Deuxième tour des élections cantonales de 2013 en Valais

Le deuxième tour des élections cantonales a eu lieu aujourd’hui en Valais, un canton situé au sud de la Suisse. Lors du premier tour de ces élections, qui s’est tenu il y a deux semaines, les Valaisans avaient élu les membres du parlement cantonal, le Grand Conseil, et avaient procédé au premier tour de l’élection des cinq membres du Conseil d’État, le gouvernement cantonal. Aucun candidat n’avait alors obtenu la majorité absolue. Au terme du deuxième tour, le gouvernement valaisan est composé de trois membres du Parti démocrate-chrétien (PDC), d’un membre du Parti socialiste (PSS, social-démocrate) et d’un membre de l’Union démocratique du centre (UDC, droite populiste). C’est la première fois que l’UDC entre au gouvernement valaisan. Elle chasse ainsi le Parti libéral-radical (PLR, libéral) qui n’y est plus représenté pour la première fois depuis 75 ans.

Résultats détaillés du deuxième tour de l’élection au Conseil d’État valaisan:

  • Oskar Freysinger (UDC), 56’913 voix, élu.
  • Esther Waeber-Kalbermatten (PSS), 48’602, élue.
  • Jean-Michel Cina (PDC), 46’469, élu.
  • Jacques Melly (PDC), 2’862, élu.
  • Maurice Tornay (PDC), 41’792, élu.
  • Léonard Bender (PLR), 28’974 voix, non élu.

Taux de participation: 63.6% des voix.

Source: Canton du Valais.

Voir aussi:

Elections cantonales de 2013 en Valais

Des élections cantonales ont eu lieu aujourd’hui en Valais, un canton situé au sud de la Suisse. Le Parti démocrate-chrétien (PDC) a perdu la majorité absolue qu’il détenait depuis plusieurs décennies au parlement cantonal. Ces élections ont été marquées par une percée de l’UDC (droite populiste), qui passe de 12 à 21 sièges au parlement et dont le candidat au Conseil d’État (exécutif) Oskar Freysinger est arrivé en tête du premier tour. Aucun candidat n’a été élu au premier à l’exécutif. Le second tour aura lieu le 17 mars 2013.

Résultats détaillés des élections cantonales valaisannes de 2013:

  • Parti démocrate-chrétien (PDC), 61 sièges (-7).
  • Parti libéral-radical (PLR, libéral), 28 sièges (-).
  • Union démocratique du centre (UDC, droite populiste), 21 sièges (+9).
  • Parti socialiste (PSS, social-démocrate), 16 sièges (-2).
  • Les Verts, 2 sièges (-).
  • Parti chrétien-social (PCS, démocratie chrétienne de gauche), 2 sièges (-).

Voir aussi:

Elections de mars 2013 en Europe

Contrairement au mois de février, qui a été marqué par les élections législatives italiennes, aucune élection ne devrait retenir l’attention de l’Europe entière en mars 2013. Malte devrait être le seul État où des élections législatives seront organisées. Selon les sondages, le Parti travailliste (social-démocrate) pourrait détrôner les conservateurs du Parti nationaliste au pouvoir depuis 1998. Des élections locales auront lieu parallèlement à ces élections législatives qui se tiendront le 9 mars prochain.

En Autriche, les premières élections d’une année 2013 qui en comptera beaucoup – les Autrichiens parlent de Superwahljahr (super année électorale) – auront lieu le 3 mars. Ce jour-là, des élections régionales auront lieu en Carinthie et en Basse-Autriche. La Carinthie – Kärnten en allemand – a souvent fait parler d’elle puisqu’elle a été gouvernée à deux reprises par le défunt tribun nationaliste Jorg Haider. Les camarades de parti de Jorg Haider sont toujours au pouvoir en Carinthie. Y resteront-ils cinq ans de plus? Le scrutin en Basse-Autriche retiendra probablement moins l’attention, à moins que le Parti populaire (ÖVP, conservateur) ne perde la présidence de la région qu’il détient sans interruption depuis… 1945!

