Élections d’octobre 2014 en Europe

Électoralement parlant, le mois d’octobre s’annonce chargé en Europe puisque des élections législatives auront lieu dans pas moins de quatre pays. Les élections législatives ukrainiennes du 26 octobre seront sans aucun doute celles qui retiendront le plus l’attention dans les médias occidentaux. A ces quatre élections législatives s’ajouteront des élections régionales dans différents pays, ainsi qu’une élection présidentielle en Bosnie-Herzégovine.

La série d’élections législatives commence dès demain avec des élections législatives en Lettonie. La crise en Ukraine a évidemment réveillé des peurs dans un pays qui compte une très importe minorité russophone. Le Centre de l’Harmonie – une coalition regroupant plusieurs partis représentant cette minorité – avait remporté les élections législatives d’il y a trois ans, mais n’avait pas pu former de coalition gouvernementale, faute de partenaires.

La Bulgarie suit dimanche. Les élections bulgares interviennent à peine plus d’une année après les dernières. Les conservateurs de l’ancien Premier ministre Boïko Borissov devraient remporter ces élections, mais ils ne sont pas sûrs d’obtenir une majorité au parlement. L’instabilité politique pourrait donc se prolonger…

Le 12 octobre, ce sont les citoyens de Bosnie-Herzégovine qui se rendront aux urnes pour des élections générales. En plus du parlement du pays, ils renouvelleront en effet également la présidence – qui compte trois membres – ainsi que les parlements régionaux de la République serbe de Bosnie et de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine.

Le 26 octobre, finalement, des élections législatives anticipées auront lieu en Ukraine. Le parlement ukrainien a été dissout fin août, après que les députés ont refusé de reconnaître les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk comme des organisations terroristes, suscitant la colère du président Porochenko. Le parlement actuel, élu en 2012, compte toujours de nombreux membres du Parti des régions, le parti de l’ancien Président Viktor Ianoukovytch. Les sondages prédisent une victoire pour le Bloc Porochenko – nouvellement constitué – ainsi qu’une forte abstention dans le sud et l’est du pays, régions comptant une importante population russophone.

Outre ces nombreuses élections législatives, le mois d’octobre verra également le renouvellement d’une partie du Sénat de la République tchèque, des élections régionales dans le canton de Zoug en Suisse et sur l’île de Jersey et, enfin, des élections locales en Hongrie et en Slovénie.

Nouveau sur Élections en Europe

Plusieurs articles de fond décrivant les systèmes politiques de différents pays européens ont été publiés en septembre sur Élections en Europe:

Elections de septembre 2014 en Europe

Après une période de calme presque complet en juillet et en août, la rentrée électorale a véritablement eu lieu aujourd’hui avec des élections régionales dans le Land de Saxe en Allemagne (ndlr: résultats détaillés demain sur ce site). Les échéances électorales seront nombreuses en septembre, notamment en Suède et en Allemagne.

Les Suédois sont appelés aux urnes le 14 pour renouveler l’ensemble de leurs autorités – nationales, régionales et communales – en une fois, comme c’est la coutume dans ce pays. Les sociaux-démocrates, dans l’opposition depuis huit ans, sont donnés gagnant des élections nationales depuis des mois, mais cela ne suffira pas forcément à les ramener au pouvoir puisqu’il y aura forcément une coalition gouvernementale. Alors qu’ils avaient fait campagne commune avec les Verts et les communistes en 2010, les sociaux-démocrates font cavalier seul cette année et pourraient vouloir gouverner plutôt avec les centristes et les libéraux. Si c’est arithmétiquement possible, ces derniers préféreront toutefois probablement gouverner avec les conservateurs et les démocrates-chrétiens, comme ils le font depuis 2006.

En Allemagne, deux Länder de l’ancienne Allemagne de l’Est – la Thuringe et le Brandebourg – renouvelleront leurs autorités régionales le 14 septembre également. Le bon score réalisé par les eurosceptiques de l’Alternative pour l’Allemagne en Saxe le 31 août placera sans doute ces élections au centre de l’attention médiatique. Les libéraux du FDP pourraient disparaitre de ces deux parlement régionaux, faute d’y obtenir le quorum.

Élections régionales encore le 14 septembre en Crimée, sous administration russe. Il s’agira des premières élections qui se tiendront dans la région depuis l’occupation de cette région ukrainienne par l’armée russe. Des élections communales auront également lieu dans de nombreuses villes russes.

Des élections régionales auront également lieu dans le Land du Vorarlberg le 21 septembre, dans l’ouest de l’Autriche. Cette région est dirigée sans interruption par les conservateurs du Parti populaire (ÖVP) depuis 1945 et cela ne devrait pas changer cette année. Si l’on en croit les sondages toutefois, les conservateurs pourraient céder du terrain aux libéraux de NEOS – un parti fondé l’année passée qui a le vent en poupe – et aux écologistes.

Enfin, la moitié des 348 sièges du Sénat français seront renouvelés le 28 septembre. La gauche pourrait perdre la majorité qu’elle détient dans la chambre haute lors de ces élections indirectes. Notons toutefois que le gouvernement ne dépend pas d’une majorité dans cette chambre.

Election présidentielle de 2014 en Ukraine

Les Ukrainiens ont élu dimanche un nouveau président en la personne de Petro Porochenko, candidat indépendant et pro-occidental, élu dès le premier tour avec 54.7% des voix. Porochenko a devancé largement Ioulia Tymochenko, elle aussi pro-occientale, qui, avec 12.8% des voix, a terminé en deuxième position.

Cette élection présidentielle anticipée fait suite à la destitution le 22 février dernier du président Viktor Ianoukovytch, en poste depuis l’élection présidentielle de 2010. Depuis 2010, les événements se sont accélérés en Ukraine: la Russie a annexé la Crimée et des affrontements ont lieu dans l’est du pays entre l’armée ukrainienne et des séparatistes pro-russes. Les personnes habitant la Crimée, le nord de l’oblast de Donetsk et le sud de l’oblast de Lougansk n’ont donc pas pu participer au scrutin.

Dans le reste du pays, Petro Porochenko est arrivé en tête partout, y compris dans les régions de l’est de l’Ukraine ayant participé au scrutin, sauf dans un district du nord de l’oblast de Kharkiv où Mikhaïl Dobkine, le candidat du Parti des régions – le parti de l’ancien président Ianoukovytch – est arrivé en tête. L’abstention a en revanche été plus forte dans l’est du pays que dans l’ouest, signe évident que l’ensemble des citoyens ayant voté pour le Parti des Régions en 2010 ne sont pas devenu subitement pro-européens.

Notons encore que le candidat du Secteur droit, ce parti politique nationaliste qui a fait beaucoup parlé de lui pendant les affrontements de la place Maidan, n’a obtenu que 0.7% des voix.

Résultats détaillés

  • Petro Porochenko, indépendant, 54.7% des voix.
  • Ioulia Tymochenko, Union panukrainienne « Patrie » (conservateur, pro européen), 12.8% des voix.
  • Oleh Lyashko, Parti radical (libéral), 8.3% des voix.
  • Anatoliï Hrytsenko, Notre Ukraine (conservateur, pro-européen), 5.5% des voix.
  • Serhiï Tihipko, indépendant, 5.2% des voix.
  • Mikhaïl Dobkine, Parti des régions (pro-russe), 3.0% des voix.
  • Vadim Rabinovich, indépendant, 2.3% des voix.
  • Olga Bogomolets, indépendant, 1.9% des voix.
  • Petro Symonenko, Parti communiste d’Ukraine, 1.5% des voix.
  • Oleh Tyahnybok, Union panukrainienne « Liberté » (nationaliste), 1.2% des voix.
  • Dmytro Yaroch, Secteur droit (nationaliste), 0.7% des voix.
  • Dix autres candidats ont obtenu moins de 0.7% des voix.

Voir aussi

Programme électoral du week-end

Comme vous pouvez le voir à la longue liste ci-dessous, le calendrier électoral du week-end s’annonce chargé et passionnant: élections européennes, mais également de nombreux autres rendez-vous électoraux nationaux, régionaux et locaux… Retrouvez tous les résultats ici même au fur et à mesure des dépouillements! Vous pouvez également vous abonner à notre newsletter et recevoir directement les résultats dans votre boîte mail (abonnement en haut à droite de cette page).

Liste des élections qui ont lieu entre les 22 et 25 mai 2014:

Élections européennes.
– Élections locales au Royaume-Uni (Angleterre, Irlande du Nord et Pays de Galles).
– Élection présidentielle en Lituanie (2ème tour).
– Élection présidentielle en Ukraine (1er tour).
– Référendum sur la Juridiction unique des brevets au Danemark.
– Élections législatives en Belgique.
– Élections régionales en Belgique.
– Élections régionales aux Abruzzes (Italie).
– Élections régionales au Piémont (Italie).
– Référendum sur l’ancien aéroport de Tempelhof à Berlin (Allemagne).
– Élections communales en Italie.
– Élections communales au Bade-Wurtemberg (Allemagne).
– Élections communales au Brandebourg (Allemagne).
– Élections communales au Mecklembourg-Poméranie occidentale (Allemagne).
– Élections communales en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne).
– Élections communales en Rhénanie-Palatinat (Allemagne).
– Élections communales en Sarre (Allemagne).
– Élections communales en Saxe (Allemagne).
– Élections communales en Saxe-Anhalt (Allemagne).
– Élections communales en Thuringe (Allemagne).
– Élections locales en Irlande.
– Élections communales en Grèce (2ème tour).
– Élections régionales en Grèce (2ème tour).
– Élections communales à Kiev (Ukraine).

Élections législatives de 2012 en Ukraine

Des élections législatives ont eu lieu hier en Ukraine, dans un contexte pour le moins tendu. Le Parti des Régions (pro-russe) du président Viktor Ianoukovytch est accusé par nombre de ses homologues occidentaux de dérive autoritaire, une dérive dont l’emprisonnement de l’ancienne Premier ministre Ioulia Tymochenko serait le symbole. Le Parti des régions a remporté ces élections, obtenant 30% des voix – 4% de moins qu’en 2007 – et devançant ainsi l’Union panukrainienne (centre-droite) qui a obtenu 25.5% des voix.

Le système électoral a été considérablement modifié par rapport aux élections législatives de 2007. Précisons d’emblée que la modification de la loi électorale s’est faite – contrairement à ce qui s’est passé récemment en Hongrie – en accord avec une partie de l’opposition. Le système électoral est désormais mixte: 225 députés sont élus au système majoritaire à un tour dans des circonscriptions uninominales (first pass the poll), à l’image du système en vigueur pour la Chambre des Communes au Royaume-Uni; 225 autres députés sont élus au système proportionnel au niveau national, avec un quorum fixé à 5%. Les partis politiques n’atteignant pas le quorum de 5% peuvent tout de même obtenir des sièges attribués au système majoritaire.

Résultats détaillés des élections législatives de 2012 en Ukraine:

  • Parti des régions (pro-russe), 30% des voix (-4.4%), 187 sièges (+12).
  • Union panukrainienne « Patrie » (conservateur), 25.5% des voix (-5.2%), 103 sièges (-53).
  • Alliance démocratique ukrainienne pour la réforme (UDAR, centre-droite), 13.9% des voix (+13.9%), 40 sièges (+40).
  • Parti communiste d’Ukraine (KPU), 13.2% des voix (+8.2% des voix), 32 sièges (+5).
  • Union panukrainienne « Liberté », 10.4% des voix (+9.6%), 37 sièges (+37).
  • Notre Ukraine (centre-droite), 1.1% des voix (-13.0%), 0 siège (-72).
  • Parti radical, 1.1% des voix (+1.1%), 1 siège (-).
  • Centre uni (centriste), 3 sièges (+3).
  • Parti populaire (agrarien), 2 sièges (-18).
  • Union (S, régionaliste), 1 siège (+1).
  • Indépendants, 44 sièges (+44).

Voir aussi: