des voix (+2.6%), 6 sièges (+3).
  • Opposants au péage urbain, 5.0% des voix (-0.4%), 5 sièges (-).
  • Démocrates-chrétiens (KD), 4.0% des voix (+0.2%), 3 sièges (+1).
  • Initiative féministe (IF), 3.9% des voix (+2.8%), 3 sièges (+3).
  • Parti du centre (C, agrarien), 2.5% des voix (+0.3%), 0 siège (-).
  • Parti communiste, 0.6% des voix (-0.2%), 0 siège (-).
  • Parti pirate, 0.5% des voix (-0.1%), 0 siège (-).

Voir aussi