En Suisse, des élections cantonales auront lieu, le 3 mars également, en Valais et à Soleure. Les élections cantonales valaisannes recevront une certaine attention médiatique, et ce pour deux raisons: le Parti démocrate-chrétien (PDC) pourrait perdre la majorité absolue qu’il détient au parlement cantonal depuis plus d’un siècle et le combat pour le cinquième siège au gouvernement entre le conseiller national nationaliste Oskar Freysinger (UDC) et l’ancien chef de la police Christian Varonne (Parti libéral-radical, PLR, libéral) s’annonce serré. De nombreux référendums seront par ailleurs organisés au niveau national et dans de nombreux cantons le 3 mars. Au niveau national, la Suisses décideront s’ils acceptent la nouvelle Loi sur l’aménagement du territoire (LAT) et s’ils souhaitent accroître les droits des actionnaires (Initiative Minder)…

Des élections régionales auront également lieu au Groenland. Les élections régionales de 2009 avaient été remportées pour la première fois par les socialistes indépendantistes de la Communauté Inuit alors que le Groenland avait jusque-là toujours été gouverné par les sociaux-démocrates du parti Progrès. Les élections du 12 mars nous diront si Communauté Inuit parvient à rester au pouvoir quatre ans de plus!

Enfin, des élections locales auront lieu en Macédoine le 24 mars. Après avoir menacé de boycotter ces élections, l’opposition sociale-démocrate a finalement décidé d’y participer également. Elle avait menacé de les boycotter après les évènements intervenus le 24 décembre dernier au parlement macédonien au cours desquels 17 personnes avaient été blessées.

Comme vous le voyez, le mois de mars n’est presque qu’un demi-mois électoral, les semaines situées juste avant et juste après Pâques ne se prêtant guère à des élections en Europe, du moins dans l’Europe catholique et protestante.

Les résultats des élections du mois de mars seront évidemment présentés ici même au fur et à mesure de leur déroulement!

Nous avons oublié un scrutin? Laissez un commentaire!

Dossier sur les élections cantonales de 2013 en Valais

Les élections cantonales valaisannes de 2013 auront lieu le 3 mars prochain. Les citoyens du canton du Valais, situé au sud de la Suisse, sont appelés aux urnes pour élire les cinq membres de leur gouvernement – nommé Conseil d’État – et les 130 députés au Grand Conseil, le parlement cantonal. Le Parti démocrate-chrétien (PDC) détient la majorité absolue tant au Conseil d’État qu’au Grand Conseil, et ce depuis la deuxième moitié du dix-neuvième siècle. L’un des grands enjeux de ces élections et de savoir si le PDC parviendra à conserver sa majorité absolue au Grand Conseil, beaucoup d’analyste prédisant que ce ne sera plus le cas.

Résultats des élections cantonales de 2013 en Valais!

Elections du Conseil d’Etat valaisan

Système électoral

Le Conseil d’État valaisan est le gouvernement du canton du Valais. Il est composé de cinq membres qui sont élus pour une durée de quatre ans au système majoritaire à deux tours. Les candidats qui obtiennent la majorité absolue des voix au premier tour sont élus directement. Les autres doivent participer au second tour où les premiers arrivés obtiennent les sièges restés vacants à l’issue du premier tour.

Afin de préserver les équilibres régionaux dans ce canton bilingue, les sièges au Conseil d’État ne peuvent pas être attribués n’importe comment. Un siège est réservé pour le Bas-Valais (districts de Martigny, Entremont, St-Maurice et Monthey), un pour le Valais central (districts de Sierre, Sion, Hérens et Conthey) et un pour le Haut-Valais (districts de Conches, Brigue, Viège, Rarogne et Loèche). Les deux autres sièges sont élus par les électeurs de tout le canton. Toutefois, il ne peut y avoir plus d’un Conseiller d’État par district.

Législature 2009-2013

Le Conseil d’État a été formé, pendant la législature 2009-2013, par trois membres du Parti démocrate-chrétien (PDC), un membre du Parti libéral-radical (PLR, libéral) et une représentante du Parti socialiste (PSS, social-démocrate). Les trois démocrate-chrétiens Jean-Michel Cina, Jacques Melly et Maurice Tornay ainsi que la socialiste Esther Waeber Kalbermatten se représentent, tandis que le libéral-radical Claude Roch a renoncé à briguer un nouveau mandat.

Candidats au Conseil d’État valaisan

Sept candidats se présentent pour l’élection du Conseil d’État valaisan. Le PDC, le PLR et le PSS présentent le même nombre de candidats qu’ils avaient de sièges pendant la législature 2009-2013, à savoir trois, un et un, tandis que l’UDC (droite populiste) et les Verts présentent chacun un candidat:

  • Jean-Michel Cina, PDC, sortant.
  • Christophe Clivaz, Les Verts.
  • Oskar Freysinger, UDC.
  • Jacques Melly, PDC, sortant.
  • Maurice Tornay, PDC, sortant.
  • Christian Varone, PLR.
  • Esther Waeber Kalbermatten, PSS, sortant.

Elections du Grand Conseil valaisan

Système électoral

Le Grand Conseil est composé de 130 députés élus par le peuple selon le système de la représentation proportionnelle. Les quatorze districts du canton du Valais – Brigue, Conches, Conthey, Entremont, Hérens, Loèche, Martigny, Monthey, Rarogne occidental, Rarogne oriental, Saint-Maurice, Sierre, Sion et Vièges – forment les circonscriptions électorales.

Un quorum électoral est fixé à 8%, ce qui est relativement élevé en comparaison européenne. De plus, au vu du grand nombre de districts, beaucoup de circonscriptions électorales ne comptent que très peu de députés. Les partis politiques doivent donc obtenir des score très élevés pour obtenir un siège dans la plupart des districts, ce qui favorise les grands partis et, notamment, le Parti démocrate-chrétien.

Les listes ne sont pas bloquées et les électeurs peuvent donc tracer des candidats, ajouter des candidats d’autres listes ou prendre une liste sans dénomination et ajouter les candidats qui leur conviennent.

Législature 2009-2013

Le Parti démocrate-chrétien (PDC) a obtenu la majorité des sièges au Parlement pendant la législature 2009-2013. Les résultats détaillés des élections cantonales valaisannes de 2009 étaient les suivants:

  • Parti démocrate-chrétien (PDC), 68 sièges (-5).
  • Parti libéral-radical (PLR, libéral), 28 sièges (-2).
  • Parti socialiste suisse (PSS, social-démocrate), 18 sièges (-).
  • Union démocratique du centre (UDC, droite populiste), 12 sièges (+6).
  • Les Verts, 2 sièges (-).
  • Parti chrétien-social (PCS, démocrate-chrétien, centre-gauche), 2 sièges (+1).

Candidats au Grand Conseil valaisan en 2013

Les partis politiques représentés au Grand Conseil pendant la législature 2009-2013, à savoir le Parti démocrate-chrétien (PDC), le Parti libéral-radical (PLR, libéral), le Parti socialiste (PSS, social-démocrate), l’UDC (droite populiste), les Verts et le Parti chrétien-social (PCS, démocrate-chrétien de centre-gauche), présentent tous des candidats en 2013. Une liste Entremont Autrement présente par ailleurs des candidats dans le district d’Entremont.

sources

  • Constitution du canton du Valais du 8 mars 1907.
  • Loi sur les droits politiques du 13 mai 2004.

Voir aussi

Élections cantonales de 2009 en Valais

Des élections cantonales ont eu lieu hier en Valais, un canton situé au sud de la Suisse. Le Parti démocrate-chrétien (PDC), hégémonique depuis toujours dans le canton, a conservé sa majorité absolue, tant au gouvernement qu’au parlement. Ces élections n’en ont pas moins été marquées par la progression de l’UDC (populiste de droite) qui a doublé son nombre de sièges au parlement, passant de six à douze, des gains réalisés précisément aux dépends du PDC. Peu de changements à signaler pour les autres partis. Le gouvernement reste, lui, composé d’un socialiste, un libéral-radical (PLR, libéral) et de trois membres du Parti démocrate-chrétien. Ce dernier n’a désormais plus que deux sièges de plus que la majorité absolue… Vers un changement historique en 2013?

Résultats des élections cantonales valaisannes de 2009:

  • Parti démocrate-chrétien (PDC), 68 sièges (-5).
  • Parti libéral-radical (PLR, libéral), 28 sièges (-2).
  • Parti socialiste suisse (PSS, social-démocrate), 18 sièges (-).
  • Union démocratique du centre (UDC, droite populiste), 12 sièges (+6).
  • Les Verts, 2 sièges (-).
  • Parti chrétien-social (PCS, démocrate-chrétien, centre-gauche), 2 sièges (+1).

Voir aussi